«Le solaire a subi une campagne de dénigrement»

Développement durable | 01.08.12
Partager sur :
«Le solaire a subi une campagne de dénigrement» - Batiweb
Si les Français sont bien souvent prêts à faire des travaux d'économies d'énergies dans leur logement, plusieurs freins subsistent. Notamment un dispositif de prêt à taux zéro trop long et trop complexe, nous explique Stéphane Maureau, pdg d'Evasol, qui commente un observatoire BVA sur le sujet.
Que peut-on retenir de cette enquête en terme de ressenti ?

Ce que confirme l'enquête, c'est que les économies d'énergie sont un sujet de préoccupation croissant pour les Français. Et ce de façon croissante depuis 2007. Plusieurs observations peuvent être faites. La progression du coût des énergies actuelles et futures va empirer. La hausse du prix de l'électricité de 2% annoncée la semaine dernière le prouve. Mais un moratoire sur le prix du gaz serait illégal. Ce sont des effets d'annonce. Par ailleurs, les Français ont l'impression de manquer d'informations. Que ce soit l'info générale (presse, web, etc.) ou l'aide à la décision. Ils se sentent perdus.

Comment l'information officielle pourrait-elle être améliorée ?

Elle devrait être plus efficace. La difficulté de ce domaine, c'est qu'il n'y a pas de réponse générique. Cela dépend de la maison. Les Espace Info Energie existent, mais ils diffusent des généralités, des brochures de l'Ademe... L'image des panneaux solaires a été fortement dégradée, par une campagne de dénigrement cherchant à démontrer que cette solution n'était plus intéressante, en raison des prix de rachat de l'électricité. Mais c'est oublier qu'à la baisse des aides succède une baisse des prix d'installation. Ce qui est positif.

Quels sont les autres freins rencontrés par les Français ?

Bien souvent ils se rendent compte qu'effectuer des travaux pour les économies d'énergie serait rentable. Mais ils ont des problèmes pour les financer. C'est pourquoi nous pensons qu'il faudrait mettre en place un dispositif de prêt à taux zéro ou fortement réduit (à 1,5% par exemple). Mais il devrait être simple et rapide. Le PTZ aujourd'hui est une usine à gaz. De notre enquête il ressort aussi que 23% des interrogés n'ont pas envie d'emprunter et que 24% jugent stressant des travaux à la maison.

Dans ce contexte, quelle stratégie mettez-vous en œuvre ?

Nous proposons aux clients particuliers un diagnostic et des conseils en matière d'économies d'énergie. Nous le faisons avec pragmatisme. Il ne s'agit pas de transformer une passoire thermique en logement BBC. Le but est d'améliorer la facture énergétique. 42% des personnes sont séduites par cette étape. Et après réalisation des travaux, 93% des clients recommanderaient à leurs amis de faire des travaux.

La nouvelle équipe gouvernementale a-t-elle pris les choses en main ?

Point positif, la Commission Bâtiment du Grenelle de l'Environnement a été reconduite, avec le même président, Philippe Pelletier. La nouvelle équipe du Ministère de l'Ecologie semble de son côté avoir bien identifié la question d'un financement adapté. Mais une nouvelle baisse trimestrielle des tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque, inadaptée à nos métiers, crée une instabilité qui va nous tuer. Face à cette baisse applicable au 1er juillet, je tire le carton rouge !

Des progrès ont tout de même été fait dans notre domaine...

En effet un travail formidable a été fait avec le Grenelle, qui a participé à sensibiliser les Français, même s'ils ne passent pas forcément à la phase achat. L'étiquette énergétique sur les ventes de biens immobilier est également une bonne avancé. La priorité a été donnée à la construction neuve. Mais on a oublié de relativiser : 70% des logements qui seront habités en 2050 existent déjà aujourd'hui. Il faudrait donc mettre l'accent sur la rénovation. Un débat existe autour de la possibilité de la rendre obligatoire. Je ne juge pas cela très réaliste. Par contre, une incitation pourrait l'être car faire des travaux, c'est rentable. Il faut aider les gens à emprunter, car 80% n'ont pas de cash. Les travaux sont financés par les économies d'énergies qu'ils procurent. De plus, cela crée de l'emploi non délocalisable, ainsi que du pouvoir d'achat.

Propos recueillis par Laurent Perrin

Redacteur
La sélection de la semaine
QUALIBAT : Partenaire historique des professionnels de la ventilation - Batiweb

En réponse aux nouvelles obligations de contrôle de la RE 2020, QUALIBAT propose aux professionnels de la ventilation...


Systèmes de plancher : Poutrelles en béton précontraint et entrevous en PSE - Batiweb

Systèmes de plancher conçu pour les maisons sur vide sanitaire, cette gamme met en œuvre des entrevous...


Gamme Lynx : Nouvelle gamme de Mâts d'éclairage GELEC - Batiweb

Une fourniture autonome de lumière Grâce à un groupe électrogène intégré,...

Dossiers partenaires
URSA PureOne : une gamme premium & engagée - Batiweb

Isolant d’origine minérale, PureOne a été transformé pour aller plus loin dans la prise en compte des enjeux actuels et …


Avec la Gamme Fit®, Saunier Duval confirme sa position de N°1 des chaudières murales gaz à condensation¹ - Batiweb

En tant que leader du marché, il est important pour Saunier Duval d'innover et de lancer une nouvelle gamme de chaudière…


Rénovation des voûtes et exutoires du Parc des Expositions de Saint-Etienne - Batiweb

La toiture du Parc des Expositions de Saint-Etienne fait peau neuve avec une toute nouvelle voûte d’éclairement ainsi qu…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb