Des projets en faveur de la transition énergétique financés par le crowdlending Eco-construction | 08.11.16

Partager sur :
S’il est une forme de financement participatif au développement sans égal, c’est clairement le crowdlending ! Cette typologie, qui permet aux entreprises d’emprunter à des particuliers, a recueilli 196,3 millions d’euros en 2015, contre 48 millions deux ans plus tôt. Une tendance qui se généralise même à la transition énergétique. La plateforme Lendosphere, spécialisée dans le financement de projets de développement durable, a ainsi franchi le cap des 10 millions d’euros prêtés.
Décidément, professionnels et particuliers sont de plus en plus impliqués dans la transition énergétique ! La preuve : Lendosphere, plateforme de crowdfunding spécialisée dans le financement de projets de développement durable, a déjà levé plus de 10 millions d’euros en seulement 2 ans !

Un dynamisme qui s’appuie sur une communauté active

« Au carrefour des Fintech et des enjeux du développement durable, Lendosphere souhaite réconcilier rentabilité et écologie au plus près de chaque citoyen. Nous proposons des outils innovants pour favoriser une épargne en circuit court, sur les territoires concernés par les projets sélectionnés », indique Amaury Blais, président de la plateforme, pour justifier un tel succès.

C’est ainsi que plus de 4 000 internautes ont rejoint la communauté depuis 2014. Un chiffre qui prend toute son ampleur au regard du nombre de personnes qui participent activement au financement. En effet, Lendosphere révèle que 60% des prêteurs ont participé à plus d’une levée de fonds, et 10% à plus de 10.

« Les prêteurs peuvent réinvestir les sommes remboursées sur les nouveaux projets mis en ligne : c’est un cercle vertueux pour leur épargne et pour le financement citoyen de la transition énergétique. Pour mener à bien cette transition, il faudrait investir 10 à 50 milliards d’euros supplémentaires par an en France d’ici 2050 », précise la plateforme dans un communiqué.

Des projets innovants proposés par des entreprises françaises

Parmi les projets financés grâce à la plateforme, le groupe international EDP Renewables (EDPR) et sa filiale française font figure d’exception. Alors que l’entreprise cherchait des fonds pour construire un parc de quatre éoliennes dans les Côtes d’Armor, les 121 720 euros nécessaires à cette réalisation ont été collectés à 50% par des riverains directs du projet. « Un record de participation locale sur Lendosphere », commente Laure Verhaeghe, co-fondatrice de la plateforme. L’objectif ayant été atteint en 1 mois seulement, les nouvelles turbines devraient être mises en service dès le printemps 2017. Les prêteurs, quant à eux, recevront six remboursement sur 3 ans avec un taux de 5 à 7%.

C’est pourtant un autre projet qui détient actuellement le record de fonds collectés. En effet, 1 660 140 euros ont été prêtés (avec un taux d'intérêt de 6%) à l’entreprise InnoVent par 520 internautes en vue de la construction d’une centrale solaire à Ourossogui, au Sénégal. Un programme qui prend des allures de mission humanitaire, le pays faisant face à un « écart croissant entre la demande et la production d’électricité », comme le révèle Lendosphere.

Enfin, EDF Énergies Nouvelles, filiale du groupe éponyme, lancera dès 2017 une levée de fonds visant le financement d’une opération de grande envergure. En effet, l’entreprise s’apprête à bâtir le plus grand parc éolien terrestre de France : « 71 éoliennes dans les Ardennes, qui produiront l’équivalent de la consommation du département. Une opération qui sera ouverte uniquement aux riverains du projet – une première en France aussi », explique Laure Verhaeghe.

Avec une telle dynamique, Lendosphere est aujourd’hui « la deuxième plateforme de crowdlending au regard du volume prêté (Baromètre Crowdlending.fr, janvier à octobre 2016) », derrière Lendix, spécialisée dans le financement des PME.

Lendosphere en quelques chiffres

. Montant total collecté (à novembre 2016) : 10 104 770 €
. 44 projets financés
. Un prêt moyen de 1 061 €, pour un montant moyen des collectes équivalent à 229 650 €
. Part du volume total financée par des particuliers : 98%
. Une majorité de prêteurs âgée de 31 à 50 ans (44%), devant les 51-70 ans (32%) et les 18-30 ans (20%)
. 26% des prêteurs localisés en Île-de-France, devant Alsace-Champagne-Ardenne (11%), Nord-Pas-de-Calais (10%) et Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées (10%)
. Montant record prêté en une journée : 366 240 €
. Nombre de prêts record en une journée : 201
 

F.C
Photo de Une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bientôt 100% d’électricité d’origine renouvelable pour Grenoble

Bientôt 100% d’électricité d’origine renouvelable pour Grenoble

Grenoble, dont l’implication dans la transition énergétique avait été saluée par Ségolène Royal, alors ministre de l’Environnement, pourrait bien ne consommer que de l'électricité renouvelable à horizon 2022. Gaz Electricité de Grenoble (GEG), l’énergéticien public local, a en effet présenté vendredi 9 mars sont plan d’investissement qui prévoit le quasi-triplement de sa production actuelle 100% renouvelable. Précisions.
Les Français toujours plus intéressés par les équipements renouvelables (étude)

Les Français toujours plus intéressés par les équipements renouvelables (étude)

Menée auprès de 1 024 personnes les 10 et 11 janvier derniers, l’enquête OpinionWay pour Qualit’EnR a rendu ses résultats ce 1er février, avec de bonnes surprises à la clé. Le baromètre intitulé « Les Français et les énergies renouvelables » démontre en effet que ces dernières représentent l’investissement préféré des ménages en 2018, avec un individu sur trois équipé d’un système valorisant les énergies propres, et un sur quatre qui prévoit de le faire très bientôt. Tous les chiffres.
18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.
31% d’électricité d’origine renouvelable consommée en France au deuxième trimestre

31% d’électricité d’origine renouvelable consommée en France au deuxième trimestre

Alors que les collectivités sont de plus en plus nombreuses à adopter des objectifs ambitieux en matière d’énergies renouvelables, l’effort national, lui, semble peu à peu porter ses fruits. En témoignent les chiffres publiés lundi par le Syndicat des énergies renouvelables et les gestionnaires des réseaux : 31% de l’électricité consommée en France était d’origine renouvelable au deuxième trimestre. Un taux de couverture « inédit » d’après les différents acteurs.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter