Les mises en vente toujours inférieures de -24 % comparé à un an plus tôt Immobilier | 13.11.20

Partager sur :
Dans le bilan publié ce vendredi 13 novembre, les chiffres de la commercialisation de logements neufs ne sont pas glorieux. Durablement impactées par le premier confinement strict, les mises en vente restent inférieures de -24,4 % au T3 2020 comparé à un an plus tôt, et les réservations enregistrent de leur côté une baisse de -16 %.

Le bilan trimestriel de la commercialisation de logements, publié ce vendredi 13 novembre par le Ministère de la Transition Ecologique, montre que les mises en vente et réservations de logements neufs ont été très impactées par le premier confinement de mi-mars à mi-mai, et que les chiffres stagnent depuis, sans réel effet de rattrapage.

 

Si on enregistre une hausse des réservations au troisième trimestre 2020, avec 24 300 logements neufs réservés, soit +15 % comparé au trimestre précédent, ce rebond s'explique notamment par la chute drastique observée au deuxième trimestre 2020, marqué par un confinement strict (-39,5 % par rapport au T2 2019).

 

En réalité, ce rebond ne permet pas d'atteindre les chiffres enregistrés l'année passée. Au troisième trimestre, on observe ainsi une baisse de -16 % comparé à un an plus tôt. Et sur douze mois glissants, la chute est même de -18,5 %. 

 

Dans le détail, cette baisse des réservations est plus marquée dans le collectif (-16,5 %) que dans l'individuel (-9,2 %).

 

En ce troisième trimestre, les annulations restent également élevées, avec +14,7 % comparé à un an plus tôt.

 

Des mises en vente très impactées

 

Du côté des mises en vente, la chute est encore plus brutale que pour les réservations. Après -44,1 % entre le T2 2019 et le T2 2020, la baisse reste importante au troisième trimestre 2020, avec -24,4 % comparé à un an plus tôt, pour un total de 18 900 logements neufs mis en vente. Le déconfinement ne semble donc pas avoir permis de rattraper le retard pris.

 

A contrario des réservations, les mises en vente dans le collectif (-24 %) baissent moins que dans l'individuel (-30,6 %), avec seulement 1 000 maisons mises en vente au cours du troisième trimestre 2020 !

 

La demande de logements neufs restant plus élevée que les mises en vente, l'encours de logements proposés à la vente se réduit, passant à 95 200 logements, soit 13,1 % de moins comparé à un an plus tôt.

 

Cette baisse est particulièrement importante dans l'individuel. En effet, alors que la demande de maisons neuves reste plus importante que les mises en vente, l'encours de maisons disponibles à la vente n'est plus que de 6 400 unités, soit -20,7 % par rapport au T3 2019. Un niveau bas, comparable à celui du début des années 2000.

 

Bien que la demande soit plus importante que l'offre, la hausse des prix ralentit, avec seulement +0,6 % pour les appartements (mais +10,3 % pour les seuls studios), pour une moyenne de 4 300 euros par mètre carré. Les prix baissent même légèrement pour les maisons, avec une moyenne de 278 900 euros par maison, soit -1,5 % de moins par rapport à un an plus tôt.

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Mises en vente de logements neufs : l’offre diminue encore - Batiweb

Mises en vente de logements neufs : l’offre diminue encore

Le Ministère de la Cohésion des territoires a publié les chiffres des ventes de logements neufs ce jeudi 13 février. Sur l’année 2019, l’offre s’est réduite de -13,3 % par rapport à 2018. Au quatrième trimestre, 26 700 logement ont été mis en vente, soit -5,4 % de moins que l’année précédente. Parallèlement, la demande reste forte, surtout dans les zones B1 et C, et les prix augmentent, que ce soit dans l’individuel (+3,2 %) et dans le collectif (+4,4 %).
Logement neuf : léger rebond des mises en vente ce dernier trimestre - Batiweb

Logement neuf : léger rebond des mises en vente ce dernier trimestre

Les ventes de logements neufs font toujours grise mine. Avec 33 900 biens vendus au deuxième trimestre 2019, le Ministère de la Cohésion des territoires note une baisse de -3,3 % par rapport à l’an passé. Les mises en vente se redressent en revanche comparé aux trois derniers trimestres. A noter : la hausse généralisée des prix de vente, que ce soit dans l’individuel (+5,9 %) ou dans le collectif (+5 %).
Au 1er trimestre 2020, les mises en vente ont chuté de -28 % - Batiweb

Au 1er trimestre 2020, les mises en vente ont chuté de -28 %

Le Ministère de la Cohésion des Territoires a publié ce mercredi 10 juin les chiffres de la construction neuve au 1er trimestre 2020. Sans surprise, la commercialisation et la réservation de logements neufs ont brutalement chuté, avec le début de la crise liée au coronavirus et les mesures de confinement. Les mises en vente ont notamment baissé de -27,9 %, et les réservations de -24,2 %.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter