Le premier éco prêt à taux zéro copropriétés enfin signé ! Eco-construction | 19.12.16

Partager sur :
C’était un projet auquel tenait Ségolène Royal depuis plusieurs années. Le premier Eco prêt à taux zéro copropriétés a été signé ce samedi 17 décembre à Longuyon, en Meurthe-et-Moselle. Grâce à ce dispositif, 4 millions d’euros seront octroyés aux copropriétaires d’une résidence locale afin d’y réaliser d’importants travaux d’économies d’énergie. Tous les détails.
C’est à Longuyon, en Meurthe-et-Moselle, que la ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a annoncé ce week-end la signature du premier éco-prêt à taux zéro (PTZ) copropriétés, en présence de Christian Eckert, secrétaire d’État chargé du budget et des comptes publics.

Pouvant être complété par un son équivalent au niveau individuel, l’Eco-PTZ copropriétés est accordé dans le cadre de la réalisation de travaux d’économies d’énergies sur les parties communes, ou privatives en cas d’intérêt collectif. Ce sont ainsi 4 millions d’euros qui seront prêtés aux copropriétaires de la résidence longuyonnaise.

« L’isolation thermiques des toitures et des façades et le changement des menuiseries permettront de réaliser des économies sur la facture énergétique qui permettent de couvrir 60% des charges du prêt », indique le ministère de l’Environnement, qui annonce que « 27 éco-PTZ "copropriétés" ont déjà été émis, en France, ce qui représente 429 logements ».

De nouvelles mesures pour inciter les copropriétaires

Les copropriétés représentant la grande majorité du parc collectif malgré une forte ancienneté, Ségolène Royal a également annoncé plusieurs mesures afin d’inciter les résidents à se lancer dans la rénovation énergétique. Ainsi, les travaux d’efficacité énergétique seront désormais décidées lors des assemblées générales et votées à la majorité.

Dans le même temps, il sera possible aux sociétés de tiers financement de « proposer des crédits pour réaliser des travaux ». « Un fonds de garantie pour la rénovation énergétique permet de contre-garantir les organismes accordant des cautionnements », détaille le ministère de l’Environnement.

Autant d’initiatives qui viennent s’ajouter à un dispositif déjà important, entre l’Eco-PTZ, le Crédit d’impôt transition énergétique à 30%, ou encore le programme "Habiter mieux" mis en place par l’ANAH, grâce auquel 100 000 logements ont été rénovés depuis 2014.

F.C
Photo de Une : @RoyalSegolene (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

La loi sur la transition énergétique ajustée pour protéger le bâti non traditionnel

La loi sur la transition énergétique ajustée pour protéger le bâti non traditionnel

En octobre dernier, l’Académie des beaux-arts faisait part de son inquiétude concernant le décret « Isolation par l’extérieur », craignant la « disparition lente » des constructions anciennes traditionnelles. Aujourd’hui, Ségolène Royal a tenu à rassurer les opposants audit décret à travers une lettre adressée à l’association Sites & Monuments et en modifiant la législation sur l’isolation par l’extérieur afin qu’elle ne s’applique pas au bâti traditionnel.
Hausse des investissements pour la rénovation énergétique

Hausse des investissements pour la rénovation énergétique

L’Institute for Climate Economics a publié mercredi dernier son « Panorama des financements climat en France ». Si, de manière générale, l’organisme note la stagnation des investissements verts ces dernières années, les dépenses en faveur de la rénovation énergétique, elles, sont en hausse ! Une bonne nouvelle pour le secteur du bâtiment, qui illustre, une fois de plus, l’évolution positive du marché.
La ville de Grenoble toujours plus impliquée dans la transition énergétique

La ville de Grenoble toujours plus impliquée dans la transition énergétique

En visite à Grenoble le 9 février dernier, Bernard Cazeneuve, Premier Ministre, et Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, se sont rendus au CEA (Commissariat à l’énergie atomique) local où ils ont souligné « l’excellence scientifique française au service de la transition énergétique ». Ségolène Royal a également profité de l’évènement pour lancer un appel d’offres pour le « développement de technologies solaires innovantes ». Les détails de cette journée.
Un nouveau label en faveur de la construction de « bâtiments exemplaires »

Un nouveau label en faveur de la construction de « bâtiments exemplaires »

Alors que l’Accord de Paris se met progressivement en application, les ministres Ségolène Royal et Emmanuelle Cosse ont annoncé la création d’un nouveau label, « Bâtiments à énergie positive et réduction carbone ». Objectif de cette initiative : encourager concrètement la construction de bâtiments répondant à la réglementation environnementale à venir. Tous les détails.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter