Fermer

Les Construction Days, un nouveau salon 100 % « outdoor »

Malgré la crise sanitaire et le report de nombreux évènements, Comexposium et le Seimat ont décidé en janvier dernier de créer un tout nouveau salon : les « Construction Days », qui se dérouleront du 14 au 16 septembre prochains à Lyon. Ce salon organisé en extérieur fera notamment la part belle aux démonstrations. Les explications d'Isabelle Alfano, directrice du pôle Construction et Agro-Equipements de Comexposium.
Publié le 25 mai 2021

Partager : 

Les Construction Days, un nouveau salon 100 % « outdoor » - Batiweb

Conscients que le secteur du BTP est resté particulièrement dynamique pendant la crise, Comexposium et le Seimat ont décidé de lancer un nouveau salon, qui devrait être le premier de la reprise - du 14 au 16 septembre à Lyon - et devrait permettre aux professionnels du BTP de se retrouver et présenter leurs nouveautés à leurs clients.

 

Un évènement en extérieur ciblant un visitorat français

 

Alors qu'Intermat a été annulé en raison de la crise sanitaire et que la prochaine édition ne devrait pas avoir lieu avant 2024, Comexposium mise tout sur ce salon d'un nouveau genre, 100 % « outdoor », et qui s'étendra sur 10 hectares. Autre spécificité : le salon se focalisera sur un visitorat principalement français.

 

« C'est un format qui nous permettra potentiellement d'avoir moins de freins et de contraintes par rapport à la situation sanitaire. Ce format en extérieur se prête également bien au type de matériels que l'on expose, et nous permettra de faire la part belle aux démonstrations », explique Isabelle Alfano, directrice du pôle Construction et Agro-Equipements de Comexposium.

 

Interrogée sur le risque d'intempéries, Isabelle Alfano s'est voulu rassurante : « Au 15 septembre, nous espérons qu'il fera beau à Lyon. Et puis c'est une profession qui a l'habitude des intempéries. On est vraiment dans les conditions d'un chantier », souligne-t-elle.

 

Transition écologique et nouvelles technologies au programme

 

Un chapiteau accueillera en outre une salle de presse et un espace de conférences : « Nous avons prévu un cycle de conférences et d'ateliers qui se tiendra sous le chapiteau pour traiter des grandes thématiques qui sont au cœur des préoccupations des professionnels. Les sujets traités tourneront autour de la transition écologique avec la RE2020, l'économie circulaire, la gestion des déchets, les énergies vertes, les véhicules électriques et hybrides, les nouvelles technologies, mais aussi la prévention, la formation, et la promotion auprès des jeunes pour valoriser l'attractivité du secteur ».

 

Grâce au partenariat avec le Seimat, les adhérents du syndicat sont au rendez-vous depuis le début de la commercialisation, qui a commencé il y a deux mois : « Nous avons à ce jour de très belles marques inscrites, comme Bergerat Monnoyeur, Imer, JCB Komatsu, Kubota, Sunward, Takeuchi, Volvo, Yanmar... Mais aussi de plus petites entreprises, notamment dans les nouvelles technologies, et des start-up, car nous aurons un village start-up », précise Isabelle Alfano.

 

Si la situation sanitaire reste incertaine, le format digital ne semble pour le moment pas être une option pour les organisateurs : « Ce format de salon n'a pas sens si on le fait en digital. L'idée de ce salon, c'est de se retrouver physiquement, et de proposer beaucoup de démonstrations. Donc nous ne prévoyons pas de doublon digital ».

 

Quant aux mesures sanitaires, le protocole reste encore à définir : « Nous sommes très tributaires des consignes du gouvernement, qui ne sont pas encore complètement définies. On est en train de monter un protocole sanitaire qui passera sans doute par le port du masque et la mise à disposition de gel hydroalcoolique. Concernant le pass sanitaire, nous attendons plus d'instructions », indique la directrice du salon.

 

Propos recueillis par Claire Lemonnier

Photo de une : Construction Days

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.