Fermer

À Paris, le prix moyen d'un appartement neuf augmente de 10 % en un an

L’Observatoire du Logement de l’ADIL de Paris dévoile les derniers prix à Paris, à la fin du deuxième trimestre 2022, pour l’immobilier neuf et ancien.
Publié le 05 octobre 2022

Partager : 

À Paris, le prix moyen d'un appartement neuf augmente de 10 % en un an - Batiweb

Au 30 juin 2022, le prix moyen d’un appartement neuf disponible à Paris s’élèvait à 14 408 €/m². En hausse de près de 10 % sur un an, le prix moyen dans la capitale frôle désormais les 14 500 €/m2. Toutefois, l’observatoire de l’ADIL note que ce montant moyen masque « certaines disparités » au sein même de Paris. 

« Bien que depuis le début de l’année 2021, tous les arrondissements affichent désormais des prix supérieurs à 10 000 €/m², la géographie des prix évolue peu », explique l’ADIL, soulignant que les arrondissements du nord-est restent les plus accessibles, notamment le 19ème, où le prix moyen est de 11 796€/m². Il s'agit en outre de l'arrondissement disposant du plus grand stock de logements disponibles (plus de 200 unités). 

Par ailleurs, dans le 7ème arrondissement, les prix sont montés jusqu’à 23 518 €/m² à la suite du lancement de programmes hauts de gamme. 

Globalement, parmi les arrondissements où les évolutions annuelles sont observables (avec un minimum de 5 logements disponibles à la fin juin), la plupart des arrondissements, dans le neuf, ont connu une hausse de prix entre le 30 juin 2021 et le 30 juin 2022.  

 

Six arrondissements en dessous du seuil des 10 000€/m2 dans l’ancien 

 

Alors qu’au 2ème trimestre 2022, le prix moyen des appartements anciens s’élève à 10 590€/m2, les prix de l’ancien à Paris enregistrent une hausse de 9 % au cours du deuxième trimestre 2022 par rapport au 12 derniers mois, pourtant déjà très dynamiques. 

Sur un an, plus de 40 000 ventes ont été enregistrées dans la  capitale française, un phénomène « inédit », selon l’observatoire du logement, et qui ne s’était pas produit depuis ces 20 dernières années. Un dynamisme qui pourrait tenir, selon ce dernier, en partie à la faible évolution des prix (-0,8 % sur un an). 

Dans le détail, la majorité des arrondissements (10 sur 17) voient leur prix baisser significativement, notamment le centre de Paris (-3,8 %) et le 19ème (-4,8 %), qui accusent les plus fortes chutes. Seuls 4 arrondissements enregistrent une hausse supérieure à 1 % sur un an : le 10ème (+1,5 %), le 8ème (+4,2 %), le 7ème (+5,4 %) et le 6ème (+7,8 %). Au total, six arrondissements restent donc sous le seuil des 10 000 €/m².

 

Marie Gérald

Photo de Une : ©Adobe Stock

Par Marie Gerald

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.