(Vidéo)Une maison bioclimatique sort de terre en Bretagne Eco-construction | 23.02.16

Partager sur :
(Vidéo)Une maison bioclimatique sort de terre en Bretagne Batiweb
A Riec-sur-Bélon en Bretagne, une maison bioclimatique vient d'être construite avec des matériaux biosourcés. Composée de trois volumes, la maison allie élégamment dans sa structure le zinc au bois. Elle dispose également d'un jardin d'hiver, destiné à réguler les apports solaires avec l’aide de plantes.
« Laissons l'architecture être inspirée par la nature et être durable, bonne pour la santé, protectrice et diverse ». Ces mots que l'on retrouve dans la charte de Gaïa de David Pearson symbolise tout le parti pris inhérent à la construction de cette nouvelle maison bioclimatique à Riec-sur-Bélon, en Bretagne.

C'est en recherchant sur le web des informations sur les constructions passives, avec une toiture cintrée, que le maître d'ouvrage a choisi son architecte, Patrice Bideau.

Comme sa voisine, située à 60 km sur la commune de Sainte-Anne-d'Auray, cette nouvelle maison en trois volumes répond à la RT 2012.

Le premier se compose d'un abri-voiture en ossature bois avec un bardage à claire voie au Nord,  du zinc anthracite à petites ondes à l’Ouest, et une toiture à faible pente en zinc à joints debout.

Le 2e volume est composé d’une entrée sous une toiture à deux pentes, pour aller vers la pièce à vivre orientée sud/ouest.

« Le plus grand volume comprend au RDC la cage d’escalier, un cellier, une chambre avec bains et la cuisine qui a un accès sur le jardin d’hiver. L’étage, sous la toiture cintrée, se compose d’un bureau, ayant une vue sur le jardin d’hiver et la rue, ainsi qu’un petit appartement », précise l'architecte.

Ossature mixte bois/béton

La construction est en ossature mixte bois/béton : l’ossature bois a une ITE en fibre de bois de 60 mm et un bardage douglas. Le plancher est en solives de 8/20 avec du fermacell et parquet.

Une structure béton a été choisie pour la dalle et donc pour les murs du vide sanitaire, ceux-ci en contact avec le volume chauffé du rez-de-chaussée sont isolés afin d’éviter tous ponts thermiques.

 

 

 

Les murs au nord ont une ITE avec des montants bois et laine de roche de 140 mm, ils sont également plâtrés et assurent l’inertie de la maison pour le confort d’été et d’hiver. L’ossature bois a un isolant en ouate de cellulose de 145 mm, et un frein vapeur assure l’étanchéité à l’air tout comme pour la charpente avec une isolation de 300 mm en laine de roche.

Le sol du rez-de-chaussée accueille une isolation de 2x50 mm en liège, posée sous la chape. Par dessus, trois matériaux différents ont pris place, selon les pièces : parquet, carrelage et liège.

Récupération des eaux de pluie

Deux radiateurs gaz on été posés en appoint et en complément du poêle bois ainsi que 2 sèches-serviettes électriques. Une VMC double flux assure la ventilation de la maison. L’eau chaude sanitaire est produite par un chauffe-eau thermodynamique.

Une cuve de récupération des eaux de pluies a également été installée pour l’arrosage du jardin et l’eau pour les WC. Le jardin d’hiver est destiné à réguler les apports solaires avec l’aide de plantes qui y seront disposées et l’ouverture des portes.

La maison profite du soleil du matin au soir par sa conception bioclimatique et permet de bénéficier pleinement des apports solaires en hiver. Les châssis alu bois sont oscillo-coulisssants pour les baies et à frappe pour les fenêtres et portes. Pour le confort d’été, les volets bois à claire voie à frappe ou coulissant permettent une aération naturelle tout en se protégeant du soleil.

La performance énergétique est de 67,1 Kwh.ep/m2 SRT pour une maison destinée à ne pas être chauffée.

C.T
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Une phase de simulations pour définir les contours de la RE2020 Batiweb

Une phase de simulations pour définir les contours de la RE2020

Alors que la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020) devrait être mise en place au 1er janvier 2021, le Gouvernement annonce lancer une phase de simulations pour déterminer les niveaux de performances et seuils qui s’appliqueront pour toute construction neuve l’année prochaine. Parmi les objectifs de cette RE2020 : réduire les émissions de CO2 des bâtiments, privilégier les matériaux biosourcés, encourager la consommation d’énergies décarbonées, ou encore améliorer le confort d’été.
De l’isolant en fibre de bois pour une maison bioclimatique en Bretagne Batiweb

De l’isolant en fibre de bois pour une maison bioclimatique en Bretagne

Dans l’écoquartier du Pouligou, installé à l’emplacement d’un ancien hameau de la commune de Daoulas (Finistère), une maison bioclimatique à ossature bois a été isolée avec des produits biosourcés. C’est en effet la technique de l'insufflation d'un isolant fibre de bois en vrac de la marque allemande Steico Zell qui a été retenue par l’entreprise de pose, Qualiconfort.
Une villa reçoit le label Passivhaus en Languedoc-Roussillon Batiweb

Une villa reçoit le label Passivhaus en Languedoc-Roussillon

Une maison passive livrée en 2014 vient d'obtenir le label allemand Passivhaus, certifiant les projets de construction à faible consommation d'énergie. Conçu par l'architecte Catherine Perrin-Labeur, cette villa de 250 m2 a bénéficié de solutions techniques innovantes, faciles à mettre en oeuvre et économiques.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter