Adoption du crédit d'impôt pour la transition énergétique par l'Assemblée nationale Législation et règlements | 16.10.14

Partager sur :
La création d'un crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) vient d'être votée par l'Assemblée nationale ce jeudi 16 octobre dans le projet de budget 2015. Cette version réformée de l'actuel crédit d'impôt développement durable (CIDD) porte à 30 % l'allègement fiscal pour des travaux de rénovation énergétique ou pour l'acquisition d'équipements permettant de réaliser des économies d'énergie.

Après le vote mardi dernier, en première lecture, du projet de loi sur la transition énergétique, l'Assemblée nationale vient d'adopter le crédit d'impôt pour la transition énergétique.

Le CITE qui vient remplacer l'actuel crédit d'impôt développement durable (CIDD),concernera le montant des travaux engagés entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015 pour un coût estimé à 930 millions d'euros pour l'Etat sur les deux prochaines années.

«Compte tenu du marasme dans ce secteur économique et de raisons environnementales, le gouvernement a souhaité donner une opportunité, sur une durée pour l'instant limitée, jusqu'à la fin 2015. Les expériences passées nous conduisent à surveiller la dépense fiscale et nous pourrons éventuellement y revenir»
, a déclaré le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert.

Allègement fiscal de 30 %

Pour rappel, ce nouveau dispositif porte à 30% l'allègement fiscal pour des travaux de rénovation énergétique ou pour l'acquisition d'équipements permettant des économies d'énergie (chaudières à condensation, appareils de régulation du chauffage, etc.). L'abattement actuel, dans le cadre du CIDD, est compris entre 15% et 25%.

Comparé à l'actuel crédit d'impôt développement durable, l'aide de l'Etat sera élargie à l'achat de compteurs individuels d'eau chaude ou de chauffage pour les ménages en copropriété, ainsi qu'à l'acquisition de bornes de recharge pour les véhicules électriques.

Pour répondre à des problèmes d'isolation des logements, principalement dans les départements d'outre-mer, en Corse et dans les zones méridionales de la métropole, les équipements ou matériaux de protection des parois vitrées ou opaques contre les rayonnements solaires seront aussi concernés, en vertu d'un amendement de dernière minute du gouvernement voté jeudi.

CT (avec AFP)

Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Eco-conditionnalité : l'association EdEn réclame le déblocage des investissements

Eco-conditionnalité : l'association EdEn réclame le déblocage des investissements

Pour bénéficier des aides, et être assurés de la qualité des travaux effectués, les particuliers devront faire appel aux professionnels qualifiés « Reconnu garant de l'environnement » (RGE). Pour l'éco-PTZ, cette obligation s'appliquera à partir du 1er septembre 2014 mais pour le crédit d'impôt développement durable (CIDD), seulement à compter du 1er janvier 2015. Une décision que regrettent les entreprises et les artisans membres de l'association EdEn. Explications.
Le CITE a relancé l'activité de la filière menuiserie extérieure

Le CITE a relancé l'activité de la filière menuiserie extérieure

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique a créé et sauvegardé de nombreux emplois, selon les organisations professionnelles représentatives des fabricants et installateurs de fenêtres, volets et protections solaires . Cette incitation « efficace » a permis au secteur de se relancer, malgré les difficultés sur le segment des constructions neuves.
Rénovation : le cumul du CITE et de l'éco-PTZ désormais possible

Rénovation : le cumul du CITE et de l'éco-PTZ désormais possible

Le crédit d'impôt transition énergétique (CITE), accordé dans le cadre de travaux d'économie d'énergie est désormais cumulable avec un autre dispositif d'aide financière, l'éco-prêt à taux zéro, selon l'annonce de la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal. Autre annonce : le déblocage d'un nouveau budget, en faveur des 400 territoires à énergie positive pour la croissance verte. Détails.
Transition énergétique : les 5 actions clés en faveur de la croissance verte

Transition énergétique : les 5 actions clés en faveur de la croissance verte

A l'occasion de sa conférence de rentrée, Ségolène Royal a présenté les grands chantiers de la croissance verte qui occuperont le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie pour les trois prochains mois à venir. Au programme, entre autres : création d'un nouveau crédit d'impôt pour la transition énergétique, déploiement du compteur intelligent, relance du BTP grâce au volet mobilité des contrats de plan... Détails de ces actions.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter