Fermer

Risques naturels : un partenariat entre la FFB et la MRN

La Fédération Française du Bâtiment (FFB) et la Mission des Risques Naturels (MRN) annoncent avoir conclu un accord de partenariat. Cette collaboration a pour objectif de trouver des axes d’amélioration dans la conception des bâtiments, afin qu'ils résistent au mieux aux aléas naturels et climatiques à venir.
Publié le 13 octobre 2022

Partager : 

Risques naturels : un partenariat entre la FFB et la MRN - Batiweb

La fréquence des risques naturels et climatiques ainsi que leur puissance tendent à s’amplifier dans les années à venir. Devant ce constat préoccupant, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et la Mission des Risques Naturels (MRN) ont décidé de renforcer leur collaboration. Cet accord de partenariat a pour objectif de mettre en commun leurs connaissances afin de réduire autant que possible le niveau d’endommagement du bâti face à l’évolution des phénomènes climatiques.

Un travail de prévention et de sensibilisation

 

Pour ce faire, la FFB et la MRN vont devoir identifier les pistes d’amélioration des dispositifs constructifs, dans un souci de renforcement du bâti existant comme du bâti neuf. La sensibilisation des artisans et entrepreneurs du bâtiment aux enjeux des catastrophes naturelles est également l’un des objectifs de cette collaboration. 

« La FFB s’implique vigoureusement pour permettre aux métiers du bâtiment d’intégrer en permanence les nouvelles compétences exigées pour construire durablement dans ce contexte de changement climatique », souligne Olivier Salleron, président de la FFB.

En effet, la fédération accompagne les artisans et entrepreneurs du bâtiment dans leur prise en compte des enjeux environnementaux et d’amélioration de la performance énergétique des bâtiments, dans la réduction de la sinistralité et l’adaptation au changement climatique.

À travers ce partenariat, elle s’engage également à mobiliser toutes ses connaissances pour identifier et lister les dispositifs constructifs concernés par les composantes du bâti endommagé suite à ces aléas naturels et climatiques.

Analyser pour mieux faire face aux catastrophes

 

De son côté, la MRN va mobiliser son expertise et ses travaux d’analyse de la sinistralité afin de mieux caractériser les conséquences des phénomènes climatiques actuels et à venir sur le bâti. Pour cela, la MRN analyse la sinistralité consécutive aux effets des aléas naturels, développe des services et outils innovants permettant une meilleure connaissance et réduction de la vulnérabilité des enjeux exposés aux aléas naturels. 

« L’action face à l’urgence climatique doit désormais se faire non seulement en termes d’atténuation, mais également en termes d’adaptation », estime Pierre Lacoste, président de la MRN. L'association conduit et accompagne également des actions de communication, d’information et de formation aux risques naturels.

 

Jérémy Leduc

Photo de Une : Adobe Stock

Par Jeremy Leduc

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.