Des chaudières à 1 euro ? Un dispositif qui devrait bientôt voir le jour

Développement durable | 18.01.19
Partager sur :
Des chaudières à 1 euro ? Un dispositif qui devrait bientôt voir le jour  - Batiweb
Après l’isolation des combles à 1 euro, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé le lancement d’un dispositif similaire dédié aux chaudières. Lors d’un débat au Sénat, il a rappelé l’ambition de la France de remplacer 1 million de chaudières au fioul d’ici 2023. Dès 2019, un certain nombre de dispositifs seront lancés pour accélérer les efforts en matière de rénovation des logements.
Le 16 janvier dernier, à l’occasion d’un débat sur l’énergie organisé au Sénat à la demande des Républicains, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a rappelé les objectifs de la France de réduire de 40% la consommation d’énergies fossiles d’ici 2030 pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

« La diversification de la production d’énergie passera par une augmentation de la production d’énergies renouvelables techniquement fiables et économiquement compétitives. L’objectif est que les énergies renouvelables représentent 32% du mix énergétique dans dix ans », a-t-il souligné.

Il a confirmé la volonté du gouvernement d’éradiquer les chaudières au fioul. « Se libérer des énergies fossiles est bon pour la planète, pour l’économie, pour la balance commerciale, mais surtout pour le porte-monnaie de nos concitoyens, qui ne subiront plus ainsi les fluctuations du prix du baril, qui se traduit dans la facture de chauffage », a-t-il poursuivi.

Il a ajouté : « Le chèque énergie est un outil d’accompagnement social et solidaire mais pas un outil de transformation. Il faut donner aux Français les moyens de rénover leur logement ». « (…) L’énergie qui pollue le moins et coûte le moins cher est celle qui n’est pas consommée ! Il y va de l’intérêt de tous, à commencer par les plus modestes, qui ne peuvent se permettre de gaspiller l’énergie ».

Des chaudières à un euro

Alors que les Français n’ont pas toujours connaissance des aides dont ils peuvent bénéficier s’ils souhaitent rénover leur logement, le ministre a reconnu que « les dispositifs d’aide à la rénovation (…) ne sont manifestement pas à la bonne échelle. Peut-être faudrait-il lancer un opérateur national, pour atteindre l’objectif des 500 000 logements rénovés par an ».

Il a également évoqué le lancement de « dispositifs concrets » parmi lesquels « la chaudière à 1 euro pour les ménages les plus modestes, financée par les certificats d’économie d’énergie ». Une annonce qu'il faudra suivre de près ! 

F. de Rugy l’annonce… le groupe Effy en fait une réalité

Si l’annonce est récente, le Groupe Effy n’aura pas attendu pour imaginer son propre dispositif pour venir « soutenir le pouvoir d’achat des ménages modestes ».

Dans un communiqué, le groupe, via sa marque Pacte Énergie Solidarité, a annoncé le lancement de la première solution de Pompe à Chaleur à 1 euro. Ainsi, après l’isolation des combles à 1 euro qui a bénéficié à plus de 70 000 ménages français, Effy franchit un nouveau cap.

L’offre PAC à 1 euro s’adresse aux ménages propriétaires de maisons individuelles, disposant d’une chaudière à énergie fossile (gaz ou fioul) et dont le revenu fiscal de référence 2017 doit être inférieur aux plafonds de ressources très modestes fixés par l’Anah.

Frédéric Utzmann, président du groupe, précise : « En tant qu’acteur pionnier de la rénovation énergétique solidaire, nous avons la conviction qu’il est possible de lutter massivement contre la précarité énergétique grâce à des solutions simples et pragmatiques. Nous travaillions depuis plusieurs années au développement d’une offre solidaire pour aider les Français les plus fragiles à changer leurs équipements de chauffage vétuste. Et il y a urgence à agir lorsqu’on sait que 7 millions de maisons individuelles sont aujourd’hui équipées de chaudières à énergie fossile sous performantes et que, parmi elles, plus de 2 millions de foyers pourraient bénéficier de notre solution. »

Ce vendredi 18 janvier, la première PAC à 1 euro sera installée en Seine-et-Marne par le groupe Effy. François de Rugy assistera au lancement des travaux qui consistera au remplacement d’une chaudière au fioul par une pompe à chaleur Air/Eau.

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock
Redacteur
La sélection de la semaine
PACK CONTROL 4® : Le Régulateur électronique nouvelle génération - Batiweb

Le PACK CONTROL 4® simplifie la gestion de l’eau chaude sanitaire grâce à son écran tactile...


Solution par l’extérieur Top Toit DUO - Batiweb

Solution combinée 3 en 1 et certifiée NF EN 16012 aux multiples performances permettant de réaliser...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...

Dossiers partenaires
Oui, les gaz liquides ont de l’avenir sur tous les territoires de France - Batiweb

Indispensables à 20 millions d'utilisateurs partout en France, les gaz liquides (butane, propane et le GPL carburant) on…


Tapis d'entrée techniques enroulables « ROMAT » - Batiweb

La gamme « ROMAT » est constituée de profilés en Alu brut dans lesquels viennent s’insérer des bandes de moquette (certa…


ALUCOBOND® lance en France la nouvelle gamme premium anodised : une première avec une véritable anodisation du  matériau pour embellir, protéger et pérenniser les façades - Batiweb

ALUCOBOND® lance en France la nouvelle gamme premium anodised, une première pour offrir aux architectes de véritables su…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb