La sécurité incendie fait débat sur Batimat ! Législation et règlements | 10.11.17

Partager sur :
Après le terrible incendie qui a ravagé une tour londonienne en juin dernier, l'Agence qualité construction (AQC) organisait ce vendredi 10 sur Batimat une conférence portant sur la protection contre le risque feu des bâtiments d'habitation. L'occasion pour Anne Voeltzel-Leveque, directrice sécurité, structures et feu au sein du CSTB, de revenir sur la réglementation en vigueur en France et les changements de ces dernières décennies.
En juin dernier, tous les regards étaient rivés sur Londres, dont l'une des tours d'habitation, la Grenfell Tower, a été dévorée par les flammes dans la nuit du 13 au 14. Dans ce contexte, l'Agence qualité construction (AQC) a invité ce vendredi la directrice sécurité, structures et feu du CSTB, Anne Voeltzel-Leveque, à prendre la parole sur Batimat dans le cadre d'une conférence sur la sécurité incendie.

« Pourquoi a-t-on besoin d'une réglementation incendie ? », s'interrogeait-elle. « Elle sert à garantir un niveau minimal de sécurité dans la construction. C'est assez important de rappeler (…) les objectifs sous-tendus par une réglementation incendie », parmi lesquels : permettre l'évacuation des habitants, éviter la propagation du feu, et garantir une intervention rapide et efficace des pompiers avant que la structure ne s'écroule.

La réglementation varie toutefois en fonction du type de bâtiment concerné. Ainsi, comme le rappelle Anne Voeltzel-Leveque, celle qui concerne les immeubles de grande hauteur (IGH) est « très exigeante », incluant notamment « des dispositions qui s'imposent lors de la construction en termes de protection du bâti ». Les bâtiments hors IGH, de leur côté, doivent se soumettre à de multiples exigences rédigées au fil des années. Pour autant, la directrice sécurité, structures et feu du CSTB précise que ces réglementations sont trop anciennes et doivent s'adapter aux évolutions actuelles, datant majoritairement de 1986.

Des modes de construction en constante évolution

Par chance, plusieurs initiatives ont été menées depuis pour préserver la sécurité des habitants, à l'instar de l'obligation d'installer des détecteurs de fumée dans tous les logements avant le 8 mars 2015. Pour autant, d'autres réglementations ont de quoi inquiéter. La RT2012, par exemple, vise à garantir la résistance thermique des biens, qui passe notamment par l'augmentation de l'épaisseur de l'isolant.

« Dans certains cas de bâtiments hyper-isolés, vous pouvez atteindre 40 cm d'isolant. (…) La première conséquence, c'est que potentiellement, cela peut augmenter la masse combustible », prévient Anne Voeltzel-Leveque. « Le deuxième constat (…), c'est que l'isolation thermique par l'extérieur a pris une part plus importante dans le marché de l'isolation », augmentant par là même le risque de propagation en cas d'incendie.

Si de nombreuses évolutions dans les pratiques constructives ont été constatées, les textes réglementaires nécessitent malgré tout d'être remis au goût du jour. Un point crucial que le CSTB avait déjà relevé dans sa rapport sur la réglementation « sécurité incendie », remis à Jacques Mézard en juillet dernier suite à l'incendie de la tour Grenfell.

Fabien Carré
Photo de Une : ©FC
Redacteur

filter_list Sur le même sujet

Incendie de la Tour Grenfell : quid de la réglementation en France ?

Incendie de la Tour Grenfell : quid de la réglementation en France ?

Trente personnes ont perdu la vie lors de l’incendie qui a ravagé la Grenfell Tower à Londres dans la nuit de mardi à mercredi dernier. Bien que les résidents aient alerté à plusieurs reprises sur le mauvais état du bâtiment, la cause du sinistre n’est toujours pas connue. Ayant apporté son soutien au Royaume-Uni, Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires, a de son côté missionné le CSTB afin de dresser un état des lieux de la réglementation « sécurité incendie » en France. Les détails.
Réglementation « sécurité incendie » : le CSTB rend son verdict

Réglementation « sécurité incendie » : le CSTB rend son verdict

Suite à l’incendie qui a ravagé la Tour Grenfell, à Londres, le mois dernier, Richard Ferrand, alors ministre de la Cohésion des territoires, avait fait appel au CSTB afin de faire le point sur la réglementation relative à la sécurité incendie en France. Dans un rapport transmis le 17 juillet, l’organisme a tenu à aller plus loin en proposant des pistes d’amélioration visant à anticiper le risque incendie dans un contexte où les pratiques constructives ne cessent d’évoluer.
Publication d’un nouveau guide sur la sécurité et la prévention sur les chantiers

Publication d’un nouveau guide sur la sécurité et la prévention sur les chantiers

CSTB Éditions vient tout juste d’annoncer la parution d’un nouvel ouvrage portant sur les problématiques liées à la Santé et sécurité au travail, adaptées au secteur de la construction. Titré « Sécurité et prévention sur les chantiers », le document a été rédigé par trois expertes de l’IRIS-ST (Institut de recherche et d’innovation sur la SST) et revient notamment sur la réglementation en vigueur, l’organisation de la prévention, ou encore la gestion des accidents ou maladies professionnels.
Batimat : le photovoltaïque et l'autoconsommation, mariage d'amour et de raison

Batimat : le photovoltaïque et l'autoconsommation, mariage d'amour et de raison

En plein Mondial du Bâtiment, l'Agence qualité construction (AQC) organisait ce jour une conférence animée par Jean Damian, président du Groupement des métiers du photovoltaïque (GMPV-FFB). Le thème ? L'utilisation de l'énergie solaire au service de l'autoconsommation électrique. Batiweb, qui a assisté à cette présentation, vous dévoile en exclusivité les réflexions qui ont été menées lors de cette dernière.

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de nous permettre d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus

Accepter