Avec 360design, Lafarge propose d’anticiper l’impact carbone d’un bâtiment Eco-construction | 15.11.19

Partager sur :
Ce jeudi 14 novembre, LafargeHolcim présentait Lafarge 360, une démarche environnementale qui s’inscrit dans l’expérimentation E+C- et anticipe les exigences de la future Réglementation Environnementale 2020. Grâce à l’indicateur 360score et au simulateur 360 design, les maîtres d’œuvre et d’ouvrage peuvent désormais calculer l’empreinte carbone d’un produit et plus largement de tout un bâtiment pour effectuer les bons choix en fonction d’objectifs environnementaux, mécaniques et financiers préalablement fixés.

360design pour simuler l’empreinte carbone d’un bâtiment

 

Pendant deux ans, Lafarge a travaillé sur la mise au point de deux outils s’inscrivant dans sa démarche environnementale intitulée « Lafarge 360 ». Il s’agit de 360score, un indicateur permettant de connaître le taux de CO2 et de matériaux recyclés des produits, et de 360design, un simulateur permettant aux maîtres d’œuvre et d’ouvrage de calculer le poids carbone au m2 d’un bâtiment.

 

Pour cela, chaque élément est préalablement calculé. « L’objectif est d’aider les concepteurs à choisir la solution la plus pertinente selon le projet », précise Florent Dubois, ingénieur construction durable chez LafargeHolcim France.

 

« Le simulateur permet d’avoir rapidement une idée de l’empreinte carbone du gros œuvre » confirme Bertrand Thuillier, responsable du service Environnement chez Vinci Construction, qui a lui-même utilisé 360design. 

 

« C’est particulièrement utile pour répondre à des engagements, pris par exemple dans le cadre d’un concours ou d’un appel à projet », ajoute Rodrigue Leclech, responsable pôle Construction pour le bureau d’études Pouget Consultants.

 

360score pour évaluer les performances environnementales d’un produit

 

L’indicateur 360score, qui estime les performances environnementales d’un produit, croise pour sa part le taux de réduction des émissions de CO2 et le taux de matériaux recyclés dans la formule béton (eaux, granulats etc.) pour parvenir à une note allant de A à D.

 

« 360score permet de faire le lien entre les performances environnementales et les performances mécaniques d’un produit », aidant par exemple de choisir un béton en tenant compte des objectifs carbone et des contraintes financières, explique François Petry, directeur général de LafargeHolcim France.

 

« La nouvelle façon de construire, c’est d’intégrer l’empreinte CO2 des choix constructifs et des matériaux », conclut-t-il.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : C.L.

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Lafarge 360, ou le gros œuvre se met au vert !

Avec Lafarge360, Lafargeholcim France dévoile une stratégie ambitieuse, qui porte sur la fabrication des produits, ciments, granulats et bétons, et des services associés avec pour objectif de réduire l’empreinte carbone de ces composants essentiels du gros œuvre et des infrastructures. Le développement de l’expérimentation E+C- et l’arrivée prochaine de la réglementation environnementale RE2020 n’y sont pas étrangères.
En 2017, les émissions mondiales de CO2 issues des énergies fossiles ont grimpé

En 2017, les émissions mondiales de CO2 issues des énergies fossiles ont grimpé

Selon une étude publiée ce lundi en marge de la COP23, les émissions mondiales de gaz à effet de serre issues des énergies fossiles devraient croître de 2% cette année par rapport à 2016 et atteindre un record de 36,8 milliards de tonnes, après trois années de quasi stabilité. Le bilan, réalisé par le Global Carbon Project, souligne l’importance d’agir « plus fortement » pour la planète et d'oublier toute « autosatisfaction ».
Un béton « plus vert » grâce au graphène

Un béton « plus vert » grâce au graphène

Des experts de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni ont développé un béton « plus vert » en utilisant du graphène. Baptisé GraphCrete, le nouveau matériau composite est deux fois plus fort et quatre fois plus résistant à l’eau que les bétons existants. Autre avantage : sa production aurait moins d’impact sur l’environnement. L’innovation pourrait ainsi venir révolutionner le secteur de la construction et contribuer au développement de villes plus durables. Précisions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter