Un plan triennal à 600 millions d’euros pour le logement en Outre-Mer Collectivités territoriales | 03.12.19

Partager sur :
Après le plan lancé en 2015 sous le quinquennat de François Hollande, le gouvernement lance aujourd’hui un nouveau plan pour le logement en Outre-Mer. Ce dernier ne fixe cette fois-ci pas d’objectif chiffré, si ce n’est une enveloppe de 200 millions d’euros par an jusqu’en 2022. La ministre des Outre-Mer et le ministre du Logement ont toutefois précisé qu’il s’adapterait davantage aux besoins de chaque département et aux spécificités locales.

Déjà annoncé en juillet dernier, un nouveau plan pour le logement en Outre-Mer a été signé ce lundi 2 décembre par Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, et Julien Denormandie, ministre du Logement. Ce plan triennal prévoit un budget total de 600 millions d’euros jusqu’en 2022, soit 200 millions d’euros par an sur les crédits du ministère des Outre-Mer.

 

Le nouveau plan ne fixe toutefois pas d’objectif chiffré, après l’échec d’un précédent plan. Ce dernier, lancé en 2015 sous le quinquennat de François Hollande, visait à construire ou réhabiliter 10 000 logements sociaux ultramarins par an, mais les objectifs n’avaient jamais été atteints. « Tout le monde ne s’était pas suffisamment approprié l’outil », a reconnu la ministre des Outre-Mer. Cette dernière souligne qu’il était souvent reproché de préférer les objectifs quantitatifs à l’appréciation qualitative.

 

S’adapter aux besoins de chaque département et aux spécificités locales

 

Il faut « prendre en compte la réalité des territoires ultramarins », a insisté Julien Denormandie, soulignant par exemple la complexité à concilier à la fois normes antisismiques et anticycloniques.

 

Le nouveau plan sera donc davantage ciblé en fonction des besoins de chaque département et des spécificités locales. Les préfets devront ainsi établir leur propre plan dès cette fin d’année.

 

Le plan prévoit également une nouvelle politique d’accession sociale à la propriété via le retour de l’aide à l’accession et à la sortie de l’indignité spécifique à l’Outre-Mer.

 

« Ce plan propose des outils concrets et ambitieux pour faciliter la construction, améliorer la réhabilitation et lutter contre l'habitat indigne, et ce tant dans le parc privé que social », résume J. Denormandie.

 

Parallèlement à ce plan, les ministres ont également signé le Plan d’Investissement Volontaire (PIV) dédié à l’Outre-Mer avec Action Logement, pour un montant de 1,5 milliard d’euros.

 

Les besoins de chaque territoire étant très divers, des priorités d’intervention ont été identifiées pour chaque DROM :

 

-A Mayotte : construction de logements locatifs intermédiaires et création de structures collectives d’hébergement ;

-En Guyane : régularisation des constructions informelles par le traitement de l’habitat insalubre et développement d’une offre locative dans les centres existants ;

-En Martinique : revitalisation des centres-villes et centres-bourgs, et construction d’une offre locative pour les jeunes ;

-En Guadeloupe : éradication du parc social indigne et développement d’une offre locative en centres-villes et centres-bourgs ;

-A la Réunion : construction de logements locatifs intermédiaires et création de structures collectives d’hébergement.

 

Un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) va être lancé pour pouvoir rapidement entrer dans la phase opérationnelle.

 

C.L.

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Logement en Outre-Mer : le Gouvernement annonce plus de 200 millions d’euros par an

Logement en Outre-Mer : le Gouvernement annonce plus de 200 millions d’euros par an

Le Ministère de l’Outre-Mer et celui de la Cohésion des territoires annoncent la mise en place d’un plan triennal entre 2020 et 2022 pour accroître le nombre de logements sociaux et de réhabilitations en Outre-Mer. Il prévoit également une nouvelle aide à l’accession au logement. Le Gouvernement a promis plus de 200 millions d’euros par an pour le mettre en application.
La certification NF Habitat HQE de Qualitel désormais disponible en Guyane

La certification NF Habitat HQE de Qualitel désormais disponible en Guyane

Après l’île de La Réunion, c’est au tour de la Guyane de voir arriver la certification NF Habitat – NF Habitat HQE sur son territoire. Elle y sera désormais disponible pour le logement collectif en construction. Cerqual Qualitel Certification a en effet réaffirmé ce jeudi 20 juin sa volonté de déployer cette certification en Outre-Mer pour assurer le confort de tous les habitants.
Les architectes prennent part au Grand débat national

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.
Un groupe de réflexion pour la qualité des logements sociaux

Un groupe de réflexion pour la qualité des logements sociaux

Dans le cadre de la loi portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN), les ministres du Logement, de la Culture, et de la Transition Ecologique ont annoncé ce mercredi 16 octobre le lancement d’un groupe de réflexion en faveur de la qualité d’usage et de la qualité architecturale des logements sociaux.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter