«Emblème» pour ses architectes, le nouveau Vélodrome est inauguré ce jeudi Evénements du bâtiment | 15.10.14

Partager sur :
Le nouveau stade Vélodrome de Marseille, achevé mi-août, est inauguré ce jeudi. Décrit par ses architectes comme un « emblème pour la ville », le nouvel écrin de l'Olympique de Marseille a pour principale caractéristique, outre sa capacité portée de 60 000 places à 67 000, son immense couverture blanc mat de 65 000 m2 qui protège désormais les gradins du stade.
Le stade Vélodrome jouit d'une seconde jeunesse. Après trois ans de travaux, la cité phocéenne inaugure ce jeudi le nouvel écrin de l'Olympique de Marseille agrandi dans la perspective de l'Euro 2016, pour accueillir un peu plus de 67 300 spectateurs dans une enceinte couverte et protégée du vent.

La semaine dernière, les architectes responsables de la rénovation, achevée mi-août, avaient vanté, lors d'une visite pour la presse, leur réalisation, évoquant « un nouvel emblème pour la ville ».

« La particularité première du projet, qui était la première question qu'on nous a posée, c'était la protection face aux intempéries, le Mistral, les pluies... parce que c'était un stade qui restait assez inconfortable, donc toute l'image du projet, on l'a basée là-dessus », a expliqué l'architecte Maxime Barbier.

La principale caractéristique de ce nouveau Vélodrome - outre sa capacité portée de 60 000 places à 67 000 - réside dans l'immense couverture blanc mat de 65 000 m2 en PTFE (un plastique à base de Teflon) qui protège désormais les gradins du stade. « C'est l'image de la toiture qui fait l'image du stade et qui devient un nouvel emblème pour la ville », a assuré M. Barbier. Le nouvel écrin de l'Olympique de Marseille fait désormais 65 mètres de haut, de la pelouse à cette toiture, soit une hauteur supérieur à celle du Stade de France, qui peut pourtant accueillir 80 000 spectateurs, a-t-il également pointé.

Bras de fer entre la mairie et l'OM

« Architecturalement, l'idée était de redonner au Vélodrome une image d'emblème, de monument qu'on voit de toute la ville, qui rayonne sur toute la région et même au-delà de la France », a renchéri Luc Delamain, l'autre architecte responsable du projet. « Pour ceux qui ont connu les deux stades, il n'y a plus aucun rapport entre ce qu'il était avant et ce qu'il est maintenant: c'est un stade qui est moderne, qui est aux dernières normes UEFA, aux dernières normes en termes d'accessibilité, de développement durable », s'est de son côté félicité Bruno Botella, président d'Arema (Bouygues), la société chargée du chantier.

Il a également évoqué la polémique qui avait suivi la livraison du stade sur des places à mauvaise visibilité : « c'est un stade homologué pour 67 394 places, il est réceptionné, il est aux normes en termes de sécurité - elles sont drastiques, avec des garde-corps qu'on nous impose et qui sont très hauts, et qui peuvent affecter effectivement sur quelques places la visibilité », a-t-il reconnu, promettant d'« améliorer les choses ».

La livraison du stade avait entraîné un bras de fer entre la mairie et l'OM sur le loyer réclamé par la mairie au club de Ligue 1, qui avait menacé d'aller jouer à Montpellier. Un protocole d'accord avait finalement été signé après d'âpres négociations.

268 millions d'euros de rénovation

La ville avait choisi de passer par un partenariat public-privé (PPP) pour la rénovation du stade en vue de l'Euro-2016. Cette opération, d'un montant de 268 millions d'euros et largement critiquée par la chambre régionale des comptes, engage la ville à payer 12 millions chaque année à son partenaire privé, Arema, pendant 30 ans.

Michel Platini, président de l'UEFA, et Jacques Lambert, président du comité de pilotage de l'Euro-2016, ne participeront pas demain à l'inauguration officielle du stade en présence du ministre des Sports Patrick Kanner et et Thierry Braillard, secrétaire d'État aux Sports, a-t-on appris lundi auprès de SAS Euro-2016.

Absents pour cause « d'engagements non déplaçables », ils ont présenté leurs excuses au maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, explique-t-on chez SAS Euro-2016, la coentreprise créée par l'UEFA et la Fédération française de football pour organiser l'épreuve.

A. LG (avec AFP)
© Paty Wingrove

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Bouygues s’occupera de la rénovation du stade Vélodrome

Bouygues s’occupera de la rénovation du stade Vélodrome

La mairie de Marseille a retenu la candidature de GFC Construction, filiale du groupe Bouygues, pour les travaux de rénovation du stade Vélodrome et de ses abords, un projet d'un coût de 273 millions d'euros, en vue de l'Euro-2016 de football.
Les architectes du futur Vélodrome inspirés

Les architectes du futur Vélodrome inspirés

L'agence d'architecture et d'urbanisme SCAU associée à l'agence Didier Rogeon, architecte, vient de remporter le concours PPP pour la réorganisation architecturale et fonctionnelle du stade Vélodrome et de ses annexes. Une opportunité pour la cité phocéenne d’avoir un nouveau quartier, rendez-vous des événements sportifs de haut niveau et des manifestations culturelles.
Des grands noms du BTP en justice pour collusion après des chantiers du Mondial 2010

Des grands noms du BTP en justice pour collusion après des chantiers du Mondial 2010

La Commission de la concurrence sud-africaine a transmis à la justice une affaire de collusion impliquant quatre des plus grandes firmes nationales de BTP. WBHO, Group Five, Stefanutti Stocks et Basil Read sont accusées d'avoir conclu une entente avant de répondre aux appels d'offres publics pour la construction et la rénovation de différents stades du Mondial de football 2010.
A quoi ressembleront les stades de foot de demain ?

A quoi ressembleront les stades de foot de demain ?

A l'occasion de la préparation de la coupe du monde de football prévue au Qatar en 2022, l'agence Scau architectes a imaginé un nouveau concept de stade, qui prend le contre-pied des installations d'aujourd'hui. Modulaire, évolutif et implanté au coeur de la cité, il apparaît comme un véritable « morceau de ville » capable d'accueillir plusieurs événements de plus ou moins grande ampleur.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter