UFC-Que Choisir : Patrick Liébus, Président de la Capeb, monte au créneau Eco-construction | 09.12.16

Partager sur :
Après Dominique Tarrin, directeur général de Qualibat, c’est au tour de Patrick Liébus, Président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) de revenir sur le rapport publié par l’UFC-Que Choisir au sujet des artisans de la rénovation énergétique labélisés RGE. Remettant en cause les analyses de l’association de consommateurs, il n’hésite pas à défendre à la fois la qualification RGE et les professionnels de la rénovation énergétique sans mâcher ses mots.
Suscitant de vives réactions des professionnels de l’ensemble du secteur, l’enquête de l’UFC-Que choisir portant sur la rénovation énergétique n’en finit plus de faire parler d’elle ! Patrick Liébus, Président de la Capeb, a accepté de répondre à Batiweb pour dénoncer les méthodes de l’association de consommateurs.

« Toutes les entreprises testées, quasiment sans exception, arnaqueraient leurs clients avec des prix plus que doublés, voire triplés ! Dans ces conditions, on peut légitimement s’interroger sur le thermomètre ! », s’offusque Patrick Liébus.

« Une nouvelle fois UFC Que Choisir dénigre le secteur du bâtiment dans une approche caricaturale sur la base d’avis « d’expert »s, étrangement anonymes, à la vision dogmatique, considérant que les seules rénovations énergétiques valables sont les rénovations énergétiques complètes. La réalité est différente, notamment parce que les particuliers ne peuvent pas toujours envisager une rénovation globale, parce qu’ils occupent leur logement durant les travaux mais également parce qu’ils n’en ont pas toujours les moyens financiers…et, certains, parce qu’ils ne le souhaitent pas. Les particuliers cherchent avant tout à améliorer leur confort dans la limite de leurs moyens. Or, les entreprises répondent à la demande de leurs clients », poursuit-il.

Pas de remise en cause de la certification RGE

Reconnaissant que le dispositif RGE doit évoluer pour permettre aux artisans de monter en compétence, le Président de la Capeb rappelle néanmoins le sérieux de cette certification, faisant écho aux propos de Dominique Tarrin, directeur général de Qualibat. « Ce système, qui nous a été imposé pour une question de gestion financière pour éviter de mener des travaux sans résultat, nécessite que les artisans soient qualifiés. Il y a une véritable démarche à suivre : formation, vérification des acquis, puis contrôle. Ce dispositif a été mis en place afin d'écarter tous les malfaisants que l'on a dans le secteur du bâtiment. Je suppose que certains d'entre eux ont donc envie qu'il soit supprimé afin qu'ils ne soient pas contrôlés. Or, je pense que de vraies évolutions ont été faites depuis que RGE a été mis en place », souligne Patrick Liébus. 

« Le plus grave, c'est que l'UFC-Que Choisir est allé jusqu'à citer des entreprises. Pourtant, le nom de l'expert intervenant dans l'étude n'est pas donné, contrairement à celui des artisans. Quand on a un courage, on va jusqu'au bout », insiste-t-il.

« Que Choisir devrait plutôt montrer qu'il faut se tourner vers des entreprises compétentes qualifiées et de proximité. Le jour où il n'y en aura plus, l'économie du pays n'existera plus, et on ne parle plus des problèmes de planète car personne ne les respectera », conclut-il.

F.C
Photo de Une : @Capeb_fr (Twitter)
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Reconnaître les compétences des artisans de la rénovation énergétique », P. Million

« Reconnaître les compétences des artisans de la rénovation énergétique », P. Million

Alors que l’UFC-Que Choisir publiait ce mercredi un rapport critiquant ouvertement les artisans de la rénovation énergétique, ces derniers ont fait part de leur mécontentement, défendant leur profession et leurs savoir-faire. L’un d’entre eux, Philippe Million, gérant d’Everest Isolation et lauréat national du prix de l’artisanat Stars & Métiers, revient aujourd’hui sur la certification RGE et livre son avis sur les observations menées par l’UFC.
La Capeb et GRDF partenaires pour l'efficacité énergétique

La Capeb et GRDF partenaires pour l'efficacité énergétique

Permettre aux chauffagistes de monter en compétence sur les thématiques liées à l'efficacité énergétique : tel est l'objectif du partenariat entre la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) et GRDF, qui a été reconduit ce 3 mai. Dans ce cadre, de nouveaux outils de formation verront bientôt le jour afin d'accompagner et sensibiliser les chefs d'entreprise artisanale de demain. Les détails.
Le Conseil général de l’environnement publie un rapport cinglant sur le dispositif RGE

Le Conseil général de l’environnement publie un rapport cinglant sur le dispositif RGE

Après les Certificats d’économies d’énergie, très largement critiqués par l’UFC-Que choisir, c’est aujourd’hui au tour du label Reconnu garant de l’environnement (RGE) de s’attirer les foudres du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD). Missionné par l’ancienne ministre de l’Environnement Ségolène Royal, l’organisme a en effet publié le 20 février dernier un rapport visant à évaluer le dispositif de qualification des professionnels. Le bilan.
Près de 73 000 entreprises sont aujourd’hui labellisées Qualibat

Près de 73 000 entreprises sont aujourd’hui labellisées Qualibat

En 2016, 12 200 nouveaux entrepreneurs et artisans ont obtenu la qualification Qualibat, portant à près de 73 000 le nombre d’entreprises labellisées. Gage de qualité, le label séduit tout particulièrement les TPE. Parmi les entreprises qualifiées, plus de 61 000 sont RGE. Mais si les chiffres évoluent, Qualibat souligne que les conditions d’attribution du label en font tout autant : l’an dernier, près de 20% des demandeurs ont fait l’objet d’un refus.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter