Régions de France et l'AFHYPAC appellent à la pérennisation du Plan Hydrogène Evénements du bâtiment | 03.04.19

Partager sur :
Dans une lettre adressée au Premier ministre, Régions de France et l’AFHYPAC demandent au gouvernement de tenir les engagements du Plan Hydrogène. Rappelant que la filière française de l’hydrogène peut contribuer à un mix énergétique plus diversifié et participer à la décarbonation et à la reconversion de l’économie, les signataires appellent à la pérennisation des dispositifs financiers visant à accompagner industriels et porteurs de projets.

A l’occasion du séminaire « L’hydrogène au service des transitions régionales », organisé ce 2 avril à Paris, Régions de France et l’Association française pour l’hydrogène et piles à combustibles (AFHYPAC) ont appelé le gouvernement à pérenniser les dispositifs mis en place pour la création d’une filière française « compétitive ».

Rappelons qu’en juin 2018, l’Etat a lancé le Plan national de déploiement de l’hydrogène pour lequel une enveloppe de 100 millions d’euros a été mobilisée. Une initiative saluée par la profession qui appelle désormais de ses vœux « à sa pleine concrétisation mais surtout à sa pérennisation pour les prochaines années ».

Régions et industriels engagés

Le séminaires a permis à Régions de France de revenir sur les initiatives lancées par les élus et les industriels sur l’ensemble du territoire national. « Les régions portent en effet des projets de déploiement de solutions hydrogènes adaptés aux spécificités de leurs territoires. Elles explorent ainsi l’intégration de l’hydrogène comme vecteur de stockage de l’énergie solaire ou éolienne, pour en particulier améliorer l’autonomie énergétique des zones insulaires », indiquent les organisateurs dans une lettre adressée au Premier ministre, Edouard Philippe.

« Ces projets régionaux constituent les premières briques de structuration d’une filière française de l’hydrogène qui contribuera à un mix énergétique plus diversifié. Ils portent avec eux des perspectives stratégiques de décarbonation et de reconversion de notre économie, ainsi qu’un fort potentiel de création de valeur et d’emplois », poursuivent-ils.

Soulignant que les régions se sont d’ores et déjà engagées dans cet effort financier, les signataires insistent : les projets « nécessitent des moyens financiers appropriés pour accompagner industriels et porteurs de projets dans l’accomplissement des objectifs du Plan national ».

Régions de France et l’AFHYPAC défendent l’idée que la France « a tous les atouts pour prendre sa place dans la compétition mondiale ». « Conjointement avec les Régions et les industriels, l’Etat doit se donner toutes les chances de bâtir une filière hydrogène verte et compétitive. Il en va de notre volonté collective de suivre une trajectoire compatible avec les objectifs impérieux de l’Accord de Paris ».

R.C
Photo de une : ©Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Les coûts des énergies renouvelables passés au crible

Alors que la France est en pleine transition énergétique, l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a récemment publié une étude analysant les « Coûts des énergies renouvelables » sur le territoire national en 2016. Bien que le rapport note une baisse des coûts de production d’électricité renouvelable, il rapporte également que des efforts doivent encore être fournis pour confirmer cette tendance.
Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Réunion sur les choix stratégiques pour la transition énergétique à l’Elysée

Le Président Emmanuel Macron a réuni hier après-midi, mercredi 24 octobre, une trentaine de dirigeants d’entreprises, parmi lesquels les dirigeants d’EDF, Engie, Total, Orano, Vinci, Saint-Gobain ou Veolia, mais aussi des organismes de recherche comme le CNRS ou l’INRA, pour une « séance de travail » en prévision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), qui devrait être annoncée à la mi-novembre.
Énergies renouvelables : plus d’implication de la part des citoyens et collectivités

Énergies renouvelables : plus d’implication de la part des citoyens et collectivités

Et si les citoyens étaient à l’origine de 15% de la production d’énergies renouvelables ? C’est ce que proposent onze ONG, qui, dans ce sens, ont demandé aux candidats à la présidentielle d’encourager les collectivités locales à devenir véritablement actrices de la transition énergétique et de la lutte contre le réchauffement climatique. Une proposition qui pourrait avoir de nombreux avantages, y compris économiques. Précisions.
Edouard Philippe salue « les perspectives assez incroyables de la filière hydrogène »

Edouard Philippe salue « les perspectives assez incroyables de la filière hydrogène »

Substitut idéal aux hydrocarbures, l’hydrogène répond parfaitement à la stratégie de décarbonation adoptée par la France. Ainsi, si la filière est en plein essor dans l’hexagone, de nombreux efforts doivent encore être fournis afin d’accélérer le mouvement. Une initiative que le Premier ministre Edouard Philippe compte bien mener à bien aux côtés de Nicolas Hulot, comme il l’a fait savoir le 25 août dernier. Explications.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter