Prix Régional de la Construction Bois Nouvelle-Aquitaine : découvrez les lauréats !

Évènements du bâtiment | 07.07.21
Partager sur :
Prix Régional de la Construction Bois Nouvelle-Aquitaine : découvrez les lauréats ! - Batiweb
Le 2 juillet dernier, le Prix Régional de la construction bois Nouvelle-Aquitaine a annoncé ses 16 lauréats 2021. Un palmarès toujours porté sur des objectifs de valorisation du bois et du savoir-faire local.

Organisé pour la cinquième année consécutive, le Prix Régional de la construction bois a de nouveau récompensé divers projets menés par des professionnels de la filière Forêt Bois Papier de Nouvelle-Aquitaine. Lors d’une cérémonie le 2 juillet dernier au Château de Malleret, lui-même lauréat 2020 pour un projet de chais et cuvier, ce sont au total 16 lauréats qui ont été annoncés. Les réalisations ont été sélectionnées parmi 110 candidatures déposées en février dans huit catégories. Chaque thématique fait la part belle au bois et au savoir-faire local.

1er prix « Travailler, accueillir » : Halle de Billère (64) par l’architecte Pierre Marsan - ©Franck Brouillet

Dans la catégorie « Travailler, accueillir », c’est l’architecte Pierre Marsan et son Halle de la Bilière (Pyrénées Atlantiques), qui ont remporté le premier prix. Le prix spécial « Projet d'exception » a été décerné au Château Angelus à Saint-Magne-de-Castillon (Gironde). Le chantier, pensé par l’architecte Eric Castagnotto, a doté la bâtisse d’une couverture végétalisée idéale pour la performance énergétique, d’un cuvier suspendu dans une nef transversale, ainsi que d’une terrasse équipée d’un complexe photovoltaïque.

1er prix  « Apprendre Se Divertir » : Maternelle et ALSH de Verneuil-sur-Vienne (87) par l’atelier 4 Lim - Architectes associés - ©Julien Giraudy

Le volet « Apprendre Se Divertir » a été conquis par l’école maternelle et ALSH de Verneuil sur Vienne (Haute-Vienne). Son concepteur, l’Atelier 4 Lim - Architectes associés, y a alterné espaces minéraux et plantés (avec un potager) tout en installant une qualité d’ambiance hygrothermique et acoustique. Le premier prix est suivi par le second prix, attribué à l’école maternelle et primaire Jean Peyraud à Pierre-Buffière (Haute-Vienne). Les architectes d’Ox Architectures ont adapté la structure aux contraintes du site, exigu et dominant un talus, tandis que les losanges en aluminium et le bois constituant la façade servent l’esthétique de la bâtisse.

1er prix « Habiter ensemble » : Maisons Jumelles Emmaüs à Le Haillan (33) par 2PM Architectures - ©Alex Dupeyron

Ce sont les maisons Jumelles de la ville du Haillant (Gironde) qui ont gagné le premier prix « Habiter ensemble ». Le travail de l’équipe de 2PM Architectures a lié deux maisons habitées par des personnes en situation d’urgence, en installant une passerelle servant de lieu de rencontre. Le second prix a été donné à l’atelier Scop, pour son projet à destination de Sylvae et ses logements locatifs, à basse consommation et biosourcés, situées à Ambarès-et-Lagrave (Gironde).

1er prix « Habiter une maison » :  Maison Bois à Saint-Martin de Riberac (24) par l'éco-architecte Charlotte Wibaux -©Particulier


Côté « Habiter une maison », l’éco-architecte Charlotte Wibaux a impressionné le jury grâce à la conception d’une maison principale à Saint-Martin-de-Riberac (Dordogne). Le volume sobre du bâti joue sur le côté vibrant du bardage bois. Il précède le second prix, remporté par l’entreprise Pallas et sa maison à Biscarrosse (Landes), qui opte pour le pin local et des larges avant-toits à coyaux typiques du bassin d’Arcachon, teintés d’influence asiatique.  

1er prix « Réhabiliter un équipement » : Accueil de Loisirs sans Hébergement à Saint-Feyre (23) par Anne Jugi - ©Anne Jugi

La réhabilitation des structures est également à l’honneur dans la compétition. D’abord la réhabilitation d’un équipement avec en premier lauréat l’architecte Anne Jugi. Cette dernière a pensé l’ajout d’un accueil de loisirs en extension d’une chapelle et une maison pré-existantes, afin de faciliter sa localisation entre les deux écoles de Sainte-Feyre (Creuse). L’agence Metaphore, le second prix, s’est démarquée avec l’extension du siège d’’Alliance Forêt Bois à Cestas (Gironde).

1er prix « Réhabiliter un logement » : Extension d'une maison au bord de l'eau à Pionnat (23) par Spiral Architectures - ©Spirale 23


La catégorie « Réhabiliter un logement » a également ses deux grands gagnants. Le premier lauréat est Spiral Architecture pour l’extension d’une maison de pierres au pied d’une rivière à Pionnat (Creuse). Le second prix est décerné quant à lui à Karine Mery d’Oreka Architecture pour le coup de jeune apporté une petite maison de Saint-Georges-de-Montclard (Dordogne). 

1er prix « Aménager l'intérieur » : La maison filtre à Mérignac (33) par Brachard de Tourdonnet - ©jean christophe garcia photographe


L’aménagement intérieur est une thématique importante du concours. Le premier prix de la catégorie, Brachard de Tourdonnet, a désencombré un rez-de-chaussée et apporté de la lumière naturelle dans une demeure de Mérignac (Gironde). L’entreprise Pallas gagne encore un second prix dans cette catégorie avec la même maison de Biscarosse en pin de Landes, une essence de bois qui apporte un confort intérieur. 

1er prix « Aménager l'extérieur » : Le bois aux couleurs à Abjat-sur-Bandiat (24) par le Bureau d'Intervention sur le Paysage - ©b.ip 

Vient enfin le volet « Aménager l'extérieur », qui a été séduit par le Bureau d'Intervention sur le Paysage et son espace naturel boisé installé à Abjat-sur-Bandiat (Dordogne), typique du Périgord Vert Granitique. La passerelle de Gombaut, en face de l’hôtel du lac à Mimizan (Landes), a permis au bureau d’études Oregon d’avoir le deuxième prix.

Pour découvrir plus en détails le projet de chaque gagnant, rendez-vous sur le portail ici.

 

Virginie Kroun

Photo de une : Vincent Bengold

Redacteur
filter_list

Sur le même sujet

Sécurité incendie : le bois a-t-il sa place dans les immeubles de grande hauteur ? - Batiweb

Sécurité incendie : le bois a-t-il sa place dans les immeubles de grande hauteur ?

Il y a quelques mois, le professeur José Torero publiait une tribune libre sur son sujet de prédilection, la sécurité incendie. Il en profitait alors pour partager son avis quant aux immeubles de grande hauteur en bois, dans lesquels le risque incendie n’est, selon lui, pas abordé de la bonne manière. Aujourd’hui, BATIWEB accorde son droit de réponse à Olivier Gaujard, expert en construction bois, et revient avec lui sur la viabilité de ce matériau face au risque incendie.
Béton vs Bois sur le ring, que le meilleur gagne ! - Batiweb

Béton vs Bois sur le ring, que le meilleur gagne !

Derrière cette accroche un peu racoleuse se joue pourtant un véritable combat entre différents systèmes constructifs. Et c’est bien parce que le béton, champion poids lourd incontesté des systèmes constructifs, sent sa couronne attaquée, qu’il a décidé de réagir d’une façon tout à fait positive, en lançant une analyse économique des différents systèmes constructifs via l’étude d’un immeuble de logements collectifs R+7, confiée à un BE incontesté.
Kyoz, un collectif engagé dans la construction bois - Batiweb

Kyoz, un collectif engagé dans la construction bois

« À ce jour, le bois est le seul matériau de construction vraiment renouvelable et recyclable » : c’est de cette philosophie qu’est né le collectif Kyoz, qui rassemble huit professionnels du BTP autour d’un projet commun. Tous partagent en effet la volonté de donner une nouvelle impulsion à la construction bois, et tentent aujourd’hui de faire mûrir ce marché qui s’inscrit dans une logique de développement durable.