EquipBaie, un salon qui « confirme son positionnement sur son marché », mais… Evénements du bâtiment | 23.11.18

Partager sur :
EquipBaie, un salon qui « confirme son positionnement sur son marché », mais…
Clap de fin pour EquipBaie ! Après 4 jours à plein régime, le salon ferme ses portes ce vendredi 23. Pour son directeur, Guillaume Loizeaud, le pré-bilan de cette édition 2018 se veut mitigé : certes, l’événement a parfaitement confirmé son positionnement « d’ultra-spécialiste », mais la fréquentation était néanmoins en baisse sur les 3 premiers jours. Tous les détails.
C’est une « bonne semaine » qui s’est conclue ce 23 novembre sur EquipBaie, selon les dires du président du salon Guillaume Loizeaud. Ce dernier présentait ce vendredi le pré-bilan de l’événement, qui a réaffirmé, cette année encore, son « positionnement d’ultra-spécialiste (…) sur la filière menuiserie ».

Pour sa 17e édition, la manifestation s’était fixée deux ambitions, la première étant de briller par son expertise et sa spécialisation. « C’est chose faite », affirme Guillaume Loizeaud. « Il y a une représentativité des filières française et internationale qui est très bonne, avec des nouveaux acteurs. Toute la semaine, j’ai entendu que la qualité des stands était remarquable, partout », a-t-il souligné.

Une attention particulière avait également été portée à la convivialité de l’événement. Dans ce sens, un cocktail a été organisé dès le premier jour du salon, mardi 20, afin de célébrer comme il se doit les 30 ans d’EquipBaie. 150 à 200 personnes, incluant « tous les grands patrons du secteur », ont répondu présentes pour fêter cet anniversaire mobilisateur.

Un président, une ministre, et des innovations

Cette célébration n’était cependant que l’un des nombreux temps forts du salon. Guillaume Loizeaud a notamment salué la visite, mercredi, d’Alain Maugard, président de Qualibat et co-animateur du Plan de rénovation énergétique des bâtiments. Celui-ci en a profité pour livrer sa vision d’un CITE plus « raisonnable », en cette période de tension autour du dispositif. 

Jeudi, c’est Muriel Pénicaud qui s’est rendue au Parc des expositions Porte de Versailles pour rencontrer les professionnels de la fenêtre. « Très contente parce qu’elle a découvert (…) l’importance, la taille et le poids économique de la filière menuiserie », d’après Guillaume Loizeaud, la ministre du Travail a envoyé plusieurs signaux forts aux acteurs du BTP, se déclarant prête à travailler avec eux sur un plan dédié à l’apprentissage dans la construction.

Enfin, que serait EquipBaie sans ses fameux Trophées ? Le salon a bien entendu été le moment idéal pour découvrir les nouveautés de l’année. « J’ai détecté 2-3 choses majeures dans les innovations de cette édition (…), qui ne sont peut-être pas encore des solutions complètement abouties et mûres (…), mais le fait que la baie, les fenêtres et les volets deviennent le composant dynamique de la qualité de l’air intérieur et de la ventilation, en soi, c’est quelque chose de majeur », a souligné le président de l’événement.

Un visitorat moins important, mais de meilleure qualité

Ces temps forts n’auront cependant pas suffi à attirer plus de visiteurs que lors de l’édition précédente. Sans langue de bois, Guillaume Loizeaud a reconnu que la tendance arrêtée à jeudi soir était légèrement négative par rapport à deux ans plus tôt, entre -3 et -5% de fréquentation.

De fait, si le visitorat venu de la région parisienne affiche une hausse de 2% (pour atteindre 33% du total), les professionnels du BTP venus du reste du territoire français sont moins nombreux qu’à l’accoutumée. Pour le président du salon, il est probable que les annonces de pluie et de neige en France, ainsi que le mouvement des gilets jaunes, aient découragé certains curieux, pourtant nombreux à s’être déclarés prêts à faire le déplacement quelques semaines auparavant.

Guillaume Loizeaud confronte cependant la baisse de la fréquentation à la « bonne qualité des visiteurs », dont les profils varient : 45% de poseurs et installateurs de menuiseries, 25% de fabricants et 14% de distributeurs. Plus surprenant, les architectes semblent de plus en plus nombreux à s’intéresser à EquipBaie.

« Si on met tous ces éléments dans le contexte : positionnement du salon confirmé comme le super-spécialiste du monde de la menuiserie au service des acteurs du secteur et de la filière, un salon qui est devenu bien plus convivial à cette édition, des temps forts avec des messages importants (…), et en termes de trafic, un volume en légère baisse mais une qualité de visitorat spécialisé, incomparable », a résumé, en conclusion, le président de l’événement.

Fabien Carré
Photo de Une : ©FC
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Le combat pour rétablir le CITE sur les fenêtres se poursuit au Sénat

Le combat pour rétablir le CITE sur les fenêtres se poursuit au Sénat

Alors que le salon EquipBaie bat son plein et arrive bientôt à son terme, la Sénat entame aujourd’hui, jeudi 22 novembre, l’examen en première lecture du Budget 2019. La Commission des Affaires économiques du Sénat entend proposer le rétablissement du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour le remplacement des fenêtres, annulé par les députés à l’Assemblée Nationale au milieu de l’année 2018.
Quelles caractéristiques normatives concernant l'anti-effraction des menuiseries et fermetures ?

Quelles caractéristiques normatives concernant l'anti-effraction des menuiseries et fermetures ?

Ce mercredi se poursuivait le salon Equipbaie, ouvert la veille pour quatre jours à la Porte de Versailles de Paris. Parmi les nombreux forums organisés en présence d'experts reconnus, de techniciens et d'organisations professionnelles impliquées, un a été dédié aux atouts des menuiseries et fermetures concernant la sécurité et l'anti-effraction. Adrien Parquier de l'Union des Métiers du Bois, et Julie Verrecchia du SNFPSA, ont fait le point sur les caractéristiques normatives en la matière.
Le point sur deux labels concernant la fabrication des fenêtres

Le point sur deux labels concernant la fabrication des fenêtres

A l’occasion du salon Equip’Baie, qui se tient du 18 au 21 novembre, une conférence a été consacrée à deux labels, l’un concernant les fenêtres alu, « LABEL Fenêtrealu » et l’autre les fenêtres bois, « Menuiserie 21 ». L’un comme l’autre portent sur la fabrication des fenêtres dans des petites et moyennes unités de production, pour lesquelles la norme NF est d’accès trop couteux et la norme CE jugée insuffisante.
GIMM Menuiseries et Les Menuiseries Françaises partent sillonner la France !

GIMM Menuiseries et Les Menuiseries Françaises partent sillonner la France !

Deux acteurs du marché de la fenêtre, GIMM Menuiseries et Les Menuiseries Françaises, ont décidé de s’allier afin de lancer leur propre roadshow. L’objectif étant de se rendre au plus près des professionnels, un camion événementiel sillonnera la France dès le 21 février afin que chacun puisse découvrir les solutions proposées par les deux sociétés et bénéficier de formations diverses.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter