La salle de bains s’offre de nouveaux revêtements Droit social | 03.02.14

Partager sur :
Exit le carrelage, la salle de bains peut désormais adopter d’autres revêtements conçus pour les pièces humides, que ce soit au sol ou sur les murs. Ces nouveaux matériaux allient à la fois la solidité à une pose aisée, tout en permettant un plus grand choix esthétique.

La faïence et le carrelage encore très présents

Lors de travaux de rénovation ou dans le cadre d'une construction neuve, penser à l'aménagement d'une salle de bain revient à réfléchir à différents éléments. Cela commence, avant même la question des équipements sanitaires, par le choix des revêtements de sol et des faïences. Si les nouveaux matériaux se développent, les carrelages ont encore la préférence de la plupart des maîtres d'ouvrages et des particuliers. Dans ces pièces humides, la pose doit cependant prévoir, en sous-face, la mise en place d'un système de protection à l'eau sous carrelage (SPEC). Celui-ci protège le support, notamment quand il s'agit de plâtre, de l'hygrométrie plus importante dans cette pièce. Parmi les autres recommandations, il est conseillé de ne pas mettre de grès cérame, connu pour ses caractéristiques glissantes.

Le carrelage ne représente toutefois pas le seul revêtement dur dans les salles de bains mis en place. () Le béton teinté est aussi de plus en plus souvent utilisé. Il présente différentes finitions, que ce soit en mat, brillant ou verni. De la même façon, sa couleur peut aussi être travaillée, par saupoudrage d'un durcisseur associé à un colorant.


Une salle de bains avec les nouveaux matériaux

Parmi les nouveaux revêtements proposés pour la salle de bains, le parquet s'impose progressivement, après avoir conquis les autres pièces de la maison.. Matériau et pose sont cependant distincts des solutions de plus en plus courantes pour le reste de l'habitat. Ainsi, il sera choisi du bois massif connu pour supporter les milieux humides. C'est le cas de l'ipé ou du teck. Sa pose doit, quant à elle, être collée, comprenant un joint de dilatation autour. Certains parquets stratifiés sont aussi adaptés. Ils incluent un cœur de lame en résine de mélamine pour supprimer le phénomène de gonflement.

Sur les murs, en lieu et place de la faïence, il peut aussi être réalisé un enduit décoratif adapté aux pièces humides. Les autres solutions disponibles sont le lambris PVC et les panneaux stratifiés. Ces derniers sont toutefois à poser à l'écart de la zone de projection d'eau. Chaque lieu doit aussi être parfaitement aéré pour assurer la bonne tenue de ces supports, avec l'installation d'une VMC .


Retrouvez l’actualité Constructions et BTP par les spécialiste ETI Construction, Solutions techniques et réglementations du bâtiment.
Plus d’information sur : Des revêtement très variés pour la salle de bain

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une nouvelle gamme d’enduits pour l’extérieur chez PRESTONETT

Une nouvelle gamme d’enduits pour l’extérieur chez PRESTONETT

Trois nouveaux enduits poudre Prestonett ont été conçus par Beissier. Ils ont en commun : leur facilité de préparation et de mise en œuvre, leur compatibilité avec tous types de revêtements et de peintures et leur capacité à laisser respirer les supports, pour un habitat sain. Si la gamme Prestonett a été renouvelée, que les professionnels se rassurent : le prix reste attractif, tout comme la qualité des produits, leur facilité d’application, de lissage et leur tenue ! Le travail devient plus rapide, plus efficace, avec des façades aux finitions parfaites et qui le demeurent pour longtemps.
Le béton imite désormais le bois sur les terrasses

Le béton imite désormais le bois sur les terrasses

Que ce soit en intérieur comme en extérieur, le bois trouve facilement place dans tout l’habitat, impliquant aussi de procéder régulièrement à son entretien. Pour éviter celui-ci, le choix de dalles béton imitation bois est une solution parfaite, offrant l’esthétisme du bois sans les inconvénients.
L’efficacité thermique avec la véranda basse consommation

L’efficacité thermique avec la véranda basse consommation

Exit le modèle traditionnel où il fait trop chaud en été et trop froid en hiver : la véranda ci devient désormais agréable à vivre en toute saison. Pour cela, les versions basses consommation s’affichent comme les nouveaux standards. Elles redonnent ainsi un nouvel élan à ces constructions tout en conservant un coût moins élevé qu’une construction classique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter