Les lauréats du premier appel d’offres concurrentiel pour l’éolien terrestre dévoilés Développement durable | 01.03.18

Partager sur :
Un nouvel appel d’offres éolien terrestre, divisé en 6 périodes s’étalant sur 3 ans, avait été lancé en mai dernier afin d’attribuer un total de 3 GW de puissance. Les lauréats de la première période ont justement été annoncés le mercredi 28 février par Nicolas Hulot, qui a confirmé que la France n’en était « qu’au début de la transition énergétique ».
Dans le cadre du Plan Climat et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie, le gouvernement avait lancé en mai 2017 un appel d’offres éolien terrestre censé conduire à l’attribution de 3 GW de puissance éolienne. Ce dernier se divisait en 6 périodes étalées sur 3 ans.

Ce 28 février, le ministre Nicolas Hulot a annoncé les lauréats de la première phase, qui se voient par là même attribuer un contrat de complément de rémunération portant sur 20 ans.

« Les résultats sont sans ambiguïté : la maturité et la compétitivité de l’éolien terrestre et plus largement des énergies renouvelables sont une réalité. Nous n’en sommes qu’au début de la transition énergétique », a déclaré Nicolas Hulot.

En outre, la mise en concurrence proposée pour le premier appel d’offres de ce type a largement porté ses fruits. En effet, le prix moyen pondéré de 65,4 €/MWh sera observé pour les 22 projets lauréats.

« Pour la première fois, des projets éoliens pourront bénéficier d’un bonus s’ils font l’objet d’investissement participatif : c’est le cas d’un tiers des projets », précise le ministère de la Transition écologique. « Le gouvernement continuera à privilégier ces projets et améliorera le dispositif mis en place », assure-t-il par ailleurs.

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

310 projets sélectionnés pour développer les installations photovoltaïques sur bâtiment - Batiweb

310 projets sélectionnés pour développer les installations photovoltaïques sur bâtiment

Dans le cadre de l’appel d’offres pour installations solaires du bâtiment lancé en 2016, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé mercredi 20 septembre les 310 projets retenus pour accroître la production d’énergie solaire française (152 MW de volume). L’Occitanie, la Nouvelle-Aquitaine, et PACA font partie des régions les plus dynamiques, tandis que les Hauts-de-France, l’Île-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté sont en bas du classement.
Nicolas Hulot engagé en faveur du développement des énergies maritimes renouvelables - Batiweb

Nicolas Hulot engagé en faveur du développement des énergies maritimes renouvelables

Si la Programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit l’attribution d’un maximum de 6 000 mégawatts de projets pour l’éolien en mer d’ici à 2023, la filière est encore très en retard, comparée au solaire et à l’éolien terrestre notamment. Une situation problématique à laquelle Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, compte bien remédier. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter