Le Grand Paris Express financé par des obligations vertes Eco-construction | 31.08.18

Partager sur :
Le Grand Paris Express financé par des obligations vertes
Dans un communiqué daté du 23 juillet dernier, la Société Du Grand Paris (SGP) a annoncé le déploiement d’un programme d’obligations vertes pouvant aller jusqu’à 5 milliards d’euros pour financer le Grand Paris Express. La démarche vient répondre aux engagements de la France en matière d’environnement. La première émission devrait avoir lieu à l’automne.
La Société du Grand Paris (SGP) a annoncé la mise en place d’un programme « Green Euro Medium Term Note » de 5 milliards d’euros. De quoi s’agit-il ? Les EMTN sont des obligations à moyen terme flexibles, commercialisées par des banques, en l’occurrence Barclays, BNP Paribas, Crédit Agricole CIB, HSBC, Natixis, Société Générale Corportae & Investment Banking.

« On a franchi une nouvelle étape dans la mise en place du modèle de financement de la Société du Grand Paris », a expliqué à l'AFP Etienne Oberthur, responsable financement et trésorerie de la SGP.

La première émission devrait avoir lieu au quatrième trimestre, en fonction « surtout des conditions qui vont prévaloir sur les marchés financiers », selon M. Oberthur.

Le programme, qui vise le financement du Grand Paris Express via des obligations vertes, fait écho aux engagements de la France en matière d’environnement. Il devrait contribuer à asseoir Paris comme « place de référence pour la finance verte ».

Un projet emblématique… et coûteux

Le Grand Paris Express est au cœur des enjeux de la transition écologique et énergétique, de mobilité durable, d’emploi et de développement territorial. Mais bien qu’emblématique, le projet est coûteux

La facture de ce chantier d’envergure n’a cessé de grimper ces dernières années, pour atteindre les 35 milliards d'euros. Pour le construire, la SGP dispose du revenu de taxes locales rapportant 500 millions d'euros par an -- le député Gilles Carrez (Les Républicains) étant chargé de trouver 250 millions de ressources supplémentaires -- et devra s'endetter lourdement.

Pour faire face à un budget en hausse, la Société du Grand Paris a cherché à diversifier les modes de financement. Elle devient aujourd’hui le premier émetteur obligatoire à adopter un programme EMTN 100% vert. Elle s’engage à investir un montant équivalent dans son projet et à informer régulièrement les investisseurs sur l’avancement du Grand Paris Express et de ses bénéfices environnementaux.

R.C (Avec AFP)
Photo de une : ©Fotolia
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

2018, une année charnière pour le Grand Paris Express

2018, une année charnière pour le Grand Paris Express

La Société du Grand Paris a publié ce 25 septembre un important dossier faisant le point sur l’avancée du projet du Grand Paris Express. Après plusieurs années d’attributions de contrats, le futur super-métro a pris une dimension plus concrète avec déjà plus de 100 chantiers lancés, dont 65 concernent des opérations de génie civil. Le calendrier prévisionnel, de son côté, devrait faire l’objet d’une adaptation d’ici au printemps prochain.
La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

La Société du Grand Paris s’engage à reloger au même loyer les locataires d’un immeuble bientôt détruit

La Société du Grand Paris, en charge de la construction du Grand Paris Express, a annoncé vendredi dernier que les locataires d’un immeuble HLM de Gennevilliers, bientôt rasé pour y bâtir une nouvelle gare, seraient relogés sans augmentation de loyer. Ainsi, une charte engageant les différentes parties a été signée en février dernier, engageant la SGP à combler la différence entre les loyers actuels et futurs durant cinq ans. Explications.
Les PME pleinement associées à la réalisation du Grand Paris Express

Les PME pleinement associées à la réalisation du Grand Paris Express

Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris, souhaite qu’au moins 20% des travaux du Grand Paris Express soient exécutés par des PME. Pour stimuler leur implication et mesurer leur participation à la réalisation du projet, il a annoncé le création d’un Observatoire réunissant des chambres consulaires, des organisations patronales et des fédérations professionnelles parmi lesquelles la FFB.
La Société du Grand Paris engagée en faveur de l’emploi local

La Société du Grand Paris engagée en faveur de l’emploi local

La Société du Grand Paris a fait de l’insertion et de l’accès à l’emploi une de ses priorités. Pour répondre à ses engagements, l’organisme a signé une première convention avec l’EPT Paris-Est-Marne et bois et le conseil départemental du Val-de-Marne. Elle rend possible la création d’emplois à proximité des chantiers du Grand Paris Express menés dans ce territoire.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter