Nouvelle école HQE en PACA : une action publique collective et concertée Eco-construction | 07.10.13

Partager sur :
Nouvelle école HQE en PACA : une action publique collective et concertée
Inaugurée fin septembre, l'école Daniel Pennac de La Colle sur Loup (Alpes maritimes) est l'aboutissement d'une démarche éco responsable et d'une réflexion sur une ergonomie optimale de l'outil de travail pédagogique. Un bâtiment d’engagement à valeur d’exemplarité dans le domaine des établissements scolaires en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Pour cette école HQE,  les matériaux et les équipements les plus performants ont été choisis pour minimiser la consommation énergétique. 
 
Le toit accueille 315 m2 de panneaux photovoltaïques et 20m2 de panneaux solaires. Ces derniers permettent de chauffer l’eau sanitaire de l’école. Le bâtiment est isolé grâce à 20 cm de polystyrène extrudé qui possède un haut pouvoir en tant qu’isolant thermique. Placé à l’extérieur, il permet de profiter de l’inertie thermique du béton et favorise le confort intérieur.
 
Les brises soleil : l’orientation de l’école, plein sud, favorise les apports de lumière dans les classes. Grâce aux lames de couleur extérieures qui s’orientent automatiquement, le bâtiment est tempéré soit avec un positionnement des lames parallèles aux murs en hiver qui provoque un « effet de serre » et permet donc au bâtiment de rester plus chaud, soit avec un positionnement perpendiculaire en été qui permet la ventilation de la façade. Les fenêtres sont équipées de stores motorisés qui complètent le dispositif en évitant les éventuelles surchauffes ou tout simplement permettent l’occultation.
 

Eclairage naturel et confort des occupants

Le chauffage et la ventilation : la température et l’aération des locaux sont régulées automatiquement par la GTB (gestion technique du bâtiment). Toutes les pièces sont équipées d’une sonde qui fait varier les extractions et apports d’air en fonction de la température intérieure. Une sur-ventilation de nuit permet en été de capter l’air frais nocturne pour faire redescendre la température du bâtiment et garantir plus de fraîcheur le matin.
 
L’éclairage : l’ensemble de l’éclairage est géré par des détecteurs mesurant l’éclairement ambiant. Les lampes sont en permanence réglées en fonction des apports lumineux extérieurs pour obtenir un niveau d’éclairage constant, ce qui évite des consommations inutiles et donc, génère des économies d’énergie.
 
Eclairage naturel des locaux : l’éclairage naturel des locaux favorise les économies d’énergie et le confort des utilisateurs. La totalité des locaux et des circulations bénéficient de lumière naturelle. Pour compléter l’apport des fenêtres aux endroits les plus éloignés des façades, toutes les salles de classe de l’étage ainsi que la cuisine sont équipées de puits de lumière, qui par des jeux de réflexion de la lumière extérieure sur un conduit réfléchissant, permettent d’obtenir un complément d’éclairage réglable.
 
Conçue et réalisée pour atteindre un confort optimal des futurs utilisateurs dans le cadre d’une Haute Qualité Environnementale et dans le respect des critères des réglementations thermiques en vigueur et du label BBC (Bâtiment Basse Consommation), l'école Daniel Pennac de La Colle sur Loup a été officiellement inaugurée samedi 28 septembre.
 
Le bâtiment, dont la réalisation a été confiée au cabinet d'architectes Boyer-Percheron-Assus et Associé en association avec JALC Architectes, est le fruit d'une réflexion à la fois sur l'impact environnemental de la construction et sur un objectif d'optimisation à la fois des conditions d'apprentissage des élèves et des conditions de travail des enseignants. 
 

Une réalisation collective récompensée

"Comment permettre l’identification du groupe scolaire sans dénaturer le site ? Par ailleurs, comment valoriser cette situation à la fois pour les utilisateurs de l’école et les riverains ?" Telles sont les questions qui ont guidé la conception du projet de l’Ecole Daniel Pennac
 
Ainsi, la conception du projet, qui a reçu la Médaille de Bronze par l’Association Interprofessionnelle Bâtiment Durable Méditerranéen, s’est entièrement intégrée dans la démarche de Développement Durable mise en place actuellement par les municipalités. Cette réalisation montre qu’une action volontaire et solidaire des acteurs du développement local et d’une équipe municipale, sous l’impulsion de son Maire, peut intégrer dans les politiques publiques les marques de respect et de protection de l’environnement.
 
L’Ecole Daniel Pennac est en ce sens un exemple concret d’action publique collective et concertée allant dans le sens de la prise en considération de la qualité de vie des habitants et de leur environnement. Proposer un avenir meilleur pour les prochaines générations a été au coeur de sa conception.
 
L’optimisation des conditions d’apprentissage des élèves ainsi que des conditions de travail des enseignants a été l’une des pierres angulaires du projet. Avec une architecture innovante et adaptée, aucun détail n’a été laissé au hasard.
 
Le dossier restauration a également été pris en considération avec la création d’une cuisine centrale municipale pour des repas "faits maison" livrés dans toutes les écoles de la commune. Le choix et la provenance des aliments consommés sont désormais maîtrisés, ce qui n’était pas possible tant que les repas étaient commandés à une entreprise de restauration collective. L’utilisation des produits locaux et bio a également été prévue.
 
Dates clés
Phase programme GESCEM : début 2009 à mi 2010
Phase concours MOE : juillet 2009 à juin 2010
Phase de consultations : 1er semestre 2011
Phase de réalisation des travaux : 7 septembre 2011
Date de fin des fondations : mars 2012
Date de fin du gros œuvre : mars 2013
Date de livraison : 19 Août 2013
Ouverture de l’école aux élèves : rentrée scolaire 2013
 
Coûts
(Moe, travaux école + rénovation et élargissement voirie alentours)
Maîtrise d’Oeuvre : 1 500 000 € TTC, Travaux : 12 700 000 € TTC
 
Superficie du bâtiment : 3 500 m2 - Nombre d’élèves : environ 300 élèves

L.P
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Haute performance énergétique pour 90 enfants de Mayenne

Haute performance énergétique pour 90 enfants de Mayenne

La Ville de Mayenne, à la suite d’un concours d’architecture organisé en 2009, a confié à Topos la réalisation de la Maison de la Petite Enfance. Situé sur une ancienne friche ferroviaire, au cœur d’un projet urbain relié au centre ville, cet équipement livré en décembre 2012, accueille désormais 90 enfants dans un bâtiment de 1 300 m2.
L’Ecole Chez Soi, 120 ans et pleins de projets

L’Ecole Chez Soi, 120 ans et pleins de projets

L’inauguration des nouveaux locaux de l’Ecole Chez Soi à Boulogne Billancourt le 9 mars dernier a donné le coup d’envoi des festivités des 120 ans de l'institut d’enseignement à distance. Retour sur la soirée et sur les projets futurs dévoilés.
L'Île-de-France veut construire et rénover plus de lycées

L'Île-de-France veut construire et rénover plus de lycées

La région Île-de-France, présidée par Valérie Pécresse (LR) vient de voter la révision en urgence et le renforcement du Programme prévisionnel d'investissement (PPI) pour les lycées. L'objectif est notamment de construire et rénover les lycées franciliens, pour répondre aux chiffres de fréquentation future. Le recours aux partenariats publics-privés (PPP) ou encore la vente d'une partie des parcelles non utilisées sont envisagés malgré les réticences de certains.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter