L’Association BBCA labellise 23 bâtiments exemplaires Développement durable | 06.12.19

Partager sur :
Le 3 décembre dernier, lors d’une cérémonie organisée au Pavillon de l’Arsenal, l’association BBCA a labellisé 23 nouvelles opérations bas carbone : 13 opérations tertiaire et 8 résidentiels en neuf ainsi que 2 rénovations. Toutes permettent au minimum de diviser par deux les émissions de carbone. Grâce à ces projets, ce sont plus de 37 000 tonnes de CO2 qui devraient être économisées ou stockées.

Le Forum BBCA 2019 a présenté, le 3 décembre dernier, 23 opérations ayant reçu le label Bâtiment bas carbone. Pour rappel, le label atteste d’une réduction de l’empreinte carbone sur 50 ans, par des émissions évitées ou stockées, comprise entre 250 et plus de 700 kg de CO2/m2 de surface de plancher. La référence étant un bâtiment du parc existant qui émet environ 1 500 kg de CO2/m2.

Pour cette édition 2019, l’association a labellisé 13 opérations tertiaire et 8 résidentiel en neuf, ainsi que 2 rénovations. Les projets ont été menés par quinze maîtres d’ouvrage : 3F Résidences/Gestionnaire Crous Créteil, AccorInvest, AEW-Ciloger, BNP Paribas Immobilier, Bouygues Immobilier, Communauté de Communes Sud Sarthe, Eiffage Immobilier Sud-Ouest, Fondation Santé des Etudiants de France, Nacarat, Nexity, Oise Habitat, Podeliha, Semapa, SNCF Mobilité, Woodeum-WO2.

Dans un discours prononcé lors de la cérémonie, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, a souligné : « Trouver des solutions, c’est ce que vous faîtes tous les jours ! Ce label donne à voir des solutions concrètes et montre que cela est possible. C’est l’intérêt de l’association BBCA que de réunir tous les acteurs et professionnels pour réussir ensemble ».

Des promoteurs pionniers

Parmi les maîtres d’ouvrage récompensés, le groupe Woodeum-WO2 s’est distingué avec 5 opérations labellisées BBCA. Nexity en compte 3 tandis que le groupe Bouygues s’est vu remettre 7 labels (2 opérations en promotion et 5 en construction). Ils confirment leur classement en tête du 1er Palmarès des Promoteurs immobiliers bas carbone, révélé par l’association en septembre dernier.

« Les acteurs français du bâtiment sont à la manœuvre. Nous avons l’occasion de donner l’exemple et montrer qu’une bonne articulation entre les élus, le Gouvernement, l’administration et les acteurs économiques peut accélérer la transition vers une économie bas carbone. Nous sommes prêts », a déclaré Stanislas Pottier, président de l’Association BBCA.

Citant l’exemple des ouvrages olympiques, Nicolas Ferrand, directeur général délégué SOLIDEO, a rappelé : « L’ambition est de réduire de plus de 40% les émissions carbone des bâtiments ».

A travers ces projets, ce sont plus de 37 000 tonnes de CO2 qui devraient être économisées ou stockées.

Pour aller encore plus loin, l’association BBCA a annoncé le lancement d’une distinction pour les territoires bas carbone actifs (aménageurs ou collectivités). Parmi les critères de sélection, avoir déployé des aides pour soutenir le développement des bâtiments bas carbone ou encore faire l’objet d’au moins un bâtiment labellisé BBCA sur les trois dernières années. Les candidats récompensés seront révélés en 2020.

D.T.

 

 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Un béton « plus vert » grâce au graphène - Batiweb

Un béton « plus vert » grâce au graphène

Des experts de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni ont développé un béton « plus vert » en utilisant du graphène. Baptisé GraphCrete, le nouveau matériau composite est deux fois plus fort et quatre fois plus résistant à l’eau que les bétons existants. Autre avantage : sa production aurait moins d’impact sur l’environnement. L’innovation pourrait ainsi venir révolutionner le secteur de la construction et contribuer au développement de villes plus durables. Précisions.
Accenta démocratise le bâtiment bas carbone - Batiweb

Accenta démocratise le bâtiment bas carbone

Née en 2016, la startup Accenta a développé un système énergétique capable de réduire l’empreinte carbone d’un bâtiment. La technologie s’appuie sur deux outils : le logiciel accenta.design qui permet de concevoir la chaufferie la plus efficace tout en limitant les coûts d’investissements ; et la plateforme accenta.ai qui établit un plan de production et de stockage de l’énergie en fonction des besoins du bâtiment. Pierre Trémolières, fondateur d’Accenta, nous en dit plus sur cette innovation.
Le secteur des matériaux, point faible de la transition écologique - Batiweb

Le secteur des matériaux, point faible de la transition écologique

L’association CDP a publié un rapport sur les investissements européens dans le bas carbone. Si « les entreprises européennes devraient doubler la part de leurs investissements bas carbone dans leurs dépenses totales en capital, pour atteindre l'objectif de neutralité carbone du continent en 2050 », le bilan est particulièrement décevant pour le secteur des matériaux et du bâtiment.
Le label bas-carbone est officiellement lancé - Batiweb

Le label bas-carbone est officiellement lancé

Le Gouvernement a lancé, mardi 23 avril, le label bas-carbone, un outil visant à encourager et à récompenser les actions locales en faveur du climat. Fruit d’une collaboration entre le ministère de la transition écologique et solidaire, l’Institut de l’économie pour le climat (I4CE) et de nombreux partenaires, il garantit la qualité environnementale et la transparence de projets. Collectivités, entreprises et citoyens peuvent, s’ils le souhaitent, financer ces actions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter