Eqiom poursuit son engagement dans la démarche FRET21 Développement durable | 26.04.21

Partager sur :
Après trois années d’engagement, Eqiom a annoncé renouveler son adhésion au dispositif FRET21, soutenu par l’Ademe et l’AUTF. Nouvel objectif, réduire de 15 % les émissions de gaz à effet de serre de ses transports sur la période 2020-2022. Parmi les actions annoncées, accélérer le développement d’une flotte de véhicules plus « vertes », et s’appuyer davantage sur le transport ferroviaire.

Le dispositif FRET21 invite les entreprises à mieux intégrer l’impact environnemental des transports dans leur stratégie de développement durable. En 2017, Eqiom a été le premier groupe de matériaux de construction à adhérer à la démarche en se fixant un objectif de réduction de 6% de ses émissions de gaz à effet de serre issues de ses transports. Après trois années d’actions, le fabricant affiche un bilan « très proche » de l’objectif initial avec une réduction de près de 3 000 tonnes de CO2 évitées, indique-t-il dans un communiqué, annonçant renouveler son engagement avec cette fois, un objectif de baisse de 15% sur la période 2020-2022.

« Nous nous alignons sur les demandes de nos fournisseurs et de nos clients, et nous leur proposons des solutions pour réduire l’empreinte carbone de l’ensemble de la chaîne », se félicite Jérôme Becamel, responsable logistique d’Eqiom, en charge du rail et du shipping, et référent FRET21. Il précise que pour ce deuxième « round », l’entreprise s’est concentrée « sur les flux de transport intersites et aval du ciment et des granulats ».

Développer le transport ferroviaire

Eqiom annonce ainsi intensifier l’usage du transport ferroviaire pour les flux intersites. Une vingtaine de wagons supplémentaires devraient être mis en place permettant d’éviter l’équivalent de 2 200 camions qui ne passeront pas par la route. « Les équipes de transport et logistique ont coadapté avec l’opérateur ferroviaire leur schéma de transport, en coordination avec la production et les prévisions commerciales », explique Eqiom.

Un nouveau plan de transport a également été prévu pour anticiper les ruptures de stock. Il permettra l’ajout de wagons supplémentaires à un convoi, selon les besoins. Et pour une gestion optimisée du transport, les wagons ont été digitalisés. « Grâce à des puces RFID embarquées, nous connaissons leur position exacte à chaque moment ce qui nous permet de mieux estimer l’heure d’arrivée des trains de marchandise », révèle Jérôme Becamel.

Verdir la flotte de véhicules

L’atteinte de l’objectif de réduction des émissions va également passer par un verdissement de la flotte de véhicules. Pour déployer une trentaine de ces « green trucks » fonctionnant aux énergies alternatives (Gaz Naturel Compressé, le Gaz Naturel Liquide, Oléo 100, Biogaz), Eqiom va renforcer ses liens avec ses partenaires transport en leur garantissant un volume et une durée de contrat.

Le dispositif FRET21 s’inscrit pleinement dans le cadre de la démarche Eqiom R lancée en janvier dernier. Eqiom R vise à rassembler l’ensemble des initiatives de la société en faveur d’une construction plus durable. En effet, l’objectif est de proposer aux entreprises et professionnels du secteur des solutions Responsables, basées sur le Respect des générations futures, et sur la Réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Outre FRET21, Eqiom précise favoriser les partenariats locaux avec des acteurs des Hauts de France pour soutenir le développement de la filière Biogaz.

Concernant le label « Objectif CO2 », le fabricant entend conforter la proportion de transporteurs labellisés à 15%, et augmenter le nombre de « chartés » en passant de 20 à 70% de prestataires inscrits dans la démarche.

Eqiom travaillera également au plus près des transporteurs pour les inciter à diminuer les km « à vide » en augmentant les retours en charge, à doubler les volumes transportés par mode ferroviaire, ou encore à réduire le tonnage transporté entre les sites en mode routier. Le spécialiste des matériaux de construction indique par ailleurs s’appliquer à optimiser le taux de chargement de ses véhicules pour le transport des sacs de ciment. « Si un camion complet n’est pas commandé, les équipes de logistique déterminent un autre point de livraison sur le trajet avec le même camion afin de garder un niveau de tonnage optimal et maintenir un taux de service premium à ses clients », détaille enfin Eqiom.

Rose Colombel
Photo de une : ©Eqiom

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Ségolène Royal inaugure la première centrale géothermique profonde industrielle - Batiweb

Ségolène Royal inaugure la première centrale géothermique profonde industrielle

La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a inauguré ce mardi la centrale de géothermie profonde de Rittershoffen au nord de Strasbourg. Présenté comme une première mondiale, le projet alimentera sous forme de vapeur, le site industriel de Roquette. La ministre a profité du déplacement pour annoncer le lancement de deux appels d’offres visant à engager la conversion progressive des cogénérations industrielles au gaz naturel, vers la biomasse et le biogaz.
Quand le « petit lait » se transforme en énergie - Batiweb

Quand le « petit lait » se transforme en énergie

Spécialisée dans le traitement et la valorisation des sous-produits liquides et solides pour l’industrie agroalimentaire, la société d'ingénierie Valbio du groupe Valgo propose de transformer les résidus de lait en énergie. Un bon moyen d'atteindre l’autonomie énergétique pour un site, et de valoriser l'ensemble des sous-produits du lait, sans gaspillage.
Le gaz renouvelable, une filière qui progresse doucement mais sûrement - Batiweb

Le gaz renouvelable, une filière qui progresse doucement mais sûrement

Bien qu’encore très sous-exploitée, la filière biométhane s’est très fortement développée l’année dernière en France. Neuf nouveaux sites de production ont été mis en service en 2016, tandis que 215 GWh d’énergie ont été injectés dans les réseaux de gaz naturels (+162% par rapport à 2015). Pourtant, la production de gaz renouvelable ne représente que 0,05% de la consommation française – bien loin des objectifs fixés par la loi de transition énergétique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter