Passoires énergétiques : les territoires français les plus concernés en 2022

Immobilier | 25.07.22
Partager sur :
Passoires énergétiques : les territoires français les plus concernés en 2022 - Batiweb
La plateforme Hello Watt a dévoilé en mai dernier son classement des villes et des départements français qui comptent le plus de passoires énergétiques en 2022. Le résultat de l’étude est sans appel : les villes comprenant le moins de passoires thermiques, en proportion, sont majoritairement situées dans le sud de la France, tandis que celles ayant la part la plus importante de passoires sont majoritairement situées en Île-de-France.

Alors que la mise en location de passoires énergétiques sera progressivement interdite à partir de 2025, et qu’un gel des loyers est déjà prévu dès cet été, la plateforme Hello Watt a tenu à identifier les territoires concentrant le plus de passoires thermiques en France, dans le but de mieux comprendre les enjeux locaux de rénovation énergétique.

À partir des données fournies par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) et du recensement INSEE de 2017, Hello Watt a établi un total de quatre classements. Un premier classement recense de fait les villes françaises ayant, en proportion, le plus de passoires thermiques, et un autre concerne les villes ayant la plus faible proportion de passoires, en prenant en compte uniquement les 50 plus grosses villes de France en nombre d’habitants. Deux classements similaires ont également été réalisés pour les départements français.

 

Un contraste entre le Sud et l’Île-de-France

 

Les villes présentant le moins de passoires, en proportion, sont majoritairement situées dans le sud de la France. En effet, du côté des bons élèves, Perpignan arrive en tête avec 4,2 %, suivie de Nîmes avec 6,6 % et d’Angers, qui complète le podium avec 6,6 % également.

L’une des raisons expliquant ce phénomène réside dans les matériaux utilisés pour la construction des logements, qui varient ou ont varié selon les régions. En Provence par exemple, beaucoup de maisons sont en pierre, ce qui permet d'emmagasiner la chaleur la journée et de la diffuser progressivement dans le logement lorsque la température baisse.

La faible part de logements anciens peut aussi expliquer en partie les bons résultats de certaines villes. À Montpellier (6ème avec 7,2 %), par exemple, moins de 35 % des logements ont été construits avant 1970, alors que la première réglementation thermique en France date de 1974. Cependant il existe des contre-exemples, puisqu’à Toulon (9ème avec 7,5 %), plus de 66 % des logements datent d’avant 1970. Dans ce cas de figure, c’est très certainement des politiques de rénovation ambitieuses qui sont à souligner.

 

Carte des 10 villes avec le plus et le moins de passoires thermiques en France en 2022 - © Hello Watt

 

Du côté des mauvais élèves, les villes ayant les plus fortes proportions de passoires thermiques sont majoritairement situées en Île-de-France. Paris remporte la première place de ce classement avec 24 % de logements mal isolés – soit plus de 330 000 passoires – tandis que Saint-Denis (93) et Argenteuil (95) arrivent deuxième et troisième, avec respectivement 22,3 % et 21,8 %. D’après Hello Watt, la principale cause de cette tendance est la proportion de logements construits avant 1970. Dans la capitale, 78 % des logements ont été construits avant cette date.

Des contraintes techniques peuvent également freiner le peu de travaux entrepris dans ces villes très denses : la part de logements collectifs - où les décisions doivent être prises collégialement - est élevée, et le prix du m2 peut dissuader certains foyers de réduire leur surface habitable avec une isolation intérieure. Autre enseignement important : la présence de nombreuses villes réputées « riches » dans ce classement. De quoi tordre le cou à certaines idées reçues, puisqu’en effet, qui dit hauts revenus ne dit pas forcément logement neuf ou bien isolé, quand près de 58 % des passoires thermiques sont occupées par des foyers intermédiaires ou aisés en France.

 

Classement des 50 plus grosses villes de France en nombre d’habitants, en proportion de passoires thermiques - © Hello Watt

 

Les zones du Sud et de l’Ouest ont un DPE correct, les Alpes ont le moins bon

 

À l’échelle départementale, on note la forte présence de départements du Sud et de l’Ouest, parmi ceux qui comptent le moins de passoires thermiques. En Gironde, qui arrive en tête du classement, moins de 5,4 % des logements sont classés F ou G, soit presque six fois moins que dans les Hautes-Alpes ou quatre fois moins qu’à Paris. Les Pyrénées-Atlantiques et le Gard complètent le podium, avec respectivement 5,9 % et 6 % de logements classés F et G. Le climat, l’ancienneté des bâtiments, ou la présence de politiques de rénovation énergétique ambitieuses peuvent ainsi expliquer ce phénomène.

 

Carte des 10 départements avec le plus et le moins de passoires thermiques en France en 2022 - © Hello Watt

 

Du côté des Alpes, cela se complique, car les trois départements qui ont le plus de passoires thermiques sont les Hautes-Alpes (30,2 %), la Savoie (28 %) et la Haute-Savoie (26 %). En cause, le climat froid et rugueux, qui demande un besoin en chauffage important et augmente la consommation au mètre carré. 

Cependant, les régions alpines ne sont pas les seules concernées, puisque la présence de zones dites « rurales » sont également à noter dans ce classement. À titre d’exemple, le Cantal arrive à la quatrième place avec 25,8 %, la Lozère sixième avec 22,5 %, la Nièvre septième avec 22,1 %, tandis que la Corrèze conclut le top 10 avec 20,2 %. Là encore, l’ancienneté des constructions et les matériaux utilisés peuvent être à l’origine de certains de ces chiffres. L’absence de politique majeure de rénovation énergétique dans ces départements peut de la même manière expliquer une partie de ces résultats.

 

Classement des départements, en proportion de passoires thermiques, en France métropolitaine uniquement, hors Corse - © Hello Watt

 

Robin Schmidt

Photo de une : Adobe Stock

Robin.schmidt
La sélection de la semaine
Préparation des supports : Monobrosse "Quattro Boost" - Batiweb

La monobrosse est spécialement recommandée pour des travaux conséquents en matière de préparation...


Pergola Arlequin - Batiweb

Autre innovation née de l'entreprise SOLISYSTEME, la pergola ARLEQUIN réinvente le concept de couverture...


Porte étanche Acquastop Integra Swing - Batiweb

La Porte étanche Acquastop Integra Swing est légère et étanche dès la fermeture...

Dossiers partenaires
Powerdeck+, un isolant thermique performant pour les toits-terrasses - Batiweb

Fabriqué à Bourges, au cœur de la France, Powerdeck+ est le panneau thermique support d’étanchéité qui combine légèreté …


Presto Linea : 7 nouvelles finitions pour vos designs d’intérieur - Batiweb

Ce robinet de lavabo à déclenchement automatique tout intégré est l'un de nos produits phare de cette année. Son design …


Poignée de fenêtre SecuForte®, un nouveau geste pour plus de sécurité ! - Batiweb

Avec la poignée de fenêtre de sécurité SecuForte®, HOPPE propose une solution qui vient contrer les nouvelles métho…

informationbloqueur de pub détécté sur votre navigateur

Les articles et les contenus de Batiweb sont rédigés par des journalistes et rédacteurs spécialisés. La publicité est une source de revenus essentielle pour nous permettre de vous proposer du contenu de qualité et accessible gratuitement. Merci pour votre compréhension.

Cordialement, L'Equipe Batiweb