Fermer

Décarbonation du bâti : une lettre ouverte envoyée à la Commission européenne

L'Alliance HQE-GBC, association qui fait partie du World Green Building Council (World GBC) a annoncé ce vendredi l'envoi d'une lettre commune à la Commission européenne, lui demandant d'accélérer sur le développement de politiques fortes en faveur de la décarbonation des bâtiments en Europe. Elle réclame notamment une meilleure prise en compte du cycle de vie des matériaux.
Publié le 11 juin 2021

Partager : 

Décarbonation du bâti : une lettre ouverte envoyée à la Commission européenne - Batiweb

Plus de 60 acteurs de la construction membres du World Green Building Council (World GBC) ont envoyé une lettre ouverte à la Commission européenne jeudi 10 juin pour lui demander de déployer des politiques plus ambitieuses en matière de décarbonation du bâti afin d'atteindre les objectifs fixés dans le Green Deal européen et parvenir à la neutralité carbone d'ici 2050.

 

Parmi les requêtes de ce groupement : privilégier une approche carbone calculée en fonction du cycle de vie du bâtiment, notamment dans la directive sur la performance énergétique des bâtiments (EPBD), ou encore reconnaître le potentiel de la méthode Level(s) pour une approche multi-critère harmonisée.

 

« Cette lettre ouverte montre un consensus clair dans le secteur du bâtiment en Europe : la politique de l'UE doit aller plus loin pour offrir un environnement bâti entièrement décarboné et circulaire », souligne Cristina Gamboa, PDG du World GBC.

 

Prendre en compte le cycle de vie des matériaux et bâtiments

 

Alors que les émissions de CO2 liées aux produits de construction, de leur fabrication à leur fin de vie, représente entre 10 et 20 % de l'empreinte carbone des bâtiments en Europe, les signataires réclament uneprise en compte globale du carbone tout au long du cycle de vie du bâtiment et de ses composants.

 

« À l'approche de la COP26, il est urgent que les décideurs politiques adoptent une approche du carbone dans l'ensemble du cycle de vie des bâtiments - une approche qui englobe non seulement les émissions opérationnelles mais également le carbone émis par les produits de construction », insiste Cristina Gamboa.

 

L'envoi de cette lettre ouverte intervient quelques mois après le lancement du projet #BuildingLife, porté par 10 pays européens, et qui soutient la mise en place de groupes de pilotage pour déployer des feuilles de route aux échelles européenne et nationale, et le développement d'une base de données recensant l'impact environnemental des différents matériaux et produits de la construction.

 

Pour lire l'intégralité de la lettre, c'est ici.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.