Empreinte : une maison laboratoire de la transition écologique

Développement durable | 02.05.22
Partager sur :
Empreinte : une maison laboratoire de la transition écologique - Batiweb
« Agir pour repenser la construction ». Tel est le crédo d’ERB, une entreprise générale du bâtiment basée en Maine-et-Loire. Dans un contexte où le secteur de la construction est responsable à, lui seul, de près de 20% des émissions de gaz à effet de serre, ERB et une vingtaine de partenaires se sont rassemblés pour créer « Empreinte ». Ce projet qui vise à repenser la manière de concevoir l’habitat, a donné lieu en 2021 à une première maison, construite dans l’éco-quartier des Echats III à Beaucouzé (49).

À quinze minutes à l’ouest d’Angers, dans la petite commune de Beaucouzé, abritant 5 446 habitants, se trouve l’éco-quartier des Echats III. Né en 2015, ce quartier en France couvre une surface de 17 hectares et souhaite accueillir pas moins de 380 logements à terme. 

Au fond du quartier, au 1 allée Rachel Carson, se situe la première maison Empreinte, une maison de 130m2 comprenant cinq pièces sur deux niveaux. Construite en 2021, elle réunit un collectif de plus de 20 acteurs innovants aux savoir-faire complémentaires. Dans quel but ? Être un modèle, un laboratoire, une vitrine pour l’avenir et la transition écologique.

 

« Un travail commun »

 

Pour mener à bien son projet lancé il y a un peu plus d’un an, l’entreprise générale du bâtiment ERB a dû miser sur le collectif, et ce dès la conception. En plus, du cabinet d’architecture et d’urbanisme, Johanne San, la phase de conception de la maison a réuni AB Ingénierie, spécialisé dans l’ingénierie environnementale et thermique, EvenStructures, expert en ingénierie structurelle, ainsi qu’une dizaine d’autres partenaires directement impliqués sur le futur chantier.

La commune de Beaucouzé, qui s’est engagée dans un processus de transition écologique depuis de nombreuses années, est également l’un des premiers partenaires, puisqu’elle s’est proposée pour mettre à disposition un terrain dédié au projet Empreinte. « Les enjeux climatiques sont de nos préoccupations et c’est de notre devoir de travailler sur ce projet-là. C’est un travail commun et nous avons voulu apporter notre pierre à l’édifice en mettant à disposition un terrain », explique Yves Colliot, le maire de Beaucouzé.

L’initiative pensée et pilotée par ERB a donc fait appel à 23 acteurs au total, qui se sont tous organisés autour de quatre champs d’exploration, pour révolutionner le secteur de la construction. Tout d’abord, en misant sur l’innovation collective de PME et de startups aux savoir-faire complémentaires et en mettant l’habitant au cœur du projet, mais aussi en s’appuyant sur les outils numériques comme la réalité augmentée ou l’impression 3D, et en intégrant l’économie circulaire à chaque étape pour limiter l’empreinte sur l’environnement.

« L’objectif est de diviser tous les segments de la construction d’une maison standard. La maison Empreinte par exemple émet quatre fois moins de carbone qu’une maison normale et ne nécessite que quatre mois de construction contre dix pour une maison individuelle standard », indique Thomas Grenouilleau, le président d’ERB.

 

Une diversité d'innovations testées

 

« Une maison comme celle-ci, il en existe nulle part ailleurs », poursuit Thomas Grenouilleau. En effet, la maison Empreinte expérimente plusieurs solutions novatrices en France mais aussi dans le monde, qui ont pour objectifs de repenser la conception et la réalisation d’une maison, tout en diminuant l’empreinte environnementale du secteur de la construction. Michel Ballarini, le dirigeant de la société Alter public, l’aménageur du projet, déclare : « La maison est une somme de réponses aux problématiques environnementales ». 

L’entreprise ERB a donc sollicité divers spécialistes. Les fondations de la maison ont par exemple permis de tester pour la première fois les granulats Néolithe, issus de la fossilisation de déchets. Une nouvelle technologie qui permet de réduire l'extraction de granulats en carrière et de lancer une économie locale et circulaire du déchet, quand presque 70% des déchets en France viennent de la construction. En parlant d’économie circulaire, la société Terra Innova a récupéré les terres excavées du chantier dans le but de les réutiliser à des fins agricoles.

Contrairement à l'enfouissement ou à l'incinération, la fossilisation permet de valoriser le déchet en le transformant en une ressource essentielle pour la construction. 

Les espaces extérieurs ont été conçus par la société Autres Paysages et s’inspirent des principes de la permaculture. Le jardin devient ainsi un espace à part entière de la maison, une zone de biodiversité et un lieu de culture vivrière, qui permet un meilleur écoulement et une meilleure infiltration de l’eau dans le sol. Le toit a par ailleurs été construit de manière inclinée, afin de faciliter l’écoulement des eaux pluviales.

La technologie Batiprint 3D a quant à elle était utilisée pour l’impression 3D de la maison, en utilisant les bras robotiques Yaskawa. Cette technologie permet d'imprimer des murs en mousse polymère produite en partie avec des bouteilles plastiques PET recyclées. Un moyen de supprimer par trois les moyens logistiques et financiers nécessaires pour construire une maison, puisqu’un robot coûte dix fois moins cher qu’une grue.

Pour la construction d'Empreinte, la mousse a été déposée en couches successives (100 heures d'impression) par un robot pour servir de parois coffrantes au béton structurel et d'isolant.

Enfin, une chape d’argile a été posée par Maçonnerie Projet sur les sols intérieurs, ce qui offre à la maison des avantages à la fois environnementaux mais aussi thermiques. Biosfaire, fournisseur de produits biosourcés, a permis de sélectionner le liège pour les sols des chambres et salle de bain, le liège conjuguant confort acoustique et performance thermique, et les peintures Circouleur utilisées pour les finitions intérieures de la maison sont fabriquées à partir de peintures recyclées.

« Cette maison nous a appris que tout est possible. On peut renverser la table et changer les normes de la construction si on s’en donne les moyens », conclut le président d’ERB. L’entreprise générale du bâtiment souhaiterait par ailleurs travailler sur deux nouveaux projets, dont le premier serait de construire une maison d’habitation en terre creuse, tandis que le deuxième viserait à baisser les quantités de matériaux nécessaires sur un chantier.

 

Robin Schmidt

Photo de une : © ERB
 

Robin.schmidt
La sélection de la semaine
LSE SAV eXtend - Batiweb

Digitalisez votre SAV pour en améliorer son Efficacité et sa Qualité. Totalement intégré...


Finalcad, la plateforme collaborative de suivi de projet pour le bâtiment, le génie civil et l'énergie. - Batiweb

Finalcad est la plateforme collaborative conçue pour optimiser l'expérience des travailleurs sur le terrain...


Le matériau béton et ses constituants - Batiweb

Le Cerib dispose d’une salle d’essais équipée de différents matériels et appareillages...

Dossiers partenaires
ZÉRO RISQUE ROUTIER DANS LE BTP : Un trajet, ça se prépare. Le véhicule et son chargement, ça se vérifie et ça s’arrime correctement. - Batiweb

Le risque routier demeure un risque majeur dans le BTP. Avant de prendre la route, préparez votre itinéraire, vérifiez v…


Verres laqués Lacobel et Matelac : une nouvelle collection sous le signe de la co-création - Batiweb

Les nouvelles couleurs des gammes Lacobel et Matelac ont été développées lors de l’AGC Deco Academy, le workshop europée…


Évolution des règlementations européennes ! Fin des lampes et tubes fluorescents en 2023. Soyez prêts ! - Batiweb

Les directives SLR et RoHS ont évolué. La fin des lampes et des tubes fluorescents a sonné pour 2023. LEDVANCE vous écla…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb