Fermer

Quelles sont les aides pour une pompe à chaleur ?

Les travaux de rénovation énergétique peuvent coûter très cher. Qu'il s'agisse de remplacer un système de chauffage ou d'isoler une maison, la facture peut vite devenir salée. Cependant, des solutions existent pour financer les projets de rénovation énergétique. L’installation d’une pompe à chaleur permet de bénéficier de plusieurs aides. C’est un bon moyen de faire des économies sur sa consommation d’énergie, mais aussi de réduire son empreinte carbone. Quelles sont les subventions disponibles ? Sont-elles cumulables ? Découvrez toutes les aides pour l’installation d’une pompe à chaleur.
Publié le 09 décembre 2022

Partager : 

Quelles sont les aides pour une pompe à chaleur ? - Batiweb

 

Quelles sont les aides de l'État pour les pompes à chaleur ?

La majorité des Français se chauffent à l’électricité ou au gaz, dont les prix ont explosé ces derniers mois. C’est dans ce contexte que l’État a mis en place un bouclier tarifaire, ainsi que des aides pour accélérer la rénovation énergétique et réduire la consommation énergétique des logements. 

Tout d'abord, il faut savoir que le choix d’une pompe à chaleur dépend de plusieurs critères :

  •  La superficie du logement ;
  •  Le nombre de pièces à chauffer ;
  •  La qualité de l’isolation ;
  •  La configuration du système de chauffage.

Voici, une fourchette de prix pour les différents types de PAC :

  •  PAC air/air entre 6 000 € et 15 00 €
  •  PAC air/eau entre 7 000 € et 15 00 €
  •  PAC géothermique entre 7 000 € et 20 000 €
  •  PAC eau/eau entre 20 000 et 40 000 €

Grâce aux aides de l'État, il est possible d'obtenir l’installation d'une pompe à chaleur à moindre coût. Estimez le montant des aides que vous pouvez percevoir. 

 

La Prime Énergie ou CEE

Depuis 2005, l’État a créé le dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). Cette initiative incite les fournisseurs d'énergie à verser une prime auprès de leurs clients. La prime Coup de pouce Chauffage fait aussi partie du dispositif des CEE. Elle permet aux foyers les plus modestes de remplacer une ancienne chaudière (gaz, fioul ou charbon) par une pompe à chaleur.L’aide s’applique aux locataires ou propriétaires, qu'il s'agisse d'une résidence principale ou secondaire. Cependant, le bien doit être construit depuis au moins 2 ans. Tous les types de PAC sont éligibles pour profiter de ce bonus. Le montant maximum de la prime est de 4 400 €.


Néanmoins, il y a des conditions à respecter sur le type de PAC pour recevoir la prime :

  • L’installation doit être réalisée par un artisan qualifié RGE ;
  • La pompe à chaleur doit être certifiée NF PAC selon la norme européenne ;
  • Le COP doit dépasser un certain seuil pour mesurer le rendement ;
  • La pompe à chaleur ne doit pas dépasser une certaine puissance.

MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ remplace le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Il s’agit d’une prime forfaitaire versée par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Elle est cumulable avec les CEE. Cette aide est valable pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau, géothermique et solarothermique. Cette subvention permet de financer plusieurs travaux de rénovation énergétique sous certaines conditions :

  • Le logement doit être construit depuis plus de 15 ans ;
  • La subvention s’applique au propriétaire occupant ou bailleur ;
  • Le bien doit être une résidence principale.

D’autres conditions sont à prendre en compte pour obtenir cette prime. L’installation de la pompe à chaleur devra notamment être réalisée par un professionnel certifié RGE.Le montant de cette prime dépend non seulement des revenus et de la situation familiale, mais aussi de l’emplacement du logement (en Île-de-France ou hors Île-de-France).

Voici les 4 barèmes de revenus par couleurs : 

MaPrimeRénov’ Sérénité 

L’ANAH a créé depuis janvier 2022 « MaPrimeRénov’ Sérénité ». Cette subvention remplace « Habiter Mieux Sérénité », qui a pour objectif d’améliorer les performances énergétiques des logements privés. Elle offre une aide financière aux ménages à faible revenu, qui sont dans les catégories bleu et jaune. Les rénovations doivent présenter une amélioration d'au moins 35 % de la performance énergétique pour que les propriétaires puissent bénéficier de cette subvention. Par ailleurs, il y a d’autres critères d’éligibilité :

  •  Être propriétaire ;
  •  La construction de l’habitation doit dater d’au moins 15 ans ;
  •  Seuls les artisans certifiés RGE sont autorisés à réaliser les travaux ;
  •  Être dans la catégorie bleu et jaune.

La TVA à taux réduit de 5,5 %

Pour aider les ménages dans l’installation d'une pompe à chaleur, l’État a mis en place, depuis 2014, la TVA à taux réduit de 5,5 %. Cette aide est aussi cumulable avec les autres subventions. Toutefois, elle s'applique uniquement aux logements construits 2 ans avant le début des travaux.Pour bénéficier de la TVA à 5,5 %, il est important que la pompe à chaleur et la main-d'œuvre nécessaires à l'installation soient fournies et facturées par un professionnel RGE. De plus, pour être éligible à la TVA, la pompe à chaleur doit avoir une efficience énergétique saisonnière minimum de 91 %.

L’Éco-PTZ

L’Éco-PTZ est un emprunt à taux zéro qui permet de financer la rénovation énergétique d’un logement. Les banques accordent des prêts pour l'installation de PAC sans payer d'intérêts sur le remboursement. Le montant varie entre 7 000 € et 50 00 €, cela dépend des travaux à effectuer.  

Le chèque énergie

Le chèque énergie permet de régler les factures pour tout type d’énergie (gaz, électricité, bois, etc.). Il peut également être utilisé pour les travaux de rénovation énergétique. Pour bénéficier de cette prime, le revenu fiscal doit être inférieur à 10 800 € par unité de consommation. Les montants des chèques vont de 48 € à 227 €.

Les aides locales 

Il existe des subventions régionales, départementales ou communales, qui soutiennent financièrement l'achat de PAC. Il faut se renseigner directement auprès de la mairie, du conseil régional ou du conseil général, pour obtenir des aides et un accompagnement nécessaire.
Ce soutien se présente sous plusieurs formes : prêt sans intérêt, taxe foncière réduite ou exonérée, et subvention fixe.

Quelles sont les avantages d’une pompe à chaleur ?

Éligible aux aides financières
Les subventions accordées par l'État pour les pompes à chaleurs permettent de financer des installations à moindre coût. Les primes sont cumulables entres elles :  

  • MaPrimeRénov’,
  • MaPrimeRénov' Sérénité
  • Les CEE
  • Le Coup de Pouce Chauffage
  • L’éco-PTZ
  • La TVA à 5,5%.
  • Les aides locales

Faible impact environnemental
La pompe à chaleur utilise des énergies renouvelables comme matières premières. Elle ne produit aucun déchet (liquide ou gaz), ce qui limite son impact négatif sur l’environnement. Ainsi, la seule pollution engendrée par une pompe à chaleur est l'énergie nécessaire à la production de l'électricité, qu'elle consomme à la fabrication de ses composants.

Faible consommation d’énergie
L’installation d’une pompe à chaleur permet de réaliser d'importantes économies d'énergie et de réduire les factures d’électricité. Cet équipement utilise des matières premières facilement disponibles et gratuites, qui consomment très peu. De plus, une pompe à chaleur récupère 3 - 4 kWh de chaleur pour 1 kWh d'électricité consommée. L’appareil est considéré comme performant lorsque son COP (coefficient de performance) est compris entre 4 et 5. 

Confort d’utilisation
La pompe à chaleur est facile à installer et agréable à utiliser. Elle fonctionne de manière autonome, en chauffant rapidement, et maintient une température stable dans toutes les pièces. De plus, elle ne dégage aucune odeur lorsqu’elle fonctionne, car elle ne rejette pas de fumées dans l’atmosphère.

Appareil qui comble tous les besoins
Ce système génère du chauffage et de l'eau chaude, et peut également rafraîchir la pièce en été. L’installation d’une pompe à chaleur air/eau ne nécessite qu'un seul appareil, pour équiper le système de chauffage et produire de l'eau chaude.

Les différentes pompes à chaleur

La pompe à chaleur géothermique

La pompe à chaleur géothermique utilise l'énergie stockée dans la terre à travers un système de captage : les sondes géothermiques verticales, les capteurs géothermiques horizontaux ou les nappes phréatiques. La pompe à chaleur géothermique peut être à la fois utilisée en été comme en hiver, mais aussi pour l’eau sanitaire. Effectivement, en été, la chaleur est extraite de la maison par le biais des sondes thermiques, ce qui permet de rafraîchir l'ensemble du logement.En hiver, pour le chauffage ou l’obtention de l’eau chaude, le processus s’inverse. La chaleur est absorbée dans le sol et passe à travers un fluide réfrigérant qui se trouve à l’intérieur de la pompe à chaleur. Par la suite, il s’évapore lors du transfert d’énergie, c'est alors que le compresseur de la pompe augmente la pression du réfrigérant, ainsi que sa température. Une fois le réfrigérant comprimé, il atteint la bonne température pour diffuser de la chaleur à travers des émetteurs dans toute la maison. Adaptée à tous les besoins, la pompe géothermique est un système économique utilisant des ressources renouvelables. Idéale lors de la rénovation ou la construction d’une maison. Elle est très silencieuse en raison de son système de pompe à chaleur sol/eau.

La pompe à chaleur aérothermique air/eau

La pompe à chaleur air/ eau est plus volumineuse que la géothermique, mais se différencie par son mode de fonctionnement, pour récupérer l'énergie et produire de la chaleur. La pompe à chaleur aérothermique air/eau utilise l’air comme source d'énergie. Le fluide frigorigène va récupérer les calories extérieures grâce à sa température. Une fois réchauffé, le fluide passe à l’état gazeux, puis dans un compresseur. Il termine son parcours dans le réseau de chauffage, afin d’émettre de la chaleur dans toute la maison. 
La pompe à chaleur air / eau peut être monobloc, avec une seule unité extérieure qui comprend un circuit chauffant rattaché par une liaison hydraulique ou bibloc avec une unité extérieure et intérieure, reliée par une attache frigorigène.

La pompe à chaleur aérothermique air/air

La pompe chaleur air/air récupère aussi les calories situées à l’extérieur. La chaleur est ensuite diffusée dans toutes les pièces d’une habitation. C’est un système autonome qui n’est pas relié à un chauffage central. Cependant, il n’est pas possible d’alimenter un plancher chauffant ou radiateur à eau. Pour cela, il faut opter pour une pompe à chaleur air/eau. 

La pompe à chaleur solarothermique

La pompe à chaleur solaire est respectueuse de l'environnement et présente de nombreux avantages économiques. La technologie utilisée pour construire ces appareils est constamment améliorée, pour optimiser l'efficience énergétique. Elle combine la fonctionnalité d'une pompe à chaleur conventionnelle, avec celle d'un panneau solaire thermique. 
Cependant, afin de procéder à l'installation d'une pompe à chaleur solaire, certains critères doivent être pris en compte, tels que les frais d’installation et la situation géographique de la maison. Néanmoins, elle représente une bonne alternative pour faire des économies sur la facture d'électricité.

 

Sabrina Coëzy

Par Sabrina Coezy

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.