La part des énergies renouvelables a encore augmenté en France en 2020 Développement durable | 24.02.21

Partager sur :
Comme chaque trimestre, le Syndicat des Energies Renouvelables (SER), RTE, Enedis et l'agence ORE publient le « panorama de l'électricité renouvelable ». Le bilan au 31 décembre 2020 fait état d'une hausse de la production l'année passée. La part des énergies renouvelables dépassent ainsi pour la première fois le quart des consommations électriques françaises.

Bonne nouvelle : la part des énergies renouvelables a de nouveau augmenté dans la consommation électrique française l'année passée, ont indiqué le Syndicat des Energies Renouvelables (SER) et ses partenaires RTE, Enedis et l'agence ORE ce mardi 23 février.

 

Les EnR représentent plus du quart des consommations électriques françaises

 

En 2020, la part des énergies renouvelables a augmenté de près de 4 points, passant de 23,1 % à 26,9 %, dépassant ainsi symboliquement le quart des consommations électriques françaises.

 

Selon les spécialistes, cette progression s'explique notamment grâce à une hausse historique de la production d'énergie d'origine renouvelable en 2020 (+10,4 % par rapport à 2019), et par une baisse des consommations liée à la crise sanitaire (confinements, arrêt de certaines activités...). 

 

Des progrès à faire pour atteindre les objectifs de la PPE et de la loi Energie-Climat

 

Dans le détail, cette hausse est tirée par l'éolien (+17,3 %) et par l'hydraulique (+9,3 %). Du côté de la puissance totale du parc renouvelable installée, l'éolien et le solaire ont connu la plus forte progression. Le parc hydroélectrique continue toutefois de dominer le paysage des renouvelables français, bien que sa puissance installée soit restée quasi-stable ces dernières années. Mais avec 25 508 MW installés, le parc hydroélectrique atteint déjà quasiment l'objectif fixé dans le cadre de la Programmation Pluriannuelle de l'Energie (PPE), à savoir 25 700 MW installés hors Corse à fin 2023.

 

Evolution de la puissance installée par type d'énergie renouvelable. Source : SER, RTE, Enedis, ORE

 

Pour répondre aux autres objectifs fixés dans la PPE, 2 200 MW d'énergie éolienne devront être raccordés tous les ans pour parvenir à un parc de 24 100 MW d'ici 2023. Concernant le solaire, 3 300 MW par an devront être raccordés dans les trois prochaines années pour atteindre 20 100 MW. 

 

Rappelons que dans le cadre de la loi Energie-Climat, la France ambitionne également de parvenir à 40 % d'énergies renouvelables dans son mix énergétique d'ici 2030.

 

Mais si la part de ces énergies renouvelables est en hausse depuis plusieurs années, la France reste toutefois très majoritairement dépendante du nucléaire, qui représente 70 % de la production d'électricité française.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables - Batiweb

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.
Record de production d’électricité éolienne et solaire au 1er trimestre 2019 - Batiweb

Record de production d’électricité éolienne et solaire au 1er trimestre 2019

Le bilan trimestriel de la production d’électricité renouvelable est positif ! Au premier trimestre 2019, 439 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains. Une croissance largement portée par l’éolien et le solaire, à hauteur de 91%. La production d’électricité renouvelable, toutes sources confondues, atteint ainsi 51 610 MW au 31 mars 2019. Un chiffre qui a permis de couvrir 20,1% de la consommation électrique métropolitaine en ce premier trimestre.
Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture - Batiweb

Le Sénat modifie et adopte le projet de loi énergie et climat en première lecture

Le Sénat a modifié et adopté en première lecture le projet de loi énergie et climat. Parmi les modifications apportées : des objectifs supplémentaires concernant l’hydroélectricité, l’éolien en mer et le biogaz, ainsi qu’un amendement plus contraignant pour les passoires thermiques. Une version commune aux sénateurs et députés doit encore être définie, avant l’adoption définitive du projet de loi, qui a par ailleurs été repoussée après l’été.
Toujours plus d’électricité issue des énergies renouvelables - Batiweb

Toujours plus d’électricité issue des énergies renouvelables

Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) a révélé ce jeudi 21 que l’électricité ‘’verte’’ représente aujourd’hui 22,1% de la consommation électrique, la production issue des filières éolienne, solaire et bioénergies ayant augmenté de 11% par rapport au deuxième trimestre de l’année dernière. De bon augure pour la transition énergétique de la France.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter