Fermer

Les commerces en entrée de ville, un vivier de quartier mixtes ?

Le spécialiste de l’immobilier commercial Frey lancera dès janvier 2023 un véhicule de portage foncier, en partenariat avec la Banque des territoires et CDC Habitat. Le but ? Accompagner la reconversion des zones commerciales en entrée de ville délaissées du foncier à usage mixte. De quoi répondre aux tensions immobilières actuelles, dont celle du logement.
Publié le 09 décembre 2022

Partager : 

Les commerces en entrée de ville, un vivier de quartier mixtes ? - Batiweb

La crise du logement perdure, confrontée aux hausses des taux moyens de crédits immobiliers. Sans compter l’explosion des prix des matières premières qui sclérosent la construction neuve, autre levier envisagé pour répondre aux pénuries de l’habitat. 

Sauf que la construction se heurte à un autre frein : l’objectif zéro-artificialisation nette des sols. Or, celle-ci ouvre la voie vers la reconversion d’anciennes friches.

Pendant ce temps, d’après les estimations de l’entreprise foncière Frey, spécialisée dans l'immobilier commercial, 243 zones commerciales de périphérie des 21 plus grandes aires urbaines françaises sont laissées à l’abandon, avec l’avènement de l’e-commerce et nouveaux modes de consommation. Un gisement foncier de 55 000 ha, représentant potentiellement 70 millions de m2 de densification à usages mixtes, dont un million de logements.

C’est d’ailleurs l’objet d’un partenariat, lancé en janvier par Frey avec CDC Habitat et la Banque des Territoires. 


Un véhicule de portage foncier pour réinventer les usages et les modes de vie

 

Le but de ce partenariat ? Créer un véhicule de portage et de remembrement foncier visant à transformer les entrées de ville commerciales en nouveaux quartiers mixtes. Mixtes tant sur les usages (services, logements, bureaux…), que social (logements locatifs, sociaux ou en accession). 

Déployé sur vingt ans, le véhicule foncier consistera à investir d’abord 200 millions d'euros sur une première période expérimentale de trois ans. La moitié des fonds seront empruntés, le reste apporté par les trois partenaires : 40 % pour la Banque des territoires, 30 % par Frey et CDC Habitat. 

Un dispositif qui tend à accompagner les collectivités concernées par des solutions expérimentales de requalification des espaces publics autre types de transformation de ces zones périurbaines. On note la rénovation de voiries, la création de nouveaux accès, de pistes cyclables, d’aménagements paysagers... ; le développement de nouvelles polarités commerciales et d’une nouvelle mixité urbaine proposant différents usages (logement, hôtellerie, bureau, ou logistique). 


Virginie Kroun 

Photo de Une : Adobe Stock

Par Virginie Kroun

Sur le même sujet

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.