Vienne : seuls 20% des logements neufs utiliseront des chaudières à énergie carbonée à partir de 2020 Eco-construction | 03.09.19

Partager sur :
Pour lutter contre le réchauffement climatique, la ville de Vienne souhaite instaurer une mesure radicale : la suppression des chaudières à énergies carbonées. La municipalité a ainsi annoncé que seuls 20% des logements neufs seraient autorisés à disposer de ce genre de chaudières à partir de l’été 2020. Elle encourage à l’inverse le raccord au réseau de chauffage urbain et aux énergies renouvelables.

La ville de Vienne a annoncé fin juillet que seuls 20% des logements neufs seraient autorisés à disposer de chaudières utilisant des énergies carbonées à partir de l’été 2020

 

Dotée d’un des plus importants réseaux de chauffage urbain d’Europe, Vienne souhaite que ce mode de chauffage soit privilégié, de même que les énergies renouvelables, comme le solaire ou la biomasse.

 

Seuls les bâtiments situés dans des zones où aucune de ces alternatives ne seront envisageables pourront continuer à utiliser des énergies carbonées, soit environ 20% du futur parc immobilier.

 

Une économie de 112 000 tonnes d’émissions de CO2 ?

 

La municipalité espère ainsi une baisse de 112 000 tonnes d’émissions de CO2 d’ici 2030 grâce à cette mesure.


Cette ville de 1,9 million d’habitants qui est en plein essor immobilier voit se construire environ 10 000 logements par an. Parmi eux, environ 70% recourent en réalité déjà au réseau de chauffage urbain, qui dessert un tiers des foyers de la ville et fournit également l’eau chaude.

 

S’il n’est pas totalement décarboné, le chauffage urbain viennois a toutefois une efficacité énergétique supérieure de 75% aux chauffages individuels ou collectifs classiques. Il est principalement alimenté par la récupération de chaleur d’unités de production d’électricité ou d’industries.

 

C.L. (avec AFP)

Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les énergies renouvelables toujours plus compétitives pour lutter contre le réchauffement climatique

Les énergies renouvelables toujours plus compétitives pour lutter contre le réchauffement climatique

Il y a quelques jours, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) soulevait les inquiétudes, stipulant que « la température globale moyenne [de la Terre, ndlr] atteindrait 1,5°C d’ici les années 2040 », à moins d’« accélérer la mise en œuvre d’actions rapides ». Dans ce contexte, le développement des énergies renouvelables apparaît plus que jamais comme une urgence mondiale, d’autant que les différentes technologies devraient toutes êtres compétitives d’ici peu.
Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

Plus économique que le fioul et le gaz, c’est le moment d’investir dans le chauffage au bois !

15 % des personnes interrogées dans le cadre du baromètre Energie-Info en septembre 2018 déclaraient avoir souffert du froid dans leur logement durant l’hiver dernier. Dans ce contexte, le médiateur national de l’énergie rappelle que la trêve hivernale est le moment idéal pour se préoccuper de cette question et résoudre les problèmes d’isolation. Le syndicat des énergies renouvelables conseille quant à lui d’investir dans le chauffage au bois, plus économique et écologique que le gaz ou le fioul.
18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

18% de la consommation électrique française issue des énergies renouvelables

Nul doute que Ségolène Royal aura suivi la nouvelle avec attention, et que l’ex-ministre de l’Environnement sera ravie des résultats publiés ce 18 mai par le Syndicat des énergies renouvelables (SER). L’organisme indique en effet que l’électricité renouvelable représentait 18% de la consommation électrique française au premier trimestre 2017. Un chiffre qui devrait encore progresser au vu des nouveaux raccordements prévus cette année.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter