Le gouvernement crée des groupes de travail pour simplifier les règles relatives au solaire et à la méthanisation

Développement durable | 08.12.17
Partager sur :
Le gouvernement crée des groupes de travail pour simplifier les règles relatives au solaire et à la méthanisation - Batiweb
Alors que le groupe de travail « éolien » s’est réuni pour la première fois en octobre dernier sous la présidence du secrétaire d’État Sébastien Lecornu, le gouvernement a annoncé jeudi 7 la création de deux nouvelles entités dédiées aux énergies renouvelables. Ces dernières seront ainsi en charge de réfléchir à une simplification des règles relatives à l’énergie photovoltaïque et à la méthanisation. Les détails.
Après l’éolien, l’État semble bien décidé à faire progresser le photovoltaïque et la méthanisation ! En effet, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la transition écologique et solidaire, a annoncé ce jeudi 7 décembre la création de deux groupes de réflexion dédiés à ces sources d’énergie renouvelable.

En outre, ceux-ci seront en charge de simplifier les règles relatives à ces deux filières afin de contribuer aux travaux menés par la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui présentera prochainement la feuille de route énergétique pour la période 2019-2023.

De la réflexion… à l’action ?

De quoi répondre aux attentes des acteurs de l’énergie photovoltaïque et du biométhane, qui avaient la réclamé la mise en place de tels groupes de travail il y a quelques mois.

« C’est une satisfaction d’avoir été entendus sur la nécessité de travailler ensemble à favoriser de meilleures conditions de développement », a souligné Daniel Bour, président du syndicat Enerplan qui réunit les industriels du solaire. L’organisme a par ailleurs demandé à ce qu’une feuille de route portant « au moins sur dix ans » soit élaborée.

Les professionnels du biométhane, rassemblés au sein de France Biométhane, réclament quant à eux des évolutions sur le « plan réglementaire, sur la simplification administrative, sur la fiscalité et sur le financement ». En espérant que les délais d'attente des autorisations à obtenir pour concrétiser un projet dans le biogaz soient largement réduites dans les mois à venir.

F.C (avec AFP)
Photo de Une : @SebLecornu (Twitter)
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Transition écologique : 127 projets solaires retenus dans le cadres d’appel d’offres - Batiweb

Transition écologique : 127 projets solaires retenus dans le cadres d’appel d’offres

50 projets solaires innovants d’un volume total de 70 MW et 77 lauréats visant à développer le photovoltaïque au sol, pour 500 MW, ont été retenus par le ministère de la Transition écologique et solidaire, comme l’a annoncé le secrétaire d’État Sébastien Lecornu. Ces différentes opérations s’inscrivent dans le cadre de deux nouveaux appels d’offres lancés par le gouvernement. Les détails.
Bientôt un groupe de travail dédié à l’énergie solaire - Batiweb

Bientôt un groupe de travail dédié à l’énergie solaire

Interrogé par CNews ce jeudi 15 mars, Sébastien Lecornu, secrétaire d’État à la Transition écologique, s’est laissé aller à quelques confidences. Il a ainsi révélé qu’un groupe de travail sur l’énergie solaire serait lancé prochainement, poursuivant ainsi la stratégie mise en place par le gouvernement, qui avait déjà créé une entité consacrée à l’éolien.
Les coûts des énergies renouvelables passés au crible  - Batiweb

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Energie solaire : les propositions du SER pour accélérer le développement de la filière - Batiweb

Energie solaire : les propositions du SER pour accélérer le développement de la filière

Alors que le Gouvernement a mis en place un groupe de travail « solaire », le Syndicat des énergies renouvelables formule ses propositions pour accélérer le rythme des installations photovoltaïques. En effet, malgré un léger rebond en 2017, le syndicat souligne que la filière « est en retard » par rapport aux objectifs de la Programmation pluriannuelle de l’énergie.