La construction du parc éolien en mer du Calvados est lancée Développement durable | 22.02.21

Partager sur :
Les projets d'éolien en mer portés par EDF Renouvelables se concrétisent. Ce dernier a annoncé le lancement de la construction du parc éolien qui sera situé au large de Courseulles-sur-Mer, dans le Calvados (14). Il s'agit du troisième projet lancé, après ceux de Saint-Nazaire (44) et de Fécamp (76).

En 2012, EDF Renouvelables remportait les premiers appels d'offres du gouvernement concernant des projets d'éolien en mer. Presque dix ans plus tard, avec du retard pris en raison de multiples recours d'associations, trois projets sont désormais en lancés.

 

Le groupement EDF Renouvelables, Enbridge et wpd, a en effet annoncé ce lundi 22 février le lancement de la construction du parc éolien en mer qui sera créé au large de Courseulles-sur-Mer (14), après celui de Saint-Nazaire, et celui de Fécamp.

 

Les trois premiers projets enfin lancés

 

« Les projets d'éolien en mer de Saint-Nazaire, Fécamp et du Calvados remportés par EDF Renouvelables lors du premier appel d’offres du Gouvernement en 2012 se concrétisent et sont désormais tous en construction. (…) Ces trois projets en construction mobiliseront au total 7 000 emplois. Une fois mis en service, ils permettront la création de 300 emplois pérennes et alimenteront chaque année en électricité 2 millions d’habitants. Nous poursuivons en parallèle le développement de Dunkerque, notre quatrième projet éolien sur les sept attribués par l'Etat », s'est félicité ce 22 février Bruno Bensasson, directeur exécutif du groupe EDF en charge du pôle Energies renouvelables et PDG d'EDF Renouvelables.

 

Dans l'ordre, un premier parc devrait être mis en service en 2022 au large de Saint-Nazaire (44), avant celui de Fécamp en 2023, puis celui de Courseulles-sur-Mer en 2024. Ces deux derniers projets ne sont pas négligeables puisqu'ils devraient respectivement couvrir 80 % et 90 % des besoins en électricité de la population de Seine-Maritime et du Calvados. Pour ces projets, des contrats d'achat d'électricité (PPA) ont été attribués par l'Etat en juin 2018, pour une durée de 20 ans.

 

Des éoliennes conçues au Havre

 

Le futur parc éolien situé à 10 kilomètres des côtes de Courseulles-sur-Mer comptera 64 éoliennes installées sur une surface de 45 km2, pour un total de 448 mégawatts produits. Ces éoliennes, de même que les 71 prévues dans le cadre du parc éolien de Fécamp, seront conçues au Havre (76), dans la nouvelle usine de Siemens Gamesa Renewable Energy. Une fois assemblées dans le port du Havre, ces éoliennes seront directement acheminées jusqu'au site d'installation par voies maritimes. RTE, responsable du raccordement parc, lancera ses travaux à terre dès le mois de mars. Les travaux en mer devraient quant à eux débuter durant le premier semestre 2022.

 

EDF Renouvelables assure que des « études environnementales approfondies » ont été réalisées par des bureaux d'études, et qu'un dialogue a été mené avec des associations pour permettre la cohabitation des usages, et « notamment la pêche à la coquille Saint-Jacques », alors que les pêcheurs s'inquiètent de plus en plus de l'impact des éoliennes en mer sur les ressources marines.

 

« En raison de la proximité du projet avec les plages du Débarquement, un groupe de travail rassemblant notamment l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre et l’Université de Caen a été formé afin de prendre en compte l’histoire du site et le devoir collectif de mémoire », ajoute également le consortium.

 

Le groupement précise que ce chantier devrait permettre de mobiliser 1 000 emplois durant trois ans et demi. L'usine de fabrication des turbines d'éoliennes en cours de construction au Havre devrait par ailleurs créer 750 emplois directs et indirects. Enfin, lors de la phase d'exploitation du parc éolien de Courseulles-sur-Mer, la maintenance devrait générer, selon EDF Renouvelables, « une centaine d'emplois pérennes depuis le port de Caen-Ouistreham ».

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La construction du parc éolien en mer de Fécamp est lancée - Batiweb

La construction du parc éolien en mer de Fécamp est lancée

Huit ans après avoir obtenu le projet du parc éolien en mer de Fécamp de la part du gouvernement, EDF Renouvelables, et ses deux partenaires Enbrige et wpd offshore, annoncent le début du chantier de construction. Ce projet d'envergure produira à terme, la consommation d'électricité annuelle de 770 000 personnes, soit 60 % de la population de Seine-Maritime.
Tour Triangle : la justice valide le projet de construction - Batiweb

Tour Triangle : la justice valide le projet de construction

Après des années de controverses et de recours, la justice a statué ce lundi 6 mai sur le sort de la très contestée Tour Triangle : aux dernières nouvelles, cette dernière verra bien le jour. Le tribunal administratif a en effet validé le projet de construction après avoir estimé qu’il n’était pas entaché d’illégalité. La première pierre de l’édifice devrait donc être posée en 2020 pour une ouverture avant les Jeux Olympiques de 2024.
Enbridge investit 1,2 milliard d’euros dans un parc éolien au large de Saint-Nazaire - Batiweb

Enbridge investit 1,2 milliard d’euros dans un parc éolien au large de Saint-Nazaire

Validé début juin par le Conseil d’Etat, un projet éolien situé entre 12 et 20 km des côtes de Saint-Nazaire verra le jour d’ici 2022. Les porteurs du projet sont EDF Renouvelables, et Enbridge, une entreprise canadienne qui compte bien accroître ses activités en France et en Europe. Cette dernière a ainsi investi 1,2 milliards d’euros dans ce projet d’éolien offshore qui devrait, à terme, couvrir 20% des besoins électriques de la Loire-Atlantique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter