Plan de rénovation énergétique : Nicolas Hulot apporte des précisions Eco-construction | 30.04.18

Partager sur :
Plan de rénovation énergétique : Nicolas Hulot apporte des précisions
Invité le 26 avril pour s’exprimer sur la station de radio RTL, Nicolas Hulot a notamment été interrogé sur les différents plans relatifs au bâtiment. À la suite de la présentation récente du plan de rénovation énergétique, le ministre est revenu sur la mise en place possible d’un bonus-malus énergétique. Retour sur les propos de l’un des hommes forts du gouvernement.
Un an après leur arrivée au gouvernement, les ministres faisaient l’objet d’un sondage Odoxa visant à déterminer qui, parmi eux, étaient les plus appréciés ou, a contrario, les moins connus. Bien que figurant à la 4e place des ministres les plus populaires avec 36% d’opinions favorables, Nicolas Hulot a vu sa cote baisser de 11 points depuis le classement établi en novembre dernier.

Pas de quoi démotiver le chef de file de la Transition énergétique, qui répondait vendredi dernier aux questions d’Elizabeth Martichoux sur RTL. Une quinzaine de minutes qui ont permis à Nicolas Hulot de revenir sur les différentes annonces du plan de rénovation énergétique des bâtiments, présenté le 26 avril dernier.

« On va essayer de donner envie aux Français de rénover leurs bâtiments, de mieux les isoler », a affirmé le ministre. Pour ce faire, plusieurs mesures ont d’ores et déjà été annoncées : « Simplifier tous les dispositifs, mettre un guichet unique, parce que les gens sont perdus (…) Deuxièmement, on va faire en sorte de les guider dans les bons gestes (…) et on va fiabiliser le diagnostic de performance énergétique. »

« On va faire aussi en sorte que si les banques sont parfois un peu réticentes à faires des prêts à taux zéro, on va monter un fonds de garantie qui permettra de vaincre les réserves des banques puisque c’est l’État qui servira de garantie à ces prêts », poursuit-il.

Un bonus-malus énergétique toujours envisagé

Autant de mesures qui devraient contribuer à atteindre l’objectif fixé par le gouvernement : la rénovation de 500 000 logements par an. Si cette ambition n’a jusque-là jamais été remplie, malgré les plans déployés par les précédents gouvernements, Nicolas Hulot semble plutôt optimiste.

Exit, donc, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique, transformé en prime dont les ménages pourront bénéficier dès la fin des travaux effectués. Si cette mesure ne sera pas effective avant le 1er janvier 2019, d’autres sujets pourraient, quant à eux, connaître un dénouement plus rapide.

C’est notamment le cas d’un éventuel bonus-malus énergétique, applicable sur la taxe foncière ou lors de la vente d’un logement. Bien que ne figurant pas dans le plan rénovation, cette idée « est toujours à l’étude », comme l’a fait savoir le ministre. « Dans les semaines qui viennent, on tranchera sur le meilleur dispositif (…) avant l’été. »

« Je ne veux pas l’imposer, mais j’y suis plutôt favorable », a indiqué Nicolas Hulot. « Tous les plans que je lance, au fil du temps, chaque mois, on va les évaluer et les adaptera. Il faut être très modeste : parfois on part avec de bonnes intentions, et puis on s’aperçoit qu’il y a certaines choses qui ne fonctionnent pas. » En espérant que ce ne sera pas le cas de cette fameuse proposition, si tant est qu’elle venait à être adoptée.

F.C
Photo de Une : @N_Hulot (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Rénovation énergétique : la phase d’expérimentation de la démarche EnergieSprong accélère

Depuis mars dernier, douze maisons font l’objet d’une rénovation énergétique dans la Somme. Le projet, mené par le bailleur social ICF Nord-Est Habitat, s’inscrit dans la démarche EnergieSprong, dont les exigences sont particulièrement élevées : niveau énergie zéro pour les logements rénovés, travaux en site occupé en un temps réduit, confort et esthétisme au sein du bâtiment, etc. Une initiative globale saluée par le ministre Nicolas Hulot.
La France en retard dans sa transition énergétique

La France en retard dans sa transition énergétique

Moyens « insuffisants » et objectifs « loin d’être atteints » : le Conseil économique, social et environnemental (Cese) ne mâche pas ses mots dans un avis récemment publié concernant la transition énergétique de la France. Dans ce contexte, l’organisme a formulé une série de propositions afin de combler le retard pris par l’hexagone. Les détails.
Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

Plan Climat et transition énergétique : quelle feuille de route pour la France en 2018 ?

2018 sera une année charnière pour la transition énergétique et le Plan Climat de la France ! Profitant de la présentation de ses vœux pour les douze mois à venir, Nicolas Hulot a dévoilé la feuille de route du ministère de la Transition écologique et solidaire portant sur le premier semestre. De l’énergie au climat, en passant par la rénovation des bâtiments, tour d’horizon des principales annonces du gouvernement.
Nicolas Hulot installe une commission spécialisée sur l’adaptation au changement climatique

Nicolas Hulot installe une commission spécialisée sur l’adaptation au changement climatique

Alors que le changement climatique inquiète de plus en plus, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, a mis en place jeudi dernier une commission spécialisée dédiée à cette thématique. Cette nouvelle entité sera ainsi en charge d’orienter les actions menées par l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique. Présentation.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter