Fermer

Un bilan 2022 contrasté pour la fédération DLR

La fédération DLR/Asterès vient de publier les résultats de l’activité des entreprises de matériels de BTP. Ceux-ci sont assez paradoxaux, car leur chiffre d’affaires est en hausse sur un an, mais est en baisse sur un trimestre. Une tendance qui reflète globalement la dynamique de l’économie occidentale, impactée par la guerre en Ukraine et la crise énergétique.
Publié le 16 décembre 2022

Partager : 

Un bilan 2022 contrasté pour la fédération DLR - Batiweb

L’activité des entreprises de la distribution, de la location et de la manutention de matériels de BTP connaît une hausse de chiffre d'affaires confortable si l’on compare aux chiffres de l’année passée, à la même période. Entre le troisième trimestre 2021 et le troisième trimestre 2022, le secteur de la location a vu son chiffre d’affaires augmenter de +5 %. Celui de la distribution de matériel de construction a connu une hausse de +18,3 % et cette hausse est de +6,3 % pour la distribution-location de matériel de manutention industrielle et agricole.

Un constat encourageant aux premiers abords, qui cache une autre réalité. En effet, le CA des entreprises de ces secteurs s’est contracté par rapport au second trimestre 2022. La distribution-location de matériel de manutention a vu son chiffre d’affaires chuter de -1,6 % en un trimestre. Le secteur de la location de matériel de BTP accuse lui une baisse de -5,4 %, et celui de la distribution, une baisse de -2,6 %. Une évolution contrastée donc, qui s’explique notamment par les répercussions de la guerre en Ukraine, la crise énergétique, et l’inflation.

 

Une conjoncture défavorable avec laquelle il faut composer

 

Les différents adhérents de la fédération DLR font face à de multiples vents contraires, et, en plus de devoir composer avec les différents problèmes soulevés plus haut, subissent aussi des délais de livraison élevés, voire des pénuries pour certains composants. À tout cela s’ajoutent une hausse des coûts, des difficultés de recrutement, et une hausse des taux d’intérêt. Les récentes grèves ayant frappé plusieurs raffineries et les aléas de la météo ont également compliqué la tâche de la fédération DLR.

Par ailleurs, le secteur de la construction connaît un ralentissement du nombre de permis de construire délivrés, et les mises en chantier stagnent par rapport à l’année dernière.

 

Des prévisions qui, malgré tout, restent optimistes

 

Cependant, et en comparaison avec le climat économique global, les prévisions des adhérents DLR pour le dernier trimestre 2022 restent plutôt optimistes. Pour les secteurs de la distribution de matériel de BTP et de manutention, les intentions d’embauches et d’investissement, ainsi que les prévisions d’activité pour le trimestre à venir sont en hausse.

L'opinion est en revanche plus mitigée du côté de la location de matériel de BTP, avec une faible hausse des intentions d’investissement, et une baisse des intentions d’embauche et des prévisions quant à l’activité.

 

Jérémy Leduc

Photo de Une : Adobe Stock

Par Jeremy Leduc

Sur le même sujet

Réduisez simplement votre empreinte carbone

De l'abattage des arbres à la consommation d’eau en passant par l’utilisation de procédés chimiques, les essuie-mains papier ont un impact considérable sur l'environnement. Optez pour les sèche-mains Dyson...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.