Anticiper l'après RE2020 : le Plan Bâtiment Durable propose un label Développement durable | 16.09.20

Partager sur :
Certes, la RE2020 ne devrait pas mise en place avant l'été 2021, mais cela n'empêche pas le Plan Bâtiment Durable et son groupe de travail « Réflexion Bâtiment Responsable » (RBR) 2020-2050 d'anticiper, et d'aller encore plus loin. Dans une note de concertation, une vingtaine de contributeurs appellent à mettre un futur label aux objectifs encore plus ambitieux.

Repoussée à l'été 2021 suite à la crise du Covid-19, la RE2020 n'en fait pas moins toujours autant parler d'elle. Son report devrait notamment permettre de poursuivre la phase de concertations avant une entrée en vigueur définitive. Le groupe de travail prospectif « Réflexion Bâtiment Responsable » (RBR) 2020-2050, lancé en 2012 dans le cadre du Plan Bâtiment Durable, a de son côté publié ce mercredi 16 septembre une note anticipant l'après RE2020.

 

Philippe Pelletier, le président du Plan Bâtiment Durable a en effet demandé à Jean-Christophe Visier (CSTB-Ademe) et Christian Cléret (consultant) de poursuivre les recherches en intégrant une nouvelle dimension territoriale plus large, à l'échelle du quartier ou de la ville.

 

La vingtaine de contributeurs, parmi lesquels se trouvent Anne-Lise Deloron ou Alain Maugard (Qualibat), proposent notamment la création d'un label encore plus ambitieux que la future RE2020.

 

Aller plus loin que la RE2020

 

Ce label, porté par l'Etat, devrait être accessible à de nombreux acteurs sur la base du volontariat, et valorisé par des incitations financières. Il prendrait en compte des éléments jugés pertinents, mais « pas encore assez murs » pour être rendus obligatoires dès la RE2020. Il devrait également permettre d'expérimenter de nouvelles approches plus ambitieuses en termes de performances des bâtiments.

 

Selon le groupe de travail, il devrait englober de manière simultanée différents objectifs en termes de neutralité carbone, d'économie circulaire, de santé et de confort des usagers, de rapport à la nature et à l'artificialisation des sols, et anticiper les besoins de demain. 

 

Pour les contributeurs, ce nouveau label devrait non seulement être attribué dans le cadre de constructions neuves, mais aussi de rénovations. « La rédaction d'un référentiel commun aux bâtiments neufs et rénovés peut être menée en quelques mois, rendant celui-ci disponible au moment de l'entrée en vigueur de la RE2020 », estiment-ils.

 

Le groupe de travail insiste également sur l'importance de penser le bâtiment dans son territoire : « Le label devrait devenir un outil mobilisable par les acteurs territoriaux. Il pourrait être une zone permettant de faciliter ces expérimentations collectives et de sortir des silos existants entre différents acteurs et dispositifs (…) En s'appuyant sur l'expérience d'Effinergie avec les collectivités, cette approche pourrait être mise en œuvre dès la sortie de la RE2020, au moins sur le thème de l'énergie positive », poursuit-il.

 

Réaliser des calculs une fois le bâtiment réalisé

 

Autre point important : la nécessité de délivrer le label en calculant les performances énergétiques une fois le bâtiment réalisé, plutôt que par calcul anticipé : «  Réglementation et labels se sont jusqu'alors appuyés sur des évaluations par le calcul des performances énergétiques. Ceci a conduit à des doutes ou incertitudes parfois importants sur les performances effectivement atteintes », déplorent en effet les rédacteurs. Alors que la RT2012 avait fait finalement imposé la mesure de perméabilité à l'air, les contributeurs souhaiteraient aller plus loin en imposant la vérification des installations de ventilation. 

 

Enfin, ils appellent à intégrer l'hybridation des usages des bâtiments pour « compléter l'approche au m2 par usage (….) pour faire émerger des métriques hybrides intégrants ces mutualisations ».

 

Les acteurs intéressés par ces questions ont jusqu'au 5 octobre pour émettre leur avis et apporter leur contributions concernant ce premier texte (à retrouver ici), en écrivant à l'adresse suivante : planbatimentdurable@gmail.com

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La RE2020 devrait finalement entrer en vigueur pour l’été 2021 - Batiweb

La RE2020 devrait finalement entrer en vigueur pour l’été 2021

Avec la crise liée au Covid-19, les ministères de la Cohésion des Territoires et de la Transition écologique ont annoncé ce jeudi 7 mai le décalage du calendrier concernant l’adoption de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020). Étant donné l’impact de la crise sur la phase de concertations, l’entrée en vigueur de la RE2020, initialement prévue en janvier prochain, est finalement repoussée à l’été 2021.
Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique - Batiweb

Coénove propose des pistes pour renforcer l’attractivité de la rénovation énergétique

Alors que le Plan Bâtiment Durable et l’Ademe lançaient, le 12 janvier dernier, une concertation autour de la création d’une marque commune de la rénovation énergétique, Coénove propose ce jour des pistes pour convaincre le consommateur de se lancer dans des travaux. L’association estime en effet qu’il est indispensable de sortir « du tropisme » strictement énergétique. Comment communiquer efficacement sur les avantages de la rénovation ? Eléments de réponse.
Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ? - Batiweb

Rénovation énergétique des copropriétés : quel est l’impact de la crise ?

Depuis le 16 mars, la crise du Covid-19 et les mesures de confinement ont créé un coup d’arrêt pour la rénovation énergétique des copropriétés. C’est le constat dressé par l’Agence parisienne du Climat, qui a interrogé plusieurs bureaux d’études et organismes, qui témoignent de l’arrêt des chantiers, de la baisse des consultations et demandes d’aide. Les Français reprendront-ils tout de même leurs projets ?

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter