A Vannes (56), 750 tonnes de matériaux valorisés par Tri’n’Collect

Développement durable | 16.05.22
Partager sur :
A Vannes (56), 750 tonnes de matériaux valorisés par Tri’n’Collect - Batiweb
Piloté par Legendre Immobilier, le chantier de déconstruction d’un ancien site EDF à Vannes est une mine de matériaux du second-œuvre valorisables. Menuiseries, planchers, plâtres… Tant de ressources que Tri’n’Collect et l’association Economie Circulaire 56 devront réorienter vers le réemploi ou le recyclage, répondant ainsi aux enjeux d’économie circulaire.

Depuis début avril, commençait la déconstruction de l’ancien bâtiment d’EDF au Bondon, quartier de Vannes (56). Legendre Immobilier, propriétaire des 5 500 m2 de bureaux, a opté pour une méthode de tri sélectif des matériaux déposés et a confié à Tri'n'Collect et l'association Économie circulaire 56, l’opération qui sera terminée fin mai. 

Sept semaines, c’est la durée pendant lesquelles une quinzaine de personnes en insertion professionnelle, recrutées par l’association Économie Circulaire 56, procéderont à la valorisation d’environ 750 tonnes de matériaux.

95 % de matériaux déposés et valorisés localement

 

Economie Circulaire 56 coordonne ces équipes de la structure d’insertion professionnelle Néo 56. Pendant ce temps, Tri’n’Collect assure la supervision de la dépose et la logistique des matériaux : sensibilisation et formation au tri à la source, mise en place du matériel de tri et stockage des matières déposées, identification des filières de valorisation locales adaptées...

L’objectif ? Valoriser à 95 % les déchets de déconstruction localement, dont 24 % en réemploi direct. « C'est la première fois que nous pratiquons un curage de cette envergure », commente Francis Mauduit, responsable technique de Tri’n’Collect.

Et la liste des matériaux à curer, issus du second-œuvre, est longue : éléments sanitaires, convecteurs, climatiseurs, prises électriques, cloisons en plâtre, panneaux de bois, menuiseries, bloques portes, placard, dalles de plafond, moquettes, planchers techniques, chemins de câble, blocs de sortie de secours, extincteurs…

Du réemploi de dalles de planchers au recyclage des gypses

 

Deux options se présentent pour les matériaux déposés. D’un côté le réemploi, avec par exemple 70 % des dalles de planchers techniques qui serviront à la construction d’une maison de l‘innovation de La Poste à Nantes (44), piloté par les équipes Construction du Groupe Legendre.

Une partie des matériaux récupérés au cours du chantier de déconstruction étaient également disponibles à petit prix, lors d’une vente éphémère le samedi 7 mai dernier. « Au vu de l'allongement des délais d'approvisionnement et de l'augmentation des prix des matériaux, cette vente a séduit particuliers, professionnels et associations », raconte Laëtitia Pamart, co-fondatrice et directrice de l'association Economie Circulaire 56.

Quand le réemploi n’est pas possible, l’option du recyclage est privilégiée, notamment du côté d’une centaine de menuiseries. Déposées et stockées en benne sur chantier, les menuiseries seront acheminées à Saint Allouestre (56), à 30 km de Vannes, plus précisément à l’unité de démantèlement Menrec. La structure se chargera de dissocier le PVC, l’aluminium, le bois et le vitrage, unis dans les produits, avant de les envoyer vers les centres de recyclages spécialisés.

Autres matières recyclables dans le chantier de déconstruction de Vannes : les plaques de plâtre, mais aussi le gypse. Ce dernier est à 100 % recyclable et à l’infini, car il peut être broyé en matière secondaire et réinjecté durant la fabrication de nouvelles plaques de plâtres. 

« Ce chantier démontre à nouveau la pertinence du tri à la source pour une meilleure valorisation des matériaux. Ce projet est aussi l’illustration parfaite du cercle vertueux de l’économie circulaire avec ses nombreux impacts positifs tant économiques, environnementaux et sociaux », se réjouit Quentin Charoy, co-fondateur et dirigeant de Tri’n’Collect. 

D’autant qu’avec la REP bâtiment bientôt en vigueur, la démarche de Legendre Immobilier, Tri’n’Collect et Economie Circulaire 56 tend à ouvrir la marche vers l’économie circulaire. Une fois tous ces déchets valorisés, Occamat se chargera de la démolition de la structure restante de l’ancien bâtiment EDF. Prochaine étape : la renconversion du site, qui devra accueillir, à terme, un lot de logements. 


Virginie Kroun
Photo de Une : Tri’n’Collect
 

Virginie.kroun
La sélection de la semaine
DELTA-FLORAXX TOP : nappe drainante à stockage d'eau pour toits verts - Batiweb

La nappe DELTA-FLORAXX TOP est destinée à la réalisation de la couche de drainage et de rétention...


Poignée en aluminium finition texturée 4865 - Batiweb

Poignée Design en aluminium et finition texturée, 20 coloris disponibles, Ral supplémentaire sur demande,...


Échafaudages sur consoles : les polyconsoles - Batiweb

Les échafaudages sur consoles sont particulièrement adaptés pour les travaux de charpente et de couverture....

Dossiers partenaires
Mon Diag’Phonic, le service de diagnostic acoustique en ligne par ISOVER et Placo® - Batiweb

ISOVER et Placo® vous offrent un outil unique, Mon Diag’ Phonic pour répondre aux nuisances sonores et offrir un meilleu…


Simplifiez-vous la RE2020 : la filière des tuiles et briques construit son avenir décarboné - Batiweb

Consciente des enjeux et pour améliorer encore ses performances, la filière a pris des engagements forts avec l’Etat pou…


La terre cuite colorée - Batiweb

Issue de la recherche Rairies Montrieux, la collection plaquettes de parement Engobé réconcilie le naturel et l’urbain, …

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb