Les précieuses leçons tirées d'un test "blow door"

Développement durable | 11.10.10
Partager sur :
Les précieuses leçons tirées d'un test "blow door" - Batiweb
Le PACT 13 a réalisé récemment son premier test d'étanchéité à l'air, par la technique de la porte soufflante ("blow door"). Leçons tirées de cette expérience sur un chantier de réhabilitation pour du logement social avec Vincent Collin, chargé de communication pour le PACT 13.

En quoi consistait le projet ?

C'est un projet que nous avons mené en partenariat avec la ville d'Orgon (13). Le PACT est une association d'amélioration de l'habitat et d'insertion par le logement. Les petites communes sont souvent propriétaires de logements préemptés pour éviter les marchands de sommeil, et du coup elles se retrouvent avec des logements dégradés en centre-ville, car elles n'ont pas les moyens de les rénover. A Orgon nous réhabilitons des immeubles pour produire un total de 26 logements sociaux.

Comment vous organisez-vous ?

Nous avons un service de maîtrise d'ouvrage interne au sein de l'association. Il cherche les biens à réhabiliter, détermine la faisabilité et s'occupe de la remise en état. On trouve au sein de cette équipe plusieurs architectes, un conducteur de travaux, un dessinateur-projeteur et une personne qui s'occupe du montage financier. Pour ce dernier point il s'agit de subventions de l'Anah - l'aide à la pierre – mais aussi de partenariats avec la Fondation Abbé Pierre, le Conseil Régional PACA et de financements par emprunts et fonds propres.

Comment procédez-vous ensuite ?

Il y a deux possibilités : soit une acquisition, soit un bail à réhabilitation. Dans ce dernier cas, la commune nous donne le bien pendant un certain nombre d'années, au minimum 12 ans, en fonction du montage financier. Nous réhabilitons le bien, finançons les travaux et récupérons les loyers pour récupérer notre investissement. Au terme du contrat, nous restituons le bien à son propriétaire initial : la mairie ou un propriétaire privé.
 
Vous avez réalisé un test d'étanchéité...

En effet nous avons réalisé ce test fin septembre pour la première fois sur l'un de nos projets. Nous avons réalisé le test de perméabilité à l'air sur un logement terminé, donc isolé, et un logement où la pierre était encore à nu, pour pouvoir comparer et améliorer nos techniques. Le test a été concluant au niveau de la perméabilité à l'air et cela nous a conforté dans certaines idées, même si nous n'avons pas fait la demande pour obtenir le label BBC Rénovation, nous savons maintenant que sur ce type de projet nous sommes capables d'atteindre ce niveau Haute Performance Énergétique.
 

C'était donc une première pour vous ?


Oui et c'était aussi une première au niveau de la maîtrise des énergies. En effet, l'ensemble de l'immeuble est chauffé par un planché chauffant alimenté par une pompe à chaleur air/eau commune...

Qu'avez-vous appris d'autre ?

Grâce au test fumée et à la caméra infrarouge, nous nous sommes aperçus qu'il y avait des fuites au niveau de la jointure entre les plaques d'isolation. Donc sans changer les isolants eux-mêmes, il va falloir modifier la technique de pose. De même au niveau des angles et des joints au niveau des portes et fenêtres, il peut y avoir des infiltrations d'air. Nous allons donc continuer de travailler sur ce point.

Propos recueillis par Laurent Perrin
Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Quels obstacles et quels enjeux à l'amélioration de la qualité de l'air intérieur ? - Batiweb

Quels obstacles et quels enjeux à l'amélioration de la qualité de l'air intérieur ?

Vraisemblablement reportée, l'obligation de surveillance de la qualité de l'air intérieur devait être effective dans certains établissements clos, ouverts au public à compter du 1er janvier 2015. A l'approche de l'échéance, l'association Équilibre des Énergies a réuni mercredi trois professionnels du milieu afin de dresser un état des lieux des pratiques et réglementations en vigueur.
A Roubaix, des maisons à réhabiliter vendues un euro - Batiweb

A Roubaix, des maisons à réhabiliter vendues un euro

Acheter une maison à un euro contre réhabilitation, c’est ce que propose la mairie de Roubaix. Le dispositif sera lancé dès 2018 pour un démarrage des travaux à partir du mois de juin. Un premier panel de 18 biens sera proposé. L’expérimentation vise à lutter contre les logements fantômes et à répondre à une forte demande de logements sociaux dans la ville.
(Diaporama) Un chantier exemplaire pour l'armée française - Batiweb

(Diaporama) Un chantier exemplaire pour l'armée française

Rénover une toiture terrasse de 1.500 m2 sur charpente en maçonnerie en intégrant des objectifs environnementaux : tel était l'objectif du chantier de l’armée française de Versailles Satory (78). Au programme : recyclage des déchets de fin de vie et mise en oeuvre du système d’étanchéité de toiture respectueuse de l’environnement.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter