Plan France Relance : le logement neuf absent Immobilier | 04.09.20

Partager sur :
Ce jeudi 3 septembre, le Premier ministre dévoilait le plan « France relance », doté de 100 milliards d'euros répartis entre différents secteurs. Le bâtiment s'est rapidement félicité de voir près de 7 milliards attribués à la rénovation énergétique. Toutefois, les principales fédérations de la construction ont déploré l'absence de mesures en faveur du logement neuf, durement touché par la crise, avec notamment la chute des permis de construire. Réactions.

Dans le cadre du plan « France relance », le Premier ministre Jean Castex annonçait hier une enveloppe de 100 milliards d'euros, dont 6,7 milliards d'euros consacrés à la rénovation énergétique.

 

Dans le détail, 4 milliards serviront à rénover les bâtiments publics, 2 milliards à rénover les logements privés, notamment à travers le dispositif d'aide MaPrimeRénov', qui sera élargi aux ménages les plus aisés, bailleurs privés et copropriétés à partir du 1er janvier prochain. Enfin, 500 millions seront réservés à la rénovation du parc social (en plus des 3 milliards accordés par la Caisse des dépôts), et 200 millions à une aide pour la rénovation du parc tertiaire des TPE-PME.

 

Le bâtiment se félicite de l'accent mis sur la rénovation énergétique

 

L'ensemble du secteur du bâtiment s'est immédiatement félicité de cette annonce mettant la rénovation énergétique au cœur de la relance économique.

 

La Capeb a toutefois souligné l'importance de revaloriser le label RGE et de simplifier le dispositif des CEE pour mener à bien cette ambition : « Nous rappelons que pour atteindre cet objectif ambitieux de logements rénovés, il faudra également réunir plusieurs conditions, notamment simplifier le dispositif RGE, fluidifier le dispositif des CEE, accompagner les entreprises et informer les clients. Ce que nous demandons au Gouvernement, c'est de fluidifier ces dispositifs, de les rendre plus lisibles, et plus stables », a notamment réagit Jean-Christophe Repon, président de la Capeb.

 

... mais s'inquiète de l'absence de soutien au logement neuf

 

De côté de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), de LCA-FFB, et de la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI), les fédérations ont unanimement exprimé leur inquiétude face à l'absence de soutien au logement neuf.

 

« Sur les 12 derniers mois par rapport aux 12 mois précédents, nous avons déjà perdu 50 000 logements autorisés. Au S1 2020, les promoteurs ont mis sur le marché près de 50 % de logements de moins qu’au S1 2019 », a notamment alerté la FPI.

 

Et sa présidente Alexandra François-Cuxac d'ajouter : « La construction de 2021 et les logements de 2022 dépendent des permis de construire que nous obtiendrons dans les six prochains mois. C’est donc maintenant qu’il faut agir, en aidant les maires et en soutenant les acquéreurs ». 

 

Parmi les mesures réclamées par les trois fédérations : la simplification et la digitalisation des démarches administratives, le PTZ à 40 % sur l'ensemble du territoire, le retour de l'APL Accession, ou encore la prolongation du Pinel au-delà de 2021.

 

Si le logement neuf reste absent du plan de relance, le secteur de la construction peut encore espérer des mesures dans le projet de loi finances 2021, qui devrait être présenté fin septembre.

 

C.L.

Photo de une : Adobe Stock

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

« Le combat va porter sur le logement neuf », annonce Olivier Salleron (FFB) - Batiweb

« Le combat va porter sur le logement neuf », annonce Olivier Salleron (FFB)

Ce mercredi 9 septembre, Olivier Salleron, président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB), présentait les derniers chiffres de l'activité du bâtiment. Après s'être félicité de « la grande victoire » concernant l'extension de MaPrimeRénov', le président a exprimé ses inquiétudes pour le logement neuf, absent du plan de relance, et qui devrait chuter de -23,4 % sur l'ensemble de l'année 2020.
Syndicats de la construction et de l'immobilier s’allient pour défendre les aides fiscales dans le neuf - Batiweb

Syndicats de la construction et de l'immobilier s’allient pour défendre les aides fiscales dans le neuf

Fédération française du bâtiment (FFB), Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM)... autant de syndicats professionnels qui se sont ralliés au collectif contestant les critiques adressées aux aides fiscales dans l’investissement locatif neuf, notamment accusées de coûter cher à l’Etat ou de faire monter les prix de l’immobilier. Pour déjouer ces « a priori », ils ont commandé une étude au cabinet indépendant PrimeView. Le point sur les résultats.
Rénovation énergétique : la Fondation Nicolas Hulot émet 8 propositions - Batiweb

Rénovation énergétique : la Fondation Nicolas Hulot émet 8 propositions

Alors que le gouvernement affirme miser sur la transition écologique pour relancer l'économie après la crise liée au Covid-19, la Fondation Nicolas Hulot (FNH) publie ses préconisations en matière de rénovation énergétique dans le cadre du plan de relance. Travaux obligatoires, interdiction de louer des passoires thermiques, rénovations globales plutôt que par gestes, formation des professionnels... le point sur les mesures proposées.
Le bâtiment s’allie contre le démarchage téléphonique abusif - Batiweb

Le bâtiment s’allie contre le démarchage téléphonique abusif

Les deux principales fédérations du secteur du bâtiment et trois organismes de qualifications ont publié un communiqué commun ce mardi 21 janvier pour réclamer l’interdiction du démarchage téléphonique abusif afin de lutter contre l’éco-délinquance et les arnaques à la rénovation énergétique qui décrédibilisent l’ensemble du secteur.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter