Eolien offshore : nouvel appel d’offres au large de l’île d’Oléron

Développement durable | 24.11.16
Partager sur :
Eolien offshore : nouvel appel d’offres au large de l’île d’Oléron - Batiweb
Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, a lancé un nouvel appel d’offres pour la pose d’éoliennes en mer au large de l’île d’Oléron (Charente-Maritime), dans le cadre de la mise en oeuvre de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Le projet bénéficiera des « nouveautés » prévues par la loi de transition énergétique pour réduire les coûts et simplifier les procédures, a annoncé le ministère.
Depuis le début de l’année, Ségolène Royal a multiplié les appels d’offres pour le déploiement d’éoliennes en mer. Elle a notamment attribué quatre projets de fermes pilotes d’éolien en mer flottant en Méditerranée et en Bretagne, et a lancé un appel d’offres pour l’éolien en mer posé au large de Dunkerque et un appel d’offres pour des femmes commerciales d’éoliennes en mer flottantes et d’hydroliennes.

Ce mercredi, la ministre de l’environnement a annoncé le lancement d’un nouvel appel d’offres au large de l’île d’Oléron qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la PPE publiée le 28 octobre dernier.

La PPE fixe des objectifs ambitieux de développement des énergies renouvelables en mer. En effet, l’ambition est d’atteindre d’ici 2023 jusqu’à 6 000 MW de projets attribués pour l’éolien en mer posé, en plus des 3 000 MW qui seront en service ; Et jusqu’à 2 000 MW de projets attribués pour les énergies marines renouvelables, en plus de 100 MW qui seront en service.

Des coûts réduits et une procédure simplifiée

Le projet au large d’Oléron bénéficiera des nouveautés mises en place par la loi de transition énergétique pour réduire les coûts et simplifier les procédures, a indiqué la ministre.

Parmi elles figure la nouvelle procédure de « dialogue concurrentiel » qui permet d’échanger avec les candidats sur le cahier des charges et de leur donner la possibilité d’améliorer leurs offres au cours de la procédure. Des études de levée des risques liés notamment au vent, à la profondeur et la composition des sols, seront par ailleurs réalisées par des établissements publics.

Ces simplifications administratives « visent à accélérer la réalisation des projets : autorisation environnementale unique, accélération du traitement des contentieux, etc. », rappelle le ministère de l’Environnement.

Ségolène Royal a annoncé avoir mandaté le Préfet maritime de l’Atlantique, le Préfet de la région Nouvelle Aquitaine et le Préfet de Charente-Maritime pour poursuivre les consultations et définir, en concertation avec l’ensemble des acteurs du territoire, et le public, une zone pour le développement d’un parc éolien en mer posé et son raccordement au réseau public de transport d’électricité.

« Une attention particulière sera apportée aux enjeux des activités économiques, notamment la pêche, et aux enjeux environnementaux liés au choix de la zone », précise enfin le ministère.

Le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) a salué l'annonce de Ségolène Royal. Jean-Louis Bal, Président du SER, et Gwenaëlle Huet, vice-Présidente du SER et Présidente de sa commission éolienne, ont déclaré : « L’appel offres annoncé aujourd’hui pour la zone au large d’Oléron, six mois après celui de la zone au large de Dunkerque, est une très bonne nouvelle car il va permettre de consolider les volumes qui conditionnent la baisse des coûts de cette technologie, comme nous le constatons partout en Europe.»  

R.C
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Eolien offshore : Ségolène Royal lance un troisième appel d’offres  - Batiweb

Eolien offshore : Ségolène Royal lance un troisième appel d’offres

Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, a lancé ce lundi un troisième appel d’offres sur l’éolien en mer. La zone concernée se situe au large de Dunkerque et réunit les conditions nécessaires à l’implantation d’éoliennes offshore. Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la poursuite du développement de l’éolien en mer posé qui contribue à l’atteinte de l’objectif de 40% d’électricité renouvelable à l’horizon 2030.
Ségolène Royal prévoit de nouvelles actions en faveur des EnR - Batiweb

Ségolène Royal prévoit de nouvelles actions en faveur des EnR

La Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, Ségolène Royal, a profité de sa conférence de rentrée pour présenter les actions qu’elle souhaitait mettre en place en faveur des énergies renouvelables. Transition énergétique, installations solaires, accord de Paris et appels d’offres : tous les sujets ont été abordés par la Ministre, dont l’agenda promet d’être bien rempli.
Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans - Batiweb

Transition énergétique : 100 000 emplois créés sur 3 ans

Lors de sa première conférence de presse, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a maintenu le cap de la transition énergétique. Grâce à la croissance verte, elle espère créer 100 000 emplois sur trois ans. Autres annonces : le développement des filières des énergies renouvelables et l'accélération de la rénovation énergétique des bâtiments, avec la signature mercredi 30 avril de la convention Feebat.