Fermer

Logements neufs : de quoi rêvent les 20-30 ans ? (enquête)

Soucieux de connaître les aspirations et attentes des jeunes Français en termes le logement neuf, les promoteurs immobiliers de la FPI et Deloitte ont mené leur enquête auprès d'eux. L'objectif : mieux s'adapter et répondre aux demandes de leurs clients de demain. Découvrez les principaux enseignements.
Publié le 17 décembre 2020

Partager : 

Logements neufs : de quoi rêvent les 20-30 ans ? (enquête) - Batiweb

La Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) et Deloitte ont mené une enquête avant et après le confinement auprès de 600 jeunes âgées de 20 à 30 ans pour mieux cerner leurs aspirations en termes de logement neuf. Parmi les interrogés, 32 % étaient encore étudiants, et 68 % jeunes actifs.

 

Premier constat : la jeune génération est bien plus sensibilisée à l'écologie (lutte contre l'artificialisation des sols...) et à l'économie circulaire, 77 % des jeunes interrogés pensent donc qu'il faudrait construire moins et privilégier davantage la réhabilitation de l'ancien.

 

Malgré ces convictions écologiques, 69 % pensent qu'il faut tout de même continuer à construire des logements, notamment pour répondre aux besoins en zones tendues, faire baisser les prix, et construire des logements de meilleure qualité.

 

Acquisition : la balance penche pour le neuf

 

La majorité (60 %) préféreraient d'ailleurs acquérir un logement neuf. Ces derniers apprécient notamment le confort et la qualité (économies d'énergie, meilleure isolation phonique...). Les jeunes plébiscitent également le neuf pour l'absence de travaux à réaliser, avec des économies budgétaires à la clef.

 

Neuf VS Ancien. Source : Enquête FPI - Deloitte décembre 2020

 

Les jeunes qui préfèrent l'ancien recherchent de leur côté en premier lieu du cachet et la disponibilité immédiate, pour ne pas avoir à attendre la fin des travaux.

 

Les jeunes restent attachés à la propriété classique

 

Malgré les a priori, l'accession à la propriété classique reste une priorité pour 94 % des jeunes répondants. Il s'agit en premier lieu pour eux d'une sécurité, d'un investissement ou d'une forme d'épargne, et une marque de réussite sociale.

 

« Contrairement aux idées reçues, notre étude montre que la propriété immobilière reste une priorité pour la jeune génération. Même s’ils sont plus ouverts à l’économie de l’usage, les jeunes aspirent, comme leurs parents avant eux, à devenir propriétaires de leur logement », note Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI.

 

… et sont davantage attirés par les petites villes depuis le confinement

 

Lors de la recherche d'un logement neuf : le prix, et la localisation du bien sont les deux critères primordiaux.

 

Le logement neuf idéal ? Une maison individuelle située dans une ville moyenne de plus de 10 000 habitants, notamment pour rester proches des services et opportunités d'emplois.

 

Après le confinement, les répondants semblent toutefois se tourner vers des villes encore plus petites. 77 % envisagent désormais de vivre dans un village ou une ville de moins de 10 000 habitants.

 

Les villages et petites villes davantage plébiscités. Source : Enquête FPI - Deloitte décembre 2020

 

Les jeunes sont aussi plus ouverts à la mixité sociale au sein d'un même immeuble, et au partage de certains espaces (potager, espaces de convivialité, salle de sport, places de stationnement, autopartage...).

 

Claire Lemonnier

Photo de une : Adobe Stock

 

Par Redacteur

Sur le même sujet

Une crèche innovante tout en ardoise

Le résultat est superbe : un monolithe minéral tout en courbe, composé d’ardoises pour rappeler l’élément identitaire de cette région belge. Les ardoises omniprésentes ont été fournies par CUPA PIZARRAS,...

bloqueur de pub détecté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.