Vers la première pale d'éolienne en composites 100 % recyclables ? Développement durable | 01.10.20

Partager sur :
Aujourd'hui, les éoliennes présentent une durée de vie moyenne de 30 ans, et un taux de recyclabilité de 85 % à 90 %. L'Institut de Recherches Technologiques (IRT) Jules Verne, et un consortium de six acteurs travaillant pour l'éolien, proposent d'aller encore plus loin en mettant en œuvre la première pale d'éolienne en composites 100 % recyclables.

Lancé le 23 septembre, le projet ZEBRA, pour Zero WastE Blade ReaseArch (Recherche sur les pales zéro déchet), réunit l'IRT Jules Verne et six industriels et centres de recherches spécialisés dans l'éolien, qui ambitionnent de développer la première pale d'éolienne en matériaux composites 100 % recyclables.

 

Ce projet, d'une durée de 42 mois, et d'un budget de 18,5 millions d'euros, mobilisera plusieurs acteurs de la chaîne de valeur de l'éolien. Il s'intéressera ainsi au point de vue des producteurs de matériaux (Arkema, Owens Corning), des fabricants (LM Wind Power), des exploitants (Engie, Suez), du démantèlement, et du recyclage (CANOE).

 

Deux prototypes conçus à partir d'une résine thermoplastique

 

Des essais seront notamment réalisés à partir de la résine thermoplastique Elium®, conçue par le groupe Arkema, et reconnue pour ses propriétés de recyclage par dépolymérisation ou dissolution. Le Centre Technologique Nouvelle-Aquitaine Composites (CANOE) travaillera également sur la formulation des polymères, le développement de la fibre carbone, et le recyclage de ces polymères.

 

Dans un second temps, LM Wind Power, acteur international de la fabrication de pales d'éoliennes (plus de 228 000 pales produites depuis 1978), mettra en œuvre cette résine pour concevoir deux prototypes, afin de tester le comportement des composites et vérifier la faisabilité technico-économique et environnementale d'une production à l'échelle industrielle.

 

« L’utilisation de la résine Elium® combinée à une optimisation du process de conception, de fabrication et de recyclage de pales éoliennes, constitue une opportunité majeure de réduire les coûts, les temps de production et l’impact environnemental. Nous sommes heureux d’avoir intégré ce consortium qui annonce aujourd’hui le développement d’une pale 100 % recyclable et ouvre la voie vers un monde plus durable pour les générations futures », s'est notamment réjouit Torben K. Jacobsen, Senior Director Advanced Technology Systems chez LM Wind Power. Si des usines sont présentes aux Etats-Unis, au Danemark, en Chine, en Inde, au Canada ou en Espagne, c'est l'usine de Cherbourg qui sera notamment associée au projet. Cette dernière détient par ailleurs le record de la plus grande pale d'éolienne jamais conçue, à savoir 107 mètre de long.

 

Un projet collaboratif

 

Les autres partenaires du projet travailleront parallèlement à optimiser chaque étape du processus de fabrication des pales d'éoliennes. Ils expérimenteront également les méthodes de recyclage des matériaux utilisés dans les deux prototypes dans d'autres produits. Enfin, une étude technico-économique et une analyse de cycle de vie (ACV) devra démontrer la viabilité et la durabilité de ces pales en thermoplastiques.

 

« Tous ces défis nécessitent la mobilisation d'un consortium stratégique couvrant l’ensemble de la chaîne de valeur de l’industrie éolienne pour garantir des données et des réalisations industrielles précises et de qualité.(…) Nous nous réjouissons de mener ensemble ce travail main dans la main pour améliorer les performances et l'efficacité de l'énergie éolienne », a de son côté réagit Céline Largeau, la responsable du projet ZEBRA à l'IRT Jules Verne.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bientôt un parc éolien offshore au large du Tréport ? - Batiweb

Bientôt un parc éolien offshore au large du Tréport ?

Le département de la Seine-Maritime a validé vendredi 23 novembre le projet éolien en mer au Tréport. Cette opération controversée permettrait de construire 62 machines de 8 mégawatts chacune à horizon 2021. De quoi combler les besoins électriques de 850 000 personnes, selon EMDT, filiale du groupe Engie en charge du programme. Les détails.
Le marché français de l'éolien affiche un mauvais bilan en 2013 - Batiweb

Le marché français de l'éolien affiche un mauvais bilan en 2013

Les chiffres publiés par France Énergie Éolienne qui dresse, comme chaque année, son tableau des parts de marché des constructeurs d'éoliennes pour la France, révèlent un secteur qui se replie à nouveau de 14,8% en 2013 (631,15 MW installés et raccordés). Pour que le secteur redémarre, FEE insiste de nouveau sur l’urgence de sécuriser le tarif d’achat éolien. Les chiffres officiels du ministère sur l’éolien et le photovoltaïque en France en 2013 sont attendus en février.
Pourquoi ne pas sous-traiter vos rendus 3D ? (diaporama) - Batiweb

Pourquoi ne pas sous-traiter vos rendus 3D ? (diaporama)

La société marocaine 212-immo.com SARL conçoit et fait réaliser à la demande rendus 3D, modèles industriels, prototypes et maquettes d'architecture. Fabricant de vraie 3-D, de la maquette d'art au prototype industriel, du prototype aux petites séries, 212-immo.com vous ouvre une nouvelle frontière.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter