Fermer

Fin du rebond mais maintien des permis de construire en juin

Les chiffres de la construction de logements diffusés ce vendredi confirment la fin du rebond des permis de construire par rapport au début d'année. Au second trimestre 2022, on note -9,5 % par rapport au premier trimestre. Les niveaux restent cependant positifs comparé aux niveaux d’avant-crise. De leur côté, les mises en chantiers se replient, malgré le dynamisme du logement individuel pur.
Publié le 29 juillet 2022

Partager : 

Fin du rebond mais maintien des permis de construire en juin - Batiweb

La fin du rebond de permis de construire notée en mai dernier se confirme dans les chiffres du logement à fin juin, diffusés ce vendredi par le ministère de la Transition écologique.

Au second trimestre 2022, un net repli est observé (-9,5 %) par rapport au premier trimestre, qui avait été marqué par une très forte augmentation des logements autorisés (+22,4 %). 

« Si on prend comme point de comparaison les 12 mois précédant la crise sanitaire (mars 2019 à février 2020), les nombres de logements autorisés et commencés au cours des 12 derniers mois sont supérieurs de respectivement 10,8 % et 1,2 % », résume le ministère.

 

+15,4 % de permis de construire de juillet 2021 à juin 2022

 

Il n’empêche que le nombre de permis de construire demeure supérieur (+11,2 %), aux niveaux d’avant-crise, c’est-à-dire de mars 2019 à février 2020. Dans le détail, entre juillet 2021 à juin 2022, 508 700 logements ont été autorisés à la construction, ce qui représente 67 900 de plus qu’au cours des 12 mois précédents (+15,4 %). 

« L'effet du nombre exceptionnel de demandes de permis déposées en décembre 2021 est dépassé depuis fin mars pour les logements individuels purs, mais s'est prolongé au cours de ce trimestre pour les logements collectifs ou en résidence et les logements individuels groupés », rappelle le ministère de la Transition écologique.

En témoignent les logements individuels groupés (+23,1 %), qui enregistrent la plus forte progression en termes de permis de construire. Viennent ensuite les logements en résidence (+19,8 %), les logements collectifs ordinaires (+17,6 %), et les logements individuels purs (+8,6 %).

 

Les mises en chantiers diminuent, malgré le dynamisme du logement individuel pur

 

Les mises en chantier connaissent de leur côté une légère baisse d’avril à juin dernier (-5 %), mais moins modérée par rapport à celle des trois mois précédents (-0,6 %). Ainsi, au second trimestre 2022, les mises en chantiers sont en-dessous de la moyenne affichée lors des douze mois précédant le premier confinement (-2,4 %).

Au total, ce sont 387 700 logements qui ont été mis en chantier au cours des 12 derniers mois, soit 1 200 de plus (+0,3 %) que durant la période de juillet 2020 à juin 2021.
 
Cette fois-ci, ce sont les logements individuels purs qui montrent la plus forte hausse (+10,6 %), devant les logements individuels groupés (+0,8 %), les logements collectifs ordinaires (-4,6 %), ainsi que les logements en résidence (-7,5 %).

 

Virginie Kroun

Photo de Une : Adobe Stock 

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.