Découvrez les lauréats du Prix de la Construction Bois 2020 ! Développement durable | 04.06.20

Partager sur :
Les lauréats du Prix National de la Construction Bois 2020 ont été dévoilés ! Cette année, les organisateurs ont noté un taux de participation record, avec 728 projets proposés, contre 600 lors de l'édition précédente. Découvrez les 9 plus beaux projets récompensés par le jury.

Pour ce 9ème Prix National de la Construction Bois, 9 lauréats ont été désignés le mercredi 20 mai par un jury de 22 professionnels comprenant des acteurs de la promotion, de l'architecture et de la construction bois. Ces derniers ont notamment pris en compte l'intégration paysagère, le recours aux matériaux biosourcés et aux essences de bois locales, et les qualités architecturales.

 

A noter cette année : un nombre record de candidatures, avec 728 projets proposés, contre 600 l'année précédente, soit 20 % de plus !

 

Voici les lauréats des neuf catégories :

 

Aménagement intérieur : le projet Au cœur du bois d'Adibois, situé à Rennes (35) est le lauréat de la catégorie « aménagement intérieur ». Ces bureaux ont été aménagés avec du châtaignier, du chêne et de l'épicéa, mais avec une prédominance du peuplier, choisi pour les qualités esthétiques de ce bois clair et lumineux. Les différentes essences sont toutes issues de Bretagne ou des Pays-de-la-Loire. Le projet a également été récompensé pour ses performances acoustiques, qui offrent aux salariés sérénité et bien-être au travail.

 

Au coeur du bois - Adibois à Rennes (35). Crédit : Jérôme Bachet

 

Aménagement extérieur : l'auvent de l'école du village corse d'Evisa a été récompensé dans la catégorie « aménagement extérieur ». Cet auvent a été façonné en bois de châtaignier et pins Laricio, très présents dans les forêts qui entourent le village. Le jury a notamment été séduit par l'intégration paysagère et la complémentarité des matériaux pierre-bois.

 

Auvent de l'école d'Evisa en Corse (20). Crédit : David Giancatarina & Julien Kerdraon

 

Réhabiliter un équipement : à Nantes (44), une ancienne huilerie datant de 1856 a été reconvertie en halle de brassage de bières, qui abrite également un pub et une salle d'évènementiel. Le principal défi a consisté à créer des ouvertures. Une porte vitrée coulissante monumentale a notamment été ajoutée, de même qu'une charpente en bois intégralement vitrée. Le style industriel alliant bois massif, béton, acier et verre, a particulièrement été apprécié.

 

Ancienne huilerie reconvertie en pub à Nantes (44). Crédit : David Gallard

 

Réhabiliter un logement : dans le Calvados (14), une ancienne grange normande à colombages a été rénovée et agrandie pour devenir une maison. Ce bâtiment bioclimatique, orienté vers le sud pour chauffer la maison grâce au soleil, a été conçu en matériaux recyclés et biosourcés (isolation en laine de bois). Une pompe à chaleur air-eau et un poêle à bois apportent un complément en cas de besoin. Cette réalisation a été félicitée pour le respect du bâtiment d'origine.

 

Ancienne grange réhabilitée en maison dans le Calvados (14). Crédit : Rasmusson Per

 

Travailler, Accueillir : la cave viti-vinicole du Domaine de l'Hortus (34) a été récompensée pour son insertion paysagère. Ce bâtiment industriel prend la forme de longères conçues en bois locaux (Douglas et pin d'Alep originaires d'Occitanie, sapin d'Europe).

 

Cave du Domaine de l'Hortus (34). Crédit : Michèle Orliac

 

Apprendre, Se divertir : l'école maternelle Vincent Auriol à Paris (75) a été labellisée Passiv Haus, bio et géo-sourcée. Elle met en œuvre de l'épicéa originaire de France et d'Europe, et du mélèze pour le revêtement extérieur. Le jury a particulièrement apprécié la qualité architecturale du projet.

 

Habiter ensemble : l'immeuble Sensations à Strasbourg (67), qui comprend 11 étages et 146 logements, est l'un des premiers immeubles de grande hauteur Bas Carbone. Il met largement en œuvre l'épicéa et le douglas.

 

Habiter une maison : la maison lauréate de cette catégorie est située à Mouvaux (59) dans les Hauts-de-France. Elle a été récompensée pour ses qualités architecturales, ses formes géométriques contemporaines et sa luminosité.

 

Mention spéciale du jury : enfin, la halle économique et culturelle de la ville de Faverges-Seythenex, en Haute-Savoie (74) a reçu le prix spécial du jury. Elle a notamment été récompensée pour sa scène rétractable et son « langage architectural fort et calme ».

 

C.L.

Photo de une : David Gallard

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un immeuble mêlant bois et béton pour les futurs locaux de l’URSSAF - Batiweb

Un immeuble mêlant bois et béton pour les futurs locaux de l’URSSAF

Surfant sur la tendance de l’éco-construction, le promoteur Icade Foncière a confié à Spie Batignolles Île-de-France la réalisation d’un immeuble mixte bois/béton destiné à accueillir les futurs locaux de l’URSSAF. Imaginé par l’architecte Anne Carcelen, ce nouveau bâtiment a été entièrement conçu en BIM – une première pour Spie Batignolles Île-de-France ! Les détails du projet.
Les lauréats du Prix construction bois Nouvelle-Aquitaine dévoilés ! - Batiweb

Les lauréats du Prix construction bois Nouvelle-Aquitaine dévoilés !

Si les Journées de la Construction Bois & Biosourcés, qui devaient se dérouler en Nouvelle-Aquitaine, ont été repoussées à 2021 dans le contexte de crise sanitaire, les organisateurs ont tout de même décidé de maintenir le prix régional de manière virtuelle. Après avoir reçu 110 candidatures, le jury les a départagées, et a désigné 16 lauréats répartis en 7 catégories. Retour sur les premiers prix des ces sept catégories.
Prix national de la Construction Bois : les candidatures sont ouvertes ! - Batiweb

Prix national de la Construction Bois : les candidatures sont ouvertes !

Comme chaque année depuis 2012, Fibois France organise, en partenariat avec France Bois Forêt, le Codifab et PEFC France, le « Prix national de la Construction Bois », qui vise à récompenser les plus belles et innovantes réalisations architecturales mettant en œuvre du bois. Les architectes, maîtres d'oeuvre, maîtres d'ouvrage et bureaux d'études intéressés peuvent proposer des projets jusqu'au 15 mars prochain.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter