Un MOOC manqué ? 7 de réédités ! Développement durable | 29.05.20

Partager sur :
Si les salariés, et notamment les artisans du BTP reprennent le travail, certains souhaitent continuer à se former pour acquérir de nouvelles compétences et obtenir de nouveaux projets de construction et de rénovations grâce à cela. Comme promis au début du confinement, la plateforme MOOC Bâtiment durable réédite certaines de ses formations.

Au début du confinement, Marie Gracia, responsable de la plateforme du Bâtiment Durable nous expliquait que certains MOOC allaient de nouveaux être rendus disponibles, pour répondre aux attentes des artisans, occuper leur temps en complétant leurs connaissances et sortir plus forts de la crise sanitaire. C'est désormais chose faite. Pour les mois de mai et juin, 7 MOOC du Bâtiment durable sont réédités et les inscriptions sont ouvertes. Il ne s’agit pas de choisir au hasard sa formation, mais bien de sélectionner une formation complémentaire avec vos compétences. Alors, quel MOOC choisir ? Si les MOOC bâtiment passif et bas carbone : l'approche globale par le BIM et Biomooc - découvrir le bâtiment biosourcé, ne sont déjà plus disponibles, d'autres formations gratuites restent toujours accessibles. 

 

Les nouveaux défis de construction engagent les professionnels à travailler de manière irréprochable, ce sujet est d’ailleurs l’objet du MOOC « Construire : défis techniques, juridiques et commerciaux », proposé jusqu’au 23 juin. Cette formation se développe autour de 3 axes primordiaux : 

  • comprendre et identifier les origines des pathologies liées à l’eau, à l’air ou à l’énergie ;
  • connaître les bonnes pratiques pour éviter ces pathologies, la conduite à tenir quand elles surviennent, et le rôle des intervenants (de l’artisan à l’assureur) ;
  • développer votre rôle de conseil auprès de vos clients et vos outils commerciaux.

 

Avant de proposer une prestation à un particulier, mieux vaux comprendre ses besoins et d’où provient la perte énergétique. « Précarité énergétique - comprendre et agir » forme les professionnels en ce sens. Ce MOOC permet d’identifier les indicateurs de cette précarité, les intervenants qualifiés pouvant intervenir,  et les leviers administratifs et juridiques à activer. Une formation disponible jusqu’au 23 juin pouvant aider les « 20 % de ménages français qui ont des difficultés à couvrir leurs besoins énergétiques liés au logement »

 

Une autre formation rééditée se concentre sur le bâti et l’humidité. Le MOOC « Bâti existant et humidité : diagnostic avant réhabilitation » permet aux professionnels d'apprendre à réaliser un bon diagnostic de l’état d’un bâtiment avant sa réhabilitation, et de prévenir tous les problèmes survenus avec l’humidité. Les professionnels peuvent ainsi identifier les sources d’humidité, leurs conséquences, et tous les éléments à observer sur le terrain.

 

La rénovation d’un bâtiment est justement le sujet d’un autre MOOC « Une méthode pour réussir opérations et chantiers de rénovation », disponible jusqu’à fin juin. Ce cours permet de passer en revue les méthodes et outils qui permettent de renforcer les pratiques collaboratives, d’améliorer l’accompagnement du client et d’augmenter la performance technique en s’appuyant sur des outils numériques. Le cours suit les « étapes d’une opération de rénovation », du premier contact avec la maîtrise d’ouvrage jusqu’à la fin du chantier. Disponible également jusqu’au 23 juin, ce MOOC doit améliorer la technicité des professionnels.

 

Le dernier MOOC réédité est « Construire durable en zone tropicale humide ». Parce qu’il est impératif de s’adapter à l’environnement pour construire, ce MOOC forme les professionnels à répondre aux enjeux de la transition énergétique. En 2060, on estime que 60 % de la population mondiale vivra dans la ceinture intertropicale. Les bâtiments construits dans ces zones sont souvent sujets à une consommation d’énergie excessive pour compenser l’inconfort lié à la chaleur environnante. Il est donc primordial d’évaluer les enjeux de ces constructions et d’améliorer les performances de ces bâtiments, pour un avenir pérenne. 

 

J.B

Photo de une ©Adobe Stock 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Travaux de rénovation : trouvez le bon artisan  - Batiweb

Travaux de rénovation : trouvez le bon artisan

Alors que le gouvernement s’est fixé un objectif de rénovation de 500 000 logements par an, dont 120 000 logements sociaux et 380 000 logements privés, Domofinance propose ses conseils d’expert pour aider les particuliers à choisir au mieux leur artisan. Comment reconnaître un bon professionnel et un bon devis ? Pour les artisans, une bonne façon de faire évoluer leurs pratiques commerciales ...
Les artisans du BTP inquiets des mesures sanitaires mais confiants dans la reprise - Batiweb

Les artisans du BTP inquiets des mesures sanitaires mais confiants dans la reprise

Depuis la fin du confinement, les entreprises retrouvent leur activité mais laissent, pour une grande majorité, leurs employés en télétravail. Pour les artisans du BTP, leur profession ne leur permet pas d’exercer de chez eux. En conséquence, malgré les mesures prises pour se protéger, la plupart sont inquiets concernant la reprise du travail et les conditions sanitaires, mais reste confiants quant à l’avenir de leur entreprise.
-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020 - Batiweb

-46 % de logements autorisés et commencés entre mars et mai 2020

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a enfin communiqué les chiffres de la construction neuve entre mars et mai 2020. Sans surprise, l'apparition soudaine du coronavirus et les mesures de confinement imposées dès le 17 mars ont causé un violent coup d'arrêt pour la délivrance de permis de construire et le démarrage de nouveaux chantiers. Entre mars et mai 2020, les logements autorisés et commencés ont ainsi tous les deux chuté de -45,8 %.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter