Fermer

Baromètre DLR : retour timide de la croissance en 2022

Publié le 22 mars 2023

Partager : 

Si le dernier bilan 2022 de la fédération DLR sur les entreprises de matériels semblait contrasté en décembre, un dernier baromètre signale que l’activité dans ce secteur renoue avec la croissance. En particulier dans la manutention, dont le CA progresse de 6 % sur l’année.
Baromètre DLR : retour timide de la croissance en 2022 - Batiweb

Un bilan 2022 contrasté était livré décembre dernier par la fédération DLR, qui représente 70 % du marché de la distribution, de la location et de la maintenance des matériels de construction et de manutention. Si le chiffre d’affaires (CA) des entreprises de matériels de BTP était au beau fixe sur toute l’année, celle-ci a été marquée par un fort repli sur le T2 2022.

Il n’empêche que, ce jeudi 16 mars, un dernier baromètre de l’organisation fait état d’un « retour à la croissance », à en croire « des chiffres en phase avec la croissance française, alors que la conjoncture dans le bâtiment et les travaux publics est en berne. Le climat des affaires est en effet orienté à la baisse dans ces 2 secteurs où, si les difficultés d’approvisionnement s’estompent, les problèmes de recrutement restent en revanche élevés ».

+4 % de croissance dans la distribution et la location de matériel de construction

 

Ainsi, après « deux ans de contraction » du CA, la distribution de matériel de construction repart à la hausse (+4 %), comparé à l’année 2021. « 2022 marque la première année sans aucun confinement depuis le début de la pandémie Covid-19 ; les entreprises du secteur ont su tirer profit de la reprise d’activité de leurs clients », décrypte notamment la fédération DLR. « À noter toutefois que l’activité n’est pas encore revenue à son niveau pré-crise », précise-t-elle cependant. Le niveau de croissance est le même sur le marché de la location (+4 %) atteignant les 5,25 milliards d’euros de CA. 

Gare cependant en 2023 à moult contraintes conjoncturelles dans les deux secteurs : les difficultés de recrutement dans le secteur du bâtiment, les pénuries de matières premières, les mouvements sociaux et l’augmentation des prix de l’énergie. D’autant que, toujours selon la fédération DLR, le coût de revient a flambé de 10,08 % entre 2019 et le T3 2022 dans la location. Tous ces facteurs confirmeraient « une période de timide croissance davantage que de reprise vigoureuse ». 

Côté fournisseurs de matériel de manutention industrielle et agricole, la progression est plus forte (+6 %)  en 2022, soutenue par une rebond important durant l’année 2021 (+11 %) après la crise sanitaire. Selon la fédération DLR, « cette hausse conforte donc l’idée d’un secteur de la manutention résilient et dynamique », qui enregistre 2,17 milliards d’euros de CA, après 2 milliards d’euros en 2021.


Virginie Kroun

Photo de Une : Adobe Stock

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.