Logement en Outre-Mer : le Gouvernement annonce plus de 200 millions d’euros par an Collectivités territoriales | 11.07.19

Partager sur :
Le Ministère de l’Outre-Mer et celui de la Cohésion des territoires annoncent la mise en place d’un plan triennal entre 2020 et 2022 pour accroître le nombre de logements sociaux et de réhabilitations en Outre-Mer. Il prévoit également une nouvelle aide à l’accession au logement. Le Gouvernement a promis plus de 200 millions d’euros par an pour le mettre en application.

Les ministères de l’Outre-Mer et de la Cohésion des territoires ont annoncé ce mercredi 10 juillet le lancement d’un plan triennal 2020-2021-2022 pour le logement en Outre-Mer, ayant pour objectif d’introduire une aide locale à l’accession à la propriété, et d’encourager la construction de logements sociaux.

 

Pour mettre ce plan à exécution, le gouvernement prévoit une enveloppe de plus 200 millions d’euros par an : « Le gouvernement se fixe pour objectif, sur le prochain triennal 2020-2021-2022, de revenir au dessus de 200 millions d'euros par an en exécution sur la Ligne budgétaire unique (LBU) consacrée au logement outre-mer », annonce ainsi un communiqué commun des ministères de l'Outre-mer et de la Cohésion des territoires.

 

A l’occasion d’une grande concertation sur le logement en Outre-Mer qui s’était tenue en début d’année, Annick Girardin, ministre des Outre-Mer, avait estimé que l’Etat n’avait pas été « à la hauteur des enjeux sur le sujet ». Le Gouvernement avait alors promis un nouveau programme sur plusieurs années.

 

Aide à l’accession, production de logements sociaux, et réhabilitations

 

Parmi les principaux axes annoncé ce mercredi : une « aide à l'accession logement et à la sortie de l'insalubrité outre-mer ». La suppression de l’APL-accession en 2018 avait en effet été vivement critiquée en Outre-Mer, et Julien Denormandie avait reconnu qu’elle n’avait pas eu « les mêmes impacts » sur ces territoires.

 

Autre axe : accroître la production de logements sociaux, dont les objectifs n’ont pas encore été chiffrés mais qui devraient être fixés par la suite.

 

Ce plan prévoit également la réhabilitation du parc vieillissant, notamment aux Antilles, avec l’aide de l’Anah et d’Action Logement, ainsi que la mise en place d’observatoires locaux du logement et de l’habitat dans chaque territoire.

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les architectes prennent part au Grand débat national

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.
Un nouveau partenariat signé pour faciliter l’accès des salariés au logement privé

Un nouveau partenariat signé pour faciliter l’accès des salariés au logement privé

Alors qu’Action Logement pourrait se voir retirer 133 millions d’euros annuels financés par l’Etat, l’organisme a annoncé le renforcement de son partenariat avec l’Anah. Grâce à ce rapprochement, les deux acteurs comptent bien faire front commun pour « faciliter l’accès des ménages en situation de précarité au parc privé ». Tous les détails de cette association.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter