La convention citoyenne sur la transition écologique se dessine Eco-construction | 04.06.19

Partager sur :
Annoncée le 25 avril dernier par Emmanuel Macron, la convention citoyenne sur la transition écologique devrait très prochainement voir le jour. Lors du Conseil des ministres du 3 juin, François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a dévoilé les contours du projet. La convention doit permettre d’impliquer davantage les Français sur les questions environnementales. Elle sera composée de 150 citoyens tirés au sort.

Lors du Conseil des ministres, le 3 juin dernier, François de Rugy a formalisé la création d’une Convention citoyenne sur la transition écologique. Annoncée par le président de la République suite au grand débat national, elle répond « à la double demande de plus participation et de plus d’écologie exprimée par les Français ».
 

Le ministre de la Transition écologique et solidaire déclare : « L’objectif, c’est bel et bien de passer, en quelque sorte, du consensus sur l’analyse au compromis sur les solutions. Autrement dit de passer d’un consensus sur la constat à davantage d’adhésion sur les actions. Aujourd’hui, on le voit bien, si le consensus pour agir plus fortement, plus rapidement sur le climat (…) est là, dès qu’on passe dans les actions, dans les mesures, dans la mise en œuvre, il y a souvent des crispations, des mécontentements ou des freins, et donc nous voulons mobiliser les citoyens ».
 

« Nous faisons le pari d’une assemblée citoyenne », explique-t-il. « 150 citoyens tirés au sort, qui vont pouvoir dans un premier temps analyser le sujet avec les experts scientifiques, qui seront notamment ceux du Haut Conseil pour l’action climatique, et bien sûr les expertises économiques ».
 

La convention a ainsi vocation à impliquer toute la société dans la transition écologique, à travers un échantillon « représentatif de la diversité de la société » et à « mobiliser l’intelligence collective ». L’idée étant que les citoyens puissent formuler un certain nombre de propositions.
 

Accélérer la transition écologique
 

L’initiative « traduit le changement de méthode et de gouvernance souhaité par le président de la République pour accélérer la transition écologique », selon un communiqué du ministère.
 

Pour assurer son bon fonctionnement, seront mis en place :

  • Un comité d’organisation en charge d’élaborer le programme de travail et de veiller à sa mise en œuvre ; il pourrait associer des citoyens membres de la convention ;
  • Un comité des garants qui veillera au respect des règles d’indépendance et de déontologie du processus ;
  • Un appui technique et juridique pour assurer la transcription juridique des propositions formulées par les citoyens.

L’objectif est de « redessiner les mesures concrètes d’aides aux citoyens dans la transition climatique et de définir des mesures complémentaires, incitatives ou contraignantes, ainsi que leur financement ».
 

 

Les propositions seront soumises soit au vote du Parlement, soit au référendum, ou donneront lieu directement à des mesures réglementaires. Le mandat de la convention fera prochainement l’objet d’une lettre de mission du Gouvernement.

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock 

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les architectes prennent part au Grand débat national

Les architectes prennent part au Grand débat national

Inspiré par le contexte du Grand débat national, le Conseil national de l’Ordre des architectes a annoncé mardi 29 janvier avoir ouvert un site dédié aux problématiques liées au logement, à l’aménagement et à la rénovation. Professionnels du cadre de vie et citoyens sont invités à donner leur avis et émettre des propositions. Conscients de leur mission d’intérêt général et des défis écologiques, les architectes mettent ainsi la démocratie participative à l’honneur.
Vers une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie ?

Vers une révision de la Programmation pluriannuelle de l’énergie ?

Présentée dans son intégralité le 25 janvier dernier, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) peine à convaincre les acteurs du secteur environnemental. Tout particulièrement, les objectifs fixés concernant le développement des renouvelables est loin de faire l’unanimité. Afin de rassurer les opposants à la feuille de route énergétique actuelle, le ministre François de Rugy a assuré qu’il était prêt à « l’adapter et la retravailler sur quelques points ».
François de Rugy annonce un CITE réélargi aux fenêtres !

François de Rugy annonce un CITE réélargi aux fenêtres !

C’est une victoire pour les professionnels du bâtiment ! Lundi 17 décembre, c’est au micro d’Europe 1 que François de Rugy a annoncé que les fenêtres seraient bel et bien réintégrées dans le champ du CITE. Le ministre de la Transition énergétique et solidaire a promis un dispositif « plus efficace que par le passé ». Il s’agira de soutenir à hauteur de 100 € par fenêtre les ménages souhaitant passer du simple au double vitrage.
La Programmation pluriannuelle de l’énergie doit retrouver « sa grandeur »

La Programmation pluriannuelle de l’énergie doit retrouver « sa grandeur »

42 acteurs engagés en faveur de la transition énergétique ont co-signé ce jour un texte de soutien au développement d’un modèle français durable de production de gaz renouvelable. L’objectif, interpeler le Président de la République afin que la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) considère davantage la méthanisation, une filière qui contribue à la préservation des ressources et à la lutte contre le changement climatique.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter