La terre, nouveau béton sur les chantiers ? Droit social | 11.12.12

Partager sur :
Le béton est aujourd’hui un élément indispensable sur les chantiers. Cette suprématie pourrait cependant être revue avec l’arrivée de nouveaux matériaux. L’un d’eux n’est autre que la terre, déjà utilisée dans la construction. La société Cematerre a ainsi développé un produit employé pour réaliser les murs porteurs. Il est composé à 85 % de terre, tout en se révélant particulièrement performant.

Un remplaçant inédit pour le béton : la terre

Le béton a depuis plusieurs décennies su démontrer ses qualités, que ce soit concernant sa résistance ou sa longévité. Ces atouts en ont fait un matériau de construction incontournable, sans équivalent. Cette donnée pourrait cependant être revue dans un futur proche. En effet, de nouveaux procédés sont aujourd'hui en cours de développement dont un des plus naturels, obtenu à base de terre.

La société Cematerre a ainsi imaginé un éco-matériau très novateur pour la conception de maisons en terre en lieu et place du béton.
Sa solidité permet également son utilisation pour la mise en œuvre de bâtiments collectifs et industriels.

Le mélange mis au point se compose à 85 % de terre, complété par des fibres de lin, du ciment et de la chaux vive. Celle-ci a pour effet de casser les micro-billes intégrées à l'argile, assurant sa stabilisation et lui offrant une parfaite résistance dans le temps, à l'inverse des réalisations en pisé, beaucoup plus fragiles et sensibles à l'érosion.

Ce procédé permet aussi l'emploi de tout type de terre, imposant simplement de revoir le dosage de la chaux.

L'environnement préservé avec les constructions en terre

La solution constructive proposée par Cematerre a un autre atout, celui de veiller à l'environnement en prenant part au développement durable. Ainsi, sa fabrication intervient sur le chantier et utilise les terres présentes sur le site, notamment issues du sous-sol.

Il est mis en place sur le chantier, durant toute la durée des travaux, une centrale de malaxage mobile. Les coûts de transport de la matière première sont alors supprimés. L'emploi des produits naturels a également un impact positif sur l'environnement. Cela concerne par exemple le lin, reconnu pour être peu émissif en CO2.

Le mélange obtenu est alors coulé pour la réalisation de la construction, de la même façon que le béton.

Tous les immeubles qui ne présentent aucune contrainte particulière peuvent être réalisés dans ce nouveau matériau. Celui-ci propose également d'autres atouts, à commencer par ses qualités d'isolation. Celles-ci sont multipliées par trois par rapport au béton, en faisant dès à présent un produit d'avenir.


Actualité rédigée en collaboration avec ETI Construction, spécialiste des solutions techniques et réglementaires pour les projets de construction.
Informations complémentaires sur : Nouvelles constructions : la terre de chantier pour remplacer le béton

 


Demandez votre documentation
 
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Salaire des apprentis : tout savoir pour bien préparer la rentrée

Salaire des apprentis : tout savoir pour bien préparer la rentrée

Dès le mois de septembre, votre entreprise va peut-être accueillir un ou plusieurs nouveaux apprentis, ou poursuivre sa collaboration avec ceux qui étaient déjà présents cette année. Quel doit être le salaire de ces jeunes ? Comment fixer leur rémunération dans certaines situations particulières ? Zoom sur les règles applicables.
Des prises de recharge pour véhicules électriques obligatoires dans les immeubles

Des prises de recharge pour véhicules électriques obligatoires dans les immeubles

Un nouveau décret impose l’installation de prises de recharge pour les véhicules électriques dans les immeubles du tertiaire ou d’habitation comptant plus de deux logements et comprenant un parking clos. Cette mesure entrera en application dès 2012. Elle s’étendra également aux immeubles de bureaux déjà construits, avec une obligation de mise en conformité à réaliser avant le 1er janvier 2015.
Un nouveau formulaire pour les contrats d’apprentissage

Un nouveau formulaire pour les contrats d’apprentissage

Depuis le 1er juillet 2012, tout contrat d'apprentissage conclu dans le BTP avec un apprenti doit être formalisé au moyen du nouveau Cerfa FA13. Ce formulaire vaut également déclaration de l’employeur en vue de la formation de l’apprenti. Le point sur ce nouvel imprimé et la procédure à suivre.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter