Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires Eco-construction | 18.05.18

Partager sur :
Enfin une ville française signataire de la charte pour l'efficacité énergétique des bâtiments tertiaires
C'est une certitude : le succès de la transition énergétique de la France nécessite l'implication de tous les acteurs. Souhaitant contribuer, à son niveau, à l'effort national, Paris a signé le 17 mai dernier la charte pour l'efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés du Plan Bâtiment Durable. La capitale est ainsi la première ville à soutenir cette initiative.
La charte pour l'efficacité énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires publics et privés du Plan Bâtiment Durable a trouvé jeudi dernier son 126e signataire, et non des moindres. Paris a en effet rejoint le mouvement, étant ainsi la première ville française à s'engager dans cette démarche.

Ce sont Célia Blauel, adjointe à la Maire en charge de l'environnement, du développement durable et du plan climat énergie territorial, et Jacques Baudrier, conseiller délégué aux constructions publiques et à l'architecture, qui sont allés à la rencontre du président du Plan Bâtiment Durable Philippe Pelletier pour signer ledit document, mis en place en 2013.

Celui-ci vise avant tout à engager l'ensemble des acteurs autour d'une démarche commune afin de renforcer l'efficacité énergétique du parc tertiaire. De quoi intéresser les élus franciliens, d'autant que la capitale française est déjà très impliquée dans les problématiques liées à l'environnement.

« Le bâtiment est un secteur clé de la transition énergétique. Les travaux de rénovation énergétique permettent d'améliorer le confort, de réduire les factures d'énergie et de créer des emplois. La Ville de Paris entend prendre pleinement sa part à ce chantier majeur », a fait savoir Célia Blauel.

Un engagement très fort en faveur de l'environnement

A travers la signature de la charte, ce ne sont pas moins de 8 objectifs ambitieux qui engagent désormais la capitale, parmi lesquels la réduction de 40% des consommations énergétiques du parc municipal à horizon 2030, et de 60% d'ici 2050, le renforcement du dispositif de management de l'énergie, ou encore la poursuite du programme de rénovation énergétique des écoles parisiennes.

Philippe Pelletier en a profité pour saluer « l'engagement résolu de la Ville de Paris en faveur de l'efficacité énergétique et environnementale de son parc. » « Cette signature est notamment le témoin des actions engagées par Paris en faveur de la rénovation énergétique de ses écoles ; il s'agit là d'un formidable exemple et des prémices au lancement d'un grand Plan bâtiments scolaires », a-t-il déclaré.

Ces engagements viennent ainsi s'ajouter à ceux qui ont déjà été pris dans le cadre du Plan Climat, présenté en novembre dernier. Pour rappel, celui-ci prévoit notamment de réduire de 25% les émissions de gaz à effet de serre et les consommations d'énergie et de porter à 25% la part des EnR et de récupération entre 2004 et 2020. Autant d'objectifs ambitieux qui témoignent de la volonté de Paris à devenir un modèle de ville éco-responsable.

F.C
Photo de Une : ©Plan Bâtiment Durable
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

L'Île-de-France consacre une journée d'échanges à la transition écologique

L'Île-de-France consacre une journée d'échanges à la transition écologique

Alors que la transition énergétique de la France est un enjeu majeur, l'Île-de-France a décidé d'accélérer le mouvement en organisant mercredi 9 une journée d'échanges et de retours d'expériences sur cette thématique. Les 200 participants réunis ce jour ont ainsi pu dialoguer sur des projets variés et assister à plusieurs ateliers et conférences proposés à cette occasion. Les détails.
Lancement du Grand Prix ESSEC pour une ville solidaire et responsable

Lancement du Grand Prix ESSEC pour une ville solidaire et responsable

L’ESSEC Business School annonce le lancement d’un Grand Prix visant la mise en lumière d’initiatives qui répondent aux problématiques actuelles de transition énergétique, de préservation de l’environnement et de lutte contre les exclusions. Acteurs privés et publics, collectivités territoriales, associations ou encore bailleurs sociaux sont invités à candidater jusqu’au 3 mars 2019. La remise des prix se tiendra en juin prochain à l’Hôtel de Ville de Paris.
Bientôt 64 logements aux normes « BBC » dans le Val d’Oise

Bientôt 64 logements aux normes « BBC » dans le Val d’Oise

L’EPA Plaine de France, en accord avec la communauté de communes Roissy Porte de France et la ville de Louvres (Val d’Oise), a lancé en 2008 le projet d’aménagement du Parc sur un terrain de 8 ha situé en entrée de ville et proche du vieux Bourg de Louvres, et comptera 64 logements aux normes « BBC ».
Des objectifs ambitieux en matière d'énergies renouvelables pour la région Île-de-France

Des objectifs ambitieux en matière d'énergies renouvelables pour la région Île-de-France

La présidente de la Région Île-de-France Valérie Pécresse a fait part ce 7 juin de sa volonté de développer considérablement les énergies renouvelables au sein du territoire. 40% de la consommation francilienne pourrait ainsi provenir des EnR à horizon 2030. D'ici à 2050, ce taux pourrait même s'élever à 100%. Dans ce sens, une conférence régionale devrait être organisée chaque année afin de rassembler l'ensemble des acteurs de la transition écologique. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter